parc parisien – Paris côté jardin

Archives de mots clés: parc parisien

Matricaire camomille, florifère et résistante à la sécheresse et canicule

Matricaire camomille (Matricaria recutita) en fleur dans le parc de Passy, Paris 16e (75)
Tapis dense de feuillage finement découpé et bien vert foncé et constellations de petites marguerites, telle se présente la matricaire camomille (Matricaria recutita) dans les jardins et les parcs assoiffés et écrasés par la chaleur estivale. Avouez que cela vaut bien certains anthémis ou d’autres fleurs annuelles…

Matricaire camomille (Matricaria recutita) en fleur dans le parc de Passy, Paris 16e (75)
Le feuillage couvre bien le sol et forme un beau tapis bien homogène. On ne peut pas en dire autant des gazons parisiens, souvent complètement desséchés et jaunis.

Herbes aux écouvillons argentées et rudbeckias pourpres

Rudbeckias pourpres et herbes aux écouvillons (Pennisetum villosum) dans le parc de Passy en été, Paris 16e (75)
Très beau mariage entre les épis plumeux aux reflets argentés d’une herbe aux écouvillons (Pennisetum villosum) et des rudbeckias hybrides (Rudbeckia hirta) à fleurs pourpres et vieux rose.

Un duo pour une plate-bande très ensoleillée.
À admirer en ce moment dans le parc de Passy, Paris 16e (75).

Rudbeckias et herbes aux écouvillons en habit de lumière

Rudbeckia hirta (Astéracées) et herbes aux écouvillons (Pennisteum villosum) en été dans le parc de Passy, Paris 16e (75)
En traversant le parc de Passy (Paris 16e), j’ai photographié ce massif de rudbeckias à grandes fleurs jaune d’or et d’herbes-aux-écouvillons aux épis soyeux et scintillants. Un duo estival particulièrement lumineux qui joue avec les rayons du soleil.

Rudbeckia hirta (Astéracées) et herbes aux écouvillons (Pennisteum villosum) en été dans le parc de Passy, Paris 16e (75) (suite…)

Petite haie libre d’arbustes à floraison printanière

Prunus, Choisya, Kerria et Forsythia fleuris au printemps dans le parc des Buttes-Chaumont, Paris 19e (75)Un forsythia, une corète du Japon, un oranger du Mexique et un petit cerisier à fleurs, il n’en faut pas plus pour composer une petite haie libre qui se couvre de fleurs aux premiers beaux jours du printemps.

On y retrouve les couleurs printanières douces ou éclatantes les plus fréquentes dans les jardins lorsque le printemps s’installe. L’oranger du Mexique (Choisya ternata) apporte une touche parfumée. Des grands classiques mais qui font le premier printemps.

Rose ‘Coral Border’, encore bien fleuri en octobre

Rose 'Coral Border', parc de Bagatelle, Paris 16e (75)
J’ai participé hier matin à une nouvelle séance de la commission permanente qui juge tout au long de l’année les rosiers inscrits aux éditions 2018 et 2019 du Concours international de roses nouvelles de Bagatelle. L’occasion de découvrir les nouvelles variétés capables de fleurir longtemps, mais aussi de voir les plus anciennes plantées dans les collections permanentes, comme ‘Coral Border’, un rosier paysage de Poulsen.

Rose 'Coral Border', parc de Bagatelle, Paris 16e (75) (suite…)