Archives de mots clés: Papaver nudicaule

Vues printanières de la grande perspective du Jardin des Plantes de Paris

Isatis tinctoria, grande perspective du Jardin des Plantes au printemps, Paris 5e (75)
Le soleil et la douceur de cette journée fériée ont fait sortir les Parisiens hier, nombreux à avoir parcouru les allées du Jardin des Plantes de Paris baigné de lumière. Et très fleuri !

Grande perspective du Jardin des Plantes au printemps, Paris 5e (75)
La grande perspective du Jardin des Plantes offrait hier un bain de soleil, de foule et de fleurs. Et de senteurs aussi, car certains parterres embaument.

Genêt, grande perspective du Jardin des Plantes au printemps, Paris 5e (75)
Du soleil dans le ciel, du soleil dans certaines fleurs.

Pensées et myosotis, grande perspective du Jardin des Plantes au printemps, Grande Galerie de l'évolution, Paris 5e (75) (suite…)

Pavots et myosotis

Pavots (Papaver nudicaule) et myosotis blanc, École du Breuil, Paris 12e (75)

L’association de très grosses fleurs et de petites en grande quantité donne souvent d’excellents résultats que ce soit en pleine terre dans le jardin ou en pot ou jardinière. Quelques exemples de duos printaniers de pavots d’Islande (Papaver nudicaule) et de myosotis.

Pavot d'Islande (Papaver nudicaule) et myosotis blancs, ɉcole du Breuil, Paris 12e (75)

Un brouillard épais de myosotis en tapis surmonté de quelques pavots d’Islande, un mariage très simple et facile à réaliser en fin d’été ou au début de l’automne pour un effet garanti au printemps suivant.

(suite…)

Mon pavot d’Islande est devenu double !

Le pied de pavot d’Islande que j’avais acheté pour ses grandes fleurs simples et blanches continue sa floraison, mais ses fleurs sont désormais doubles ou presque. Allez savoir pourquoi ?

Pavot d'Islande (Papaver nudicaule) à fleur blanche semi double

Pavot d'Islande (Papaver nudicaule) à fleur blanche semi double, juin 2011, photo Alain Delavie

Le nombre des pétales de la fleur s’est multiplié, alors que les premières fleurs étaient vraiment simples, avec une seule corolle de pétales en avril dernier. La différence est flagrante quand on compare les photos prises à quelques semaines d’intervalle. Il y a encore quelques étamines, la fleur n’est pas complètement double, plutôt semi-double. Mais plus du tout simple !

Pavot d'Islande (Papaver nudicaule) à fleurs blanches semi doubles

Pavot d'Islande (Papaver nudicaule) à fleurs blanches semi doubles, juin 2011, photo Alain Delavie

(suite…)

Pavot d’Islande blanc, comme un gros coquelicot immaculé

J’aime les pavots d’Islande (Papaver nudicaule), que ce soient l’espèce aux petites fleurs délicates ou les hybrides aux énormes fleurs presque factices, parés des couleurs les plus extravagantes. Mais pour mon balcon, j’ai choisi un pied d’une variété aux fleurs blanc pur.

Pavot d'Islande blanc

Pavot d'Islande (Papaver nudicaule) à grandes fleurs blanches sur mon balcon, avril 2011, photo Alain Delavie

Pour en avoir aperçu quelques uns en Islande il y a quelques années, j’avais le souvenir d’un pavot minuscule, caché dans les anfractuosités du sol rocheux, en plein soleil. Avec des petites fleurs jaunes adorables. Les hybrides proposés en jeunes plants au printemps ont des proportions démesurées, avec d’immenses fleurs dressées très haut au-dessus de la rosette de feuilles. L’effet de la vigueur hybride, des sélections horticoles et d’un forçage à l’engrais. Maousse costo les pavots ! (suite…)

Craquez pour les pavots d’Islande (Papaver nudicaule)

Ces pavots vivaces arrivent dans les points de vente de jardinage et se répèrent de loin avec leurs immenses fleurs aux couleurs pétaradantes. Chaque fleur ne dure pas très longtemps, mais elle est vite remplacée par une ou plusieurs nouvelles qui prolongent ainsi la floraison tout au long du printemps jusqu’en été.

Plante vivace à floraison printanière : Papaver nudicaule

Pavot d'Islande (Papaver nudicaule), photo Alain Delavie

Les énormes fleurs des hybrides proposés aujourd’hui dans le commerce n’ont plus rien à voir avec les charmantes et délicates petites fleurs du pavot sauvage (Papaver nudicaule), que je me souviens avoir rencontré en Islande. Une miniature aux fleurs jaunes, comme un tout petit coquelicot jaune vif, installé dans le creux des rochers à l’abri des vents puissants qui parcourent sans cesse cette belle île. (suite…)