Archives de mots clés: oeuvre d’art

La Tour Eiffel métamorphosée en forêt virtuelle à l’occasion de la COP21

Projet One Heart one tree, COP21, Tour Eiffel, Paris, novembre et décembre 2015
Du 29 novembre au 3 décembre 2015, le projet One Heart One Tree de l’artiste Naziha Mestaoui propose à chacun de créer virtuellement un arbre qui grandit sur la Tour Eiffel au rythme des battements du cœur, grâce à une application numérique.

Chaque arbre de lumière sera réellement planté dans le cadre d’un projet de reforestation en partenariat avec 7 associations différentes (dont une en France). Les participants recevront un certificat et pourront suivre l’évolution de leur arbre au fil des mois et des années. (suite…)

Souche (Yuhsin U Chang)

Souche, Yuhsin U Chang, Festival Art Villes & Paysage, Île aux Fagots, Amiens (80)
Vendredi dernier, je suis allé visité le festival « Art, villes & paysage » organisé par la Maison de la Culture d’Amiens (Somme) dans le site exceptionnel des Hortillonnages. Sous le soleil revenu, j’ai pu découvrir les quelques 26 jardins et les 13 installations artistiques disséminés sur terre et sur l’eau. Une visite à pied et en barque, avec le plaisir de la découverte au hasard d’un bosquet ou en contournant une île. Sur l’Ile aux fagots, la promenade vous conduit à la création de la plasticienne Yuhsin U Chang.

Souche, Yuhsin U Chang, Festival Art Villes & Paysage, Île aux Fagots, Amiens (80)
Les bras blanc gris de la sculpture semble happer l’air. Elle se compose de branches entremêlées en résine. Une union hybride qui lie le vivant à l’inanimé, le végétal à l’animal, dans une installation haute de cinq mètres, structurée par d’invisibles tiges métalliques.
(suite…)

Violetta (Cow Parade)

Violetta, Frédéric Brandon, Cow Parade, art contemporain, Jardin d'acclimatation, Paris 16e (75)
La Cow Parade a quitté le Jardin d’acclimatation et la capitale pour aller s’installer à Deauville, mais je continue mes présentations de vaches oeuvres d’art avec cette fois-ci une création de Frédéric Brandon : Violetta.

Violetta, Frédéric Brandon, Cow Parade, art contemporain, Jardin d'acclimatation, Paris 16e (75)Une belle vache très fleurie…

Je me sens vachement bien (Cow Parade)

Je me sens vachement bien, Valeria Attinelli, Cow Parade, Jardin d'acclimatation, Paris 16e (75)
Je continue ma présentation de la Cow Parade qui s’est installée dans le Jardin d’acclimatation et dont c’est le dernier jour aujourd’hui à Paris avec une nouvelle vache créée par Valeria Attinelli : « je me sens vachement bien ».

Je me sens vachement bien, Valeria Attinelli, Cow Parade, Jardin d'acclimatation, Paris 16e (75)
Les vingt vaches qui composent le troupeau transhumant
(qui va aller à Deauville puis à Cannes) ainsi que les 15 autres vaches exposées au Jardin d’Acclimatation seront vendues aux enchères à Paris, au moment du lancement de la 31ème campagne des Restaurants du Cœur (fin novembre 2015).

Je me sens vachement bien, Valeria Attinelli, Cow Parade, Jardin d'acclimatation, Paris 16e (75)Le saviez-vous ?
La première Cow Parade a été créée à Zurich en 1998 par Pascal Knapp, sculpteur suisse. Aujourd’hui la Cow Parade dans le monde, c’est :

  • 80 villes d’accueil
  • 450 millions de fans
  • 7500 vaches exposées
  • 10.000 artistes de tous genres et aucune vache ne ressemble à une autre !

Happy Cow (Cow Parade)

Happy Cow, Kieu Hanh Morel, Cow Parade, art contemporain, Jardin d'acclimatation, Paris 16e (75)
Après « la vache est dans le pré« , voici une autre des 35 vaches présentées dans le Jardin d’acclimatation dans le cadre de la Cow Parade : Happy Cow. Une création de Kieu Hanh Morel.

Happy Cow, Kieu Hanh Morel, Cow Parade, art contemporain, Jardin d'acclimatation, Paris 16e (75)
Aujourd’hui 18 août, c’est le dernier jour de la présentation de ces oeuvres d’art dans le Jardin d’acclimatation (Paris 16e). La Cow Parade va continuer sa transhumance jusqu’à Deauville, prochaine ville étape.

Coup de blanc sur les prunus du parc des Buttes-Chaumont (Paris 19e)

Prunus blanchis dans le parc des Buttes-Chaumont, Paris 19e (75)

Quand j’ai aperçu ce bosquet d’arbres entièrement blancs dans le parc des Buttes-Chaumont alors que je les avais vu d’un beau pourpre quelques semaines et mois auparavant, j’ai d’abord cru à une méga attaque d’oïdium. Mais autant de blanc, c’est louche ! Après le sapin floqué, ce sont les prunus peinturlurés ? Non, c’est une installation artistique.

Prunus blanchis dans le parc des Buttes-Chaumont, Paris 19e (75)

(suite…)