Archives de mots clés: Observatoire des Saisons

Vient de paraître : Les plantes au rythme des saisons

 

Les plantes au rythme des saisons, Tela Botanica et Observatoire des Saisons, Biotope éditions, juin 2017
Le changement climatique bouleverse les rythmes saisonniers de nombreuses espèces. Bourgeonnement, floraison, maturation des fruits, coloration des feuilles, autant d’événements clés de la vie d’un arbre dont le calendrier est perturbé. Cet ouvrage vise à faire découvrir au plus grand nombre la phénologie, science qui étudie le cycle de vie annuel des plantes en fonction des conditions climatiques. Un domaine de recherche de plus en plus mis en lumière dans le contexte du changement climatique.

Quelles conséquences ces bouleversements auront-ils sur le devenir des espèces et le fonctionnement des écosystèmes ?
Peut-on prévoir ces changements ?
Autant de questions auxquelles les auteurs du livre répondent ici de manière claire et pédagogique.

Ce livre permet au lecteur de s’initier à l’observation phénologique avec 79 espèces de plantes communes (hêtre, mélèze, pêcher, anémone…). Il y trouvera pour chaque espèce : des critères d’identification illustrés de très belles aquarelles, l’écologie et la répartition de la plante, le calendrier du cycle annuel et les différents stades phénologiques photographiés.
(suite…)

Nouvelle année d’observations pour l’Observatoire des Saisons

Logo de l'Observatoire des Saisons (ODS)L’Observatoire des Saisons (ODS) est prêt pour une nouvelle année d’observations !

Le réveil des amandiers et des noisetiers est en cours ! Ne ratez pas le premier stade de la floraison : pour la fleur mâle du noisetier, il s’agit du stade 61. Il faut noter la date lorsque 10% des bourgeons floraux sont ouverts (la fleur est alors visible en entier).

Choisissez une zone à proximité de chez vous où se trouvent les plantes ou animaux que vous souhaitez observer. La zone doit être facile d’accès et accessible plusieurs années de suite.
L’Observatoire des Saisons étudie plus de 40 espèces de plantes et d’animaux.
Pour les espèces arboricoles, il y a 3 à 4 événements à observer au cours de l’année  : la feuillaison, la floraison, la fructification et la sénescence.
Pour les plantes herbacées, vous devez observer la floraison et noter la date à laquelle la première fleur épanouie a été vue au sein de votre station.

Rendez-vous sur www.obs-saisons.fr pour partager vos données avec les chercheurs de l’ODS.

Enregistrer

Coquelicots nouveaux

Coquelicots dans une pelouse du Parc des Buttes-Chaumont, Paris 19e (75)
L’avance importante des floraisons dans la capitale se manifeste encore une fois avec ces premiers coquelicots qui arrivent et fleurissent pour Pâques.

Coquelicots dans une pelouse du Parc des Buttes-Chaumont, Paris 19e (75)
C’est le moment de participer à la Mission Coquelicots, nouvelle expérience de science participative lancée à l’occasion de la Fête de la Nature 2014 et de sa thématique « Herbes folles, jeunes pousses et vieilles branches ». La Mission Coquelicot est portée par l’Observatoire Des Saisons. L’objectif est de récolter 1000 observations de floraison de coquelicots.

Le coquelicot est sensible au changement climatique. Sa floraison est d’autant plus précoce qu’il fait chaud. Cette petite plante banale des trottoirs, prairies, parcs, jardins… a bel et bien un intérêt pour la communauté scientifique qui travaille à comprendre quels seront les impacts du changement climatique sur la survie des espèces et le fonctionnement des écosystèmes. L’Observatoire Des saisons, programme scientifique piloté par le CNRS et animé par l’association Tela Botanica, est consacré à la phénologie. Il étudie le rythme de vie de plantes ou d’animaux en fonction des variations saisonnières du climat, dont celle du coquelicot !

1 – Apprenez à reconnaître le coquelicot
Consultez la fiche sur le site Internet de l’Observatoire Des Saisons pour ne faire aucune erreur.
2 – Choisissez votre ou vos terrains d’étude
Déterminez une (ou plusieurs !) zone à proximité de chez vous, d’environ 20 m² dans laquelle vous avez identifié la présence de coquelicots : une zone facile d’accès que vous pouvez surveiller facilement ou sur laquelle vous vous rendez souvent : jardin, parc, bord de route, cours d’école, place de village…
3 – Guettez l’ouverture des fleurs du coquelicot !
Notez la date à laquelle vous aurez vu la première fleur de coquelicot épanouie.
4 – Signalez vos observations
Vous aurez besoin d’indiquer votre identité, de localiser très précisément la zone d’observation sur la carte, d’indiquer la date de floraison et de joindre une photo si vous le souhaitez.
L’ensemble des observations sont répertoriées et comptabilisées en temps réel sur la carte de résultats. L’ensemble des observations seront transmises à l’Observatoire Des Saisons pour compléter son étude sur le coquelicot.

 

Nouveau site Internet pour l’Observatoire des Saisons

Le site de l’Observatoire des Saisons a fait peau neuve peu après l’arrivée du printemps. Nouvelle page d’accueil, nouvelle arborescence, nouvelle application, ce site devrait vous rendre la vie plus simple.

L’Observatoire des Saisons repose sur l’observation des rythmes saisonniers, c’est à dire la phénologie des plantes, arbres, oiseaux, insectes. Il se déroule tout au long de l’année. Il vous propose de contribuer à la recherche scientifique sur les impacts des changements climatiques sur la végétation et les animaux.
Selon un protocole simple établi par des chercheurs et des médiateurs scientifiques, ne demandant ni connaissances préalables, ni matériel spécifique, vous établirez des relevés sur la flore et la faune, élaborerez une démarche scientifique, et traiterez vos observations.
Pour participer à ce projet il vous suffit de vous inscrire sur le site et d’observer autour de chez vous les espèces que vous aurez choisi dans la liste proposée. Une fois vos observations réalisées, vous pourrez les saisir dans la base de données. Chaque jour, vous pourrez visualiser vos observations et celles des autres participants sur des cartes et analyser vos données.

Les principaux changements du site de l’Observatoire des Saisons
Plus qu’un seul site :

Vous trouverez désormais sur le même site les informations du site Juniors et Adulte. Que vous vous soyez inscrits sur l’un ou l’autre des sites, vos identifiant et mot de passe restent les mêmes sur ce site.

La gestion de votre profil
Vous avez accès à un espace personnel vous permettant de gérer vos informations. Cet espace vous permet de modifier vous même vos identifiant, mot de passe et e-mail. Vous pouvez aussi ajouter un avatar à votre profil et suivre votre activité sur le site.

Une application de saisie de données simplifiée
Elle vous permet toujours de saisir votre station et les espèces que vous souhaitez observer mais la navigation dans vos données a été simplifiée avec une arborescence dans menu gauche. Vous avez également la possibilité de suivre autant d’individus que vous voulez. Vous pouvez découvrir cette application en vous identifiant rapidement avec le nom d’utilisateur « demo » et le mot de passe « demo ». Vous pourrez alors tester l’application avant de rentrer vos données sur votre compte. (suite…)

Opération « Étonnant automne »

Bientôt champignons et raisins de pays seront à l’étal, le moment sera venu de prêter attention à ce qui caractérise l’automne : la chute des feuilles ! En Île-de-France, ce phénomène est fortement influencé par la présence des activités humaines et leur très forte concentration au cœur de la région. Natureparif relance la seconde édition de l’opération de science participative « Étonnant Automne » pour tenter de comprendre notre impact sur la phénologie, autrement dit l’apparition d’événements naturels.

Lors de la précédente édition d’Étonnant Automne en 2009, plus de 1000 arbres ont ainsi fait l’objet d’observations, permettant de constater un fort décalage entre villes et campagnes. Natureparif entend cette année étendre ce jeu de données pour dépasser ce simple constat et affiner les analyses. L’Île-de-France, région la plus peuplée, constitue en effet un formidable réservoir d’observations potentielles qui viendront enrichir ceux de l’Observatoire des saisons.

Cette année, deux modifications majeures pour simplifier la tâche des observateurs : il sera désormais possible de suivre des arbres particuliers tout au long de la saison et la liste des espèces à observer se voit ramenée à 12, allégée de quelques arbres peu observés l’an passé comme l’érable negundo, l’érable champêtre, le sorbier des oiseleurs ou le peuplier.

Bien sûr, l’observation de la phénologie (étude de l’apparition d’événements périodiques dans le monde vivant, déterminée par les variations saisonnières du climat) n’est limitée ni à l’Île-de-France ni à l’automne… cette opération s’inscrit dans le contexte plus large de l’Observatoire des Saisons. Merci encore donc de communiquer massivement vos observations : dans les programmes de sciences participatives, c’est la quantité qui permet l’analyse !

Du 23 septembre au 30 novembre, rendez-vous sur le site Internet de Natureparif,
pour connaître tous les détails d’Étonnant Automne, en savoir plus sur les arbres qui nous entourent et faire bénéficier la science de votre vigilance.