Archives de mots clés: Nantes

« Astral Mood, Nature en lévitation » aux Floralies internationales de Nantes

Astral Mood, Nature en lévitation, Alexis Tricoire, Vegetal Atmosphere, 11e Floralies internationales, Nantes (49)
Alexis Tricoire (Vegetal Atmosphere) a remporté le Grand Prix Art Contemporain des Floralies internationales de Nantes 2014 qui se déroulent en ce moment avec sa scénographe Astral Mood, Nature en lévitation. Quelques photos de cette installation qui exprime toute la poésie et le merveilleux du végétal détaché de son contexte originel.

Astral Mood, Nature en lévitation, Alexis Tricoire, Vegetal Atmosphere, 11e Floralies internationales, Nantes (49)

Dans cet environnement sidéral, des vaisseaux de lumière portent le végétal au firmament. La nature sublimée dans cette vision futuriste renforce notre lien à la terre et à l’univers.

(suite…)

Le diner monumental d’Interflora aux Floralies internationales de Nantes (44)

Diner monumental, Interflora, Hall 4, 11e Floralies internationales, Nantes (49)
Voici une autre attraction fleurie exceptionnelle de la 11ème édition des Floralies internationales de Nantes : la table géante aux compositions florales et bouquets format XXL réalisés par Interflora dans le Hall 4 du parc de la Beaujoire pour un dîner monumental.

Gerbe de poireaux, bouquet de chrysanthèmes, diner monumental, Interflora, Hall 4, 11e Floralies internationales, Nantes (49) (suite…)

Bottes de paille multicolores et tapis de fleurs aux Floralies internationales de Nantes (44)

Bottes de paille multicolores et fleurs printanières, création SEVE Nantes, 11e Floralies internationales, Nantes (49)
Quelques heures avant l’inauguration officielle, j’ai pu découvrir hier la 11ème édition des Floralies internationales qui se déroulent dans le parc de la Beaujoire à Nantes (Loire-Atlantique). Sur le grand parvis, le SEVE de la Ville de Nantes a réalisé une immense installation de bottes de paille vivement colorées avec des tapis de fleurs assorties.

Bottes de paille multicolores et fleurs printanières, création SEVE Nantes, 11e Floralies internationales, Nantes (49) (suite…)

La fleur chauve-souris aux grandes moustaches

Fleur chauve-souris, Tacca chantrieri, 11e Floralies internationales, Nantes (49)
Curieuse fleur tant par le coloris marron presque noir que par la forme, entre papillon, chauve-souris et grandes moustaches. Cette plante exotique asiatique est proposée de temps à autre dans les jardineries, mais sa culture reste très délicate en intérieur.

Fleur chauve-souris, Tacca chantrieri, 11e Floralies internationales, Nantes (49)
C’est une plante assez volumineuse forme une  grosse touffe de larges feuilles vertes vernissées brillantes, profondément nervurées. La fleur (en fait une inflorescence) se dresse au-dessus du feuillage et laisse pendre d’immenses filaments semblables à des grandes et fines moustaches. Très spectaculaire, presque inquiétante !

Je l’ai cultivée un temps dans un grand terrarium, mais Tacca chantrieri devient trop imposant pour rester même dans un grand bac. Il lui faut une serre ou une véranda pour prospérer, ce qui est dommage, car cette plante exotique ne manque pas d’intérêt.

Photos réalisées dans les Floralies de Nantes qui ouvrent le 8 mai.

Les villes se mobilisent en matière de gestion écologique des espaces verts

Neuf villes françaises – Besançon, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, Nantes, Orléans, Paris et Rennes –, plusieurs réseaux professionnels – AFDJEVP (Association Française des Directeurs de Jardins et d’Espaces Verts Publics), AITF (Association des Ingénieurs Territoriaux de France) et ATTF (Association des Techniciens Territoriaux de France) –, le CNFPT (Centre National de la Fonction Publique Territoriale), le gestionnaire d’espaces verts privés ouverts au public Pierre & Vacances et la plateforme d’études et d’expérimentations Plante & Cité se sont fixés pour objectif d’élaborer un référentiel partagé de gestion écologique des espaces verts, devant servir de support à une labellisation au niveau national, voire européen des espaces verts publics et privés ouverts au public.

En engageant cette démarche, les partenaires souhaitent :
– favoriser le partage entre gestionnaires de leur savoir-faire en matière de gestion écologique des espaces verts ;
– encourager l’adoption par les gestionnaires d’espaces verts de pratiques de gestion respectueuses de l’environnement, en les valorisant par un label reconnu du public ;
– participer à l’information des usagers des espaces verts sur les problématiques environnementales et du développement durable ;
– faciliter l’acceptation par ces usagers des modifications de paysage liées à ces nouvelles pratiques ;
– susciter de la part des usagers une demande à leurs élus de jardins labellisés et donc d’une gestion écologique de leurs espaces verts ;
– valoriser le travail des agents en charge de l’entretien des espaces verts.

Il s’avère en effet que si un important travail est depuis plusieurs années engagé par les collectivités territoriales et autres gestionnaires dans les espaces verts en vue de réduire l’impact environnemental de leurs pratiques l’exploitation, celui-ci est encore loin d’être généralisé à l’ensemble du territoire et ne dispose pas d’une reconnaissance et d’une visibilité suffisantes.

Après de premiers contacts remontant à un an et trois réunions d’échange, les partenaires ont décidé de formaliser la démarche engagée sous la forme d’une convention de partenariat qui confie à Plante & Cité l’organisation et l’animation du travail à poursuivre pour aboutir au référentiel partagé et au dispositif d’attribution du label.

Le référentiel partagé définira ce qu’est une gestion écologique des espaces verts (soins aux végétaux, préservation de la ressource en eau, valorisation des déchets verts, économies d’énergie, préservation des sols, développement de la biodiversité, accueil du public ou encore formation des agents).

Le label reconnaissant le respect du référentiel sera attribué de manière indépendante et sur la base d’audits externes aux maîtres d’ouvrage.

La convention de partenariat a été adoptée ou est sur le point de l’être par les conseils municipaux des villes signataires et par les conseils d’administration des autres partenaires. L’objectif est d’aboutir d’ici la mi-2011 au lancement du label.