Archives de mots clés: merle

Balcon sali par le merle laboureur

Sol jonché de terreau après le passage d'un merle au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Surprise ce matin en ouvrant mes volets : du terreau partout sur mon balcon, un vrai chantier ! Le merle laboureur a frappé une nouvelle fois en grattouillant dans mes jardinières et en salissant tout le balcon.

Sol jonché de terreau après le passage d'un merle au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)J’espérais qu’avec la pousse des plantes cette manie de gratter allait s’estomper, et bien non ! Et la grattouille a repris de plus belle après ma séance d’arrosage en fin de matinée. Quand je suis revenu chez moi en fin de journée, il y avait du terreau mouillé vraiment partout, jusque sur le bas de mes portes-fenêtres. Je suis quitte pour un bon nettoyage…

Mais je vais attendre mon retour de Belgique avec certainement de nouvelles plantes. Tant qu’à faire de mettre le chantier sur le balcon.

Visite du merle laboureur sur mon balcon

Merle sur mon balcon parisien en hiver, Paris 19e (75)
J’ai surpris le merle qui vient régulièrement gratter le terreau de mes jardinières en pleine maraude sur mon balcon parisien.

Les photos ont été prises derrière la fenêtre, elles ne sont donc pas très nettes. Mais l’animal m’avait à l’oeil et moi je le surveillais pour ne pas me retrouver avec du terreau éparpillé partout sur le balcon.

Beau merle, un monsieur avec son habit noir très chic et son bec d’un orange éclatant. Et l’oeil vif qui vous scrute !
Je peste, mais il m’est sympathique ce merle car il vient dévorer les bestioles qui attaquent mes plantes. C’est mon aide jardinier…

Le labourage des merles sur mon balcon

Projections de terreau par les oiseaux sur mon balcon parisien en hiver, Paris 19e (75)
À peine nettoyé, mon balcon a été aussitôt jonché de terreau suite à la visite d’un merle fouisseur dans mes jardinières, merle que j’ai aperçu depuis ma chambre pendant que je travaillais sur mon ordinateur. Le fautif a été aussitôt chassé, mais pendant mes absences, il s’active et fait des dégâts.

Grattage dans le terreau par les oiseaux sur mon balcon parisien en hiver, Paris 19e (75) (suite…)

Y’en a ras les merles !

Vous fermez les volets le soir sur un balcon en ordre et fleuri et ô surprise le lendemain matin, c’est le souk, le carnage, la chienlit… Les merles au petit matin se sont déchaînés sur une de mes potées et ont retourné le terreau en le projetant partout tout autour. Ils s’en sont vraiment donné à coeur joie !

Dégâts des oiseaux sur mon balcon : terreau éparpillé partout

Terreau éparpillé autour des potées et des jardinières sur mon balcon, mars 2011, photo Alain Delavie

Le balcon était propre, nettoyé, balayé… Je n’ai plus qu’à tout recommencer.
Y’a des jours où je plumerais bien ces oiseaux par ailleurs fort sympathiques, pour ne pas dire amusants avec leurs postures sautillantes. Mais faut pas chauffer le jardinier trop longtemps, y’a déjà suffisamment à faire en ce début de printemps sur le balcon pour ne pas en rajouter une couche…

C’est pas drôle !

Les merles jardinent dans mes jardinières…

Les abeilles s’en sont données hier à coeur joie sur mon balcon, mais elles n’étaient pas toutes seules. Les merles sont venus terminer les baies de Sarcococca et comme cela ne suffisait pas à leur appétit vorace, ils ont un peu beaucoup labouré les jardinières en quête de vers et autres vermisseaux.

Dégâts des oiseaux sur balcon

Grande jardinière avec le terreau retourné par les merles, sur mon balcon, 16 janvier 2011, photo Alain Delavie

C’est une bonne chose dans un sens, car les merles se délectent notamment des larves d’othiorhynques, des insectes parasites qui poinçonnent les feuilles des arbustes d’ornement pendant la belle saison et qui prolifèrent dans la capitale.
Les oiseaux peuvent aussi trouver des chenilles qui hivernent dans le sol et des petites limaces, les plus terribles d’ailleurs pour les jeunes pousses. Donc rien à dire sur le principe…

Dégâts des oiseaux sur balcon

Grande jardinière avec le terreau retourné par les merles, sur mon balcon, 16 janvier 2011, photo Alain Delavie

Mais sur la forme, ce n’est pas pareil ! Bonjour les dégâts. Quels petits cochons ces oiseaux !
D’un coup de bec vigoureux, ils balancent le terreau partout autour d’eux et autour de la jardinière. Déjà que le balcon n’avait pas vraiment bel aspect avec l’hiver, maintenant, c’est… dégueulasse. Et ça ne fait que commencer, car les plantes ne vont pas recouvrir le terreau avant quelques mois encore, sic !