Archives de mots clés: Kerria japonica ‘Golden Guinea’

Corète du Japon ‘Golden Guinea’, un immense plaisir printanier !

Mon petit pied de corète du Japon à fleurs simples (Kerria japonica ‘Golden Guinea’) a fleuri plus tardivement que la variété à fleurs doubles. Une floraison que j’attendais avec beaucoup d’impatience, tant elle est élégante.

Arbuste à floraison printanière : corète du Japon à fleurs simples

Kerria japonica 'Golden Guinea' sur mon balcon, fin mars 2011, photo Alain Delavie

J’adore ces grandes fleurs simples d’un superbe jaune d’or terriblement chaud et lumineux…

Arbuste à floraison printanière : corète du Japon à fleurs simples

Kerria japonica 'Golden Guinea' sur mon balcon, fin mars 2011, photo Alain Delavie

Les fleurs en passant blanchissent sur le rebord des pétales. Une fin très élégante qui précède une pluie de pétales dorés. Cet arbuste est assurément un de mes préférés.

Arbuste à floraison printanière : corète du Japon à fleurs simples

Kerria japonica 'Golden Guinea' sur mon balcon, fin mars 2011, photo Alain Delavie

Et vous, quel est votre arbuste à floraison printanière préférée ?

Visite virtuelle de mon balcon

L’été étant maintenant bien avancé, les plantes installées sur mon balcon ont pris une belle opulence. Toutes les floraisons ne sont pas encore au rendez-vous, certaines trainent encore un peu, mais il est temps de vous faire découvrir mon antre végétal parisien situé entre ciel et terre.

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Mon balcon en plein été vue de la rue, début août 2010, photo Alain Delavie

Commençons par des vues prises depuis la rue quelques étages en-dessous.

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Potée et suspension de bégonias, tomate cerise et Hibiscus 'Fireball' sur mon balcon en plein été vue de la rue, début août 2010, photo Alain Delavie

Profusion de bégonias rouges côté soleil levant et canal de l’Ourcq. Des bégonias tubéreux (bégonia ‘Bertinii’ et bégonia ‘Odorata rouge’) que je ne vois presque pas de l’intérieur car les floraisons se sont dirigées vers la lumière et le soleil, côté rue. À côté dans l’angle du balcon, mon pied de tomate cerise F1 ‘Super Sweet 100’ et les hibiscus (Hibiscus ‘Fireball’ et H. coccineus) qui ne sont pas encore fleuris. Mais il y a de nombreux boutons floraux.

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Sceaux de Salomon et corète du Japon sur mon balcon en plein été vue de la rue, début août 2010, photo Alain Delavie

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Corète du Japon sur mon balcon en plein été vue de la rue, début août 2010, photo Alain Delavie

Au centre du balcon, la touffe de corète du Japon (Kerria japonica ‘Pleniflora’) dresse ses cannes et ses multiples petits pompons dorés. Un arbuste à fleurs sans soucis, très florifère, qui pousse très bien en pot.

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Fallopia japonica 'Variegata', mon balcon en plein été vue de la rue, début août 2010, photo Alain Delavie

Et de l’autre côté du balcon, le plus à l’Ouest, une immense touffe de renouée du Japon panachée (Fallopia japonica ‘Variegata’) au feuillage changeant, plus ou moins éclaboussé de crème. Croissance XXL, arrosages quasi quotidiens… Mais une plante très robuste, qui a vite occupé toute sa grande jardinière.

Et maintenant, continuons le tour du propriétaire mais avec des vues depuis l’appartement et l’intérieur du balcon…

(suite…)

Corète et corydalis, duo printanier

Le hasard fait parfois bien les choses, comme ce duo inattendu entre une fleur de corète (Kerria japonica ‘Golden Guinea’) et celles du corydalis ‘Maya’.

Duo de fleurs printanières

Corydalis 'Maya' et Kerria japonica 'Golden Guinea', floraions printanières sur mon balcon, avril 2010, photo Alain Delavie

Les couleurs se marient parfaitement. Une chance car je ne savais pas le coloris des fleurs du corydale lorsque je l’ai installé dans le pot de la corète.

Corète du Japon : craquez pour ‘Golden Guinea’

Les corètes du Japon (Kerria japonica ‘Pleniflora’) illuminent les jardins en ce début de printemps, déployant des myriades de pompons ébourrifés d’un éclatant jaune d’or. Si la variété à fleurs doubles est la plus fréquente, j’aime tout particulièrement ‘Golden Guinea’, aux grandes fleurs simples tout simplement charmantes !
Cette variété est aussi robuste et facile à faire pousser que celle à fleurs doubles. L’arbuste qui peut facilement atteindre 2 m de hauteur pousse aussi bien en pleine terre qu’en bac (assez volumineux, car la touffe s’étoffe rapidement). Il supporte à peu près tous les types de sols, pourvu qu’ils soient bien drainés. Une exposition ensoleillée ou mi-ombragée est préférable, l’ombre dense réduisant considérablement la belle floraison printanière.Celle-ci se renouvelle de façon plus sporadique tout au long de l’été, pour notre plus grand plaisir. Avec son faux air de bambou, cet arbuste trouve sa place aussi bien dans un jardin contemporain que plus sauvage. Une valeur sûre !!!

Où le trouver : notamment chez Côte Sud des Landes (40), Le Jardin du Pic Vert (80) ou plantes-et-jardins.com