Archives de mots clés: jardins de Paris

La saison estivale 2012 dans les jardins de Paris

Cet été l’agriculture urbaine et périurbaine est le thème central des manifestations organisées dans les parcs et jardins de la Ville de Paris. L’importance de l’enjeu alimentaire, la place de l’agriculture sur le territoire francilien, les solutions pour produire en milieu urbain, les impacts paysagers et urbanistiques… Autant de questions abordées dans les expositions et les actions pédagogiques prévues par la Ville.

Expositions :

  • Jusqu’au 3 juin, l’École Du Breuil participe au salon « Jardin Jardins » organisé au jardin des Tuileries (Paris 1er). Elle y présente un potager urbain réalisé avec des palettes recyclées.
    Potager urbain, ɉcole du Breuil, Jardins Jardin 2012, Jardin des Tuileries, Paris 1er (75)Potager urbain, ɉcole du Breuil, Jardins Jardin 2012, Jardin des Tuileries, Paris 1er (75)
  • Du 20 juin au 30 septembre, le parc de Bercy (Paris 12e) présentera l’exposition internationale « Carrot City », sur les projets novateurs en matière de production alimentaire durable en ville. Cette exposition itinérante offre un aperçu d’initiatives contemporaines réalisées dans plusieurs villes du monde. Déjà exposée à Berlin, Toronto, New York… elle s’est enrichie au fil de ses voyages d’expériences locales, illustrées de photographies et de visuels qui illustrent la conception, l’aménagement et le développement des projets d’agriculture urbaine et nourrissent la réflexion sur la revitalisation de différents espaces urbains.
  • De juin à novembre, « Savez-vous planter les choux ? », au parc de Bagatelle (Bois de Boulogne – Paris 16e), retrace l’histoire du maraîchage en Ile-de-France. Producteurs des environs de Paris, marchés, halles et légumes oubliés seront à l’honneur dans les bâtiments et dans le parc. Enfants et adultes y découvriront pommes de terre, fruits et légumes et se questionneront sur les nouvelles façons de nourrir Paris demain.
  • Au Parc Floral de Paris : « Plantes potagères mises en scène » autour de la Maison du Parc et du bois et dans le jardin insolite.

Parcours de découverte : Les jardins parisiens accueilleront un parcours de plantes potagères d’hier et d’aujourd’hui et plusieurs sites du Jardin Botanique de la Ville de Paris s’associeront à cette découverte des légumes oubliés d’Ile-de-France. (suite…)

Rallye dans les jardins partagés du 19e arrondissement de Paris

Une fois n’est pas coutume, j’annonce une manifestation de mon arrondissement qui se déroulera le samedi 8 octobre 2011. L’occasion de découvrir neuf jardins partagés et de faire une belle balade dans le 19e.

Une balade découverte l’après-midi de 14h à 18h du parc de la Villette au parc Serge Gainsbourg (ou l’inverse !) en passant non loin du parc des Buttes-Chaumont. Et neuf jardins partagés à voir ou revoir :

  • Le Jardin Fessart
    45, rue Fessart, métro Buttes Chaumont ou Pyrénées.
  • Le jardin des Chipies et le Potager de Mathurin
    20, avenue Mathurin Moreau, 32 rue des Chaufourniers ou 99 avenue Simon Bolivar, métro Colonel Fabien.
  • Jardin Saint-Serge
    93, rue de Crimée, métro Laumière ou Ourcq.
  • Les Petits Passages
    33, rue Petit, métro Laumière.
  • Le jardin d’Léon
    18, rue Léon-Giraud, métro Ourcq.
  • Les Jardins Passagers
    Parc de la Villette près de la Grande Halle, métro Porte de Pantin.
  • Le Moissonneur des Lilas
    Dans le parc Serge Gainsbourg, place du Maquis du Vercors, métro Porte des Lilas.
  • Butte Bergeyre
    Rue Georges Lardennois à l’angle de la rue de Gourmont, métro Bolivar.
  • Lilolila
    295, rue de Belleville à l’angle rue de Belleville, rue Haxo, métro Télégraphe.

Le saviez-vous ?
Le 8 octobre est désormais le jour des jardins partagés.

3 nouveaux jardins partagés dans Paris

Le nombre des jardins partagés parisiens continue à augmenter avec l’inauguration par Fabienne Giboudeaux de deux nouveaux sites aujourd’hui samedi 7 mai et un troisième demain dimanche 8 mai 2011.

Le samedi 7 mai 2011 :

(cliquer sur le programme pour l’agrandir)

Le dimanche 8 mai 2011 :

Liste des jardins partagés de Paris

Après la splendeur, la décadence des sapins de Noël dans Paris

Ils ont été jolis, resplendissants, lumineux, magnifiques tous ces sapins pour Noël et la Saint-Sylvestre. Mais les fêtes sont finies. Les aiguilles tombent à qui mieux mieux, c’est la débandade générale des sapins de Noël coupés qui s’amoncellent désormais dans Paris, le plus souvent dans les espaces spécialement aménagés dans les jardins parisiens, parfois n’importe où dans les rues…

Recyclage des sapins de Noël dans Paris

Espace prévu dans un jardin parisien pour le recyclage des sapins de Noël, Paris 5e (75), janvier 2011, photo Alain Delavie

La triste fin de ces arbres… Et il y en a des sapins…

Recyclage des sapins de Noël dans Paris

Espace prévu dans un jardin parisien pour le recyclage des sapins de Noël, Paris 5e (75), janvier 2011, photo Alain Delavie

Recyclage des sapins de Noël dans Paris

Espace prévu dans un jardin parisien pour le recyclage des sapins de Noël, Paris 5e (75), janvier 2011, photo Alain Delavie

Mais ce n’est pas tout à fait la fin des fins, surtout pour ceux déposés là où il faut, car ils seront recyclés et non pas incinérés comme les ordures ménagères, ce qui arrive immanquablement aux arbres délaissés n’importe où sur les trottoirs ou sur la chaussée.

Recyclage des sapins de Noël dans Paris

Espace prévu dans un jardin parisien pour le recyclage des sapins de Noël, Paris 5e (75), janvier 2011, photo Alain Delavie

Au lieu d’être abandonnés dans la rue, les sapins déposés dans les points de recyclage seront transformés en broyat et utilisés comme paillage directement répandu sur les massifs des jardins parisiens, ou comme élément pour la fabrication de compost. Ils peuvent aussi servir en épandage dans les allées des jardins.

Les sapins doivent être dépourvus de décorations, non floqués et sans sac. Ils pourront être déposés jusqu’au 23 janvier 2011.

Recyclage des sapins de Noël à Paris

Opération « recyclage des sapins de Noël » du 26 décembre 2009 au 24 janvier 2010.

95 points de collecte seront mis à la disposition des Parisiens dans les jardins de Paris afin qu’ils y déposent leur sapin entre le 26 décembre 2009 (aujourd’hui donc) et le 24 janvier 2010.

Cette opération de recyclage a pour objectifs :
• de valoriser les déchets verts : les sapins sont en effet transformés en broyat. Celui-ci est utilisé comme paillage sur les massifs des jardins parisiens ou bien comme élément de compost.
• d’inciter les Parisiens à ne pas déposer leur sapin sur la voie publique ;
• d’améliorer le bilan carbone de la Ville en évitant des transports inutiles.

La liste de l’ensemble des parcs et jardins participant à l’opération, et l’emplacement du point de collecte est consultable sur www.paris.fr, rubrique « Parcs & Jardins », « offrez une deuxième vie à votre sapin ».

Il est indispensable d’enlever toutes les décorations du sapin de Noël. Les sapins floqués ou décorés ne pourront pas participer à l’opération.

En 2007-2008, 15 000 sapins ont été collectés et valorisés et près de 25 000 en 2008-2009.

Panneaux d’information écologique dans les jardins parisiens

La Ville de Paris souhaite lancer une nouvelle signalétique pédagogique dans les jardins pour en expliquer le fonctionnement et le mode de gestion écologique. Les parisiens sont invités à donner leur avis et à tester le dispositif.

Depuis 2001, la Ville de Paris s’est engagée dans une gestion écologique des espaces verts qui vise à préserver la biodiversité et l’environnement tout en favorisant la diversité des paysages et des usages. L’évolution des pratiques de gestion des espaces verts qui ont pour objectif de limiter, voire de supprimer totalement, l’usage des produits chimiques nocifs pour la santé des personnes, de développer la biodiversité végétale et animale, et d’économiser les ressources naturelles non renouvelables suscite parfois l’interrogation de la part des Parisien(ne)s. D’où la nécessité d’accompagner ces changements d’une communication, menée avec le concours des équipes qui entretiennent les jardins. Elle vise à expliquer l’intérêt écologique de ces pratiques, les objectifs recherchés et leurs modalités.Des pictogrammes illustrent les différentes pratiques : compostage, paillage, enrichissement de la biodiversité, arrosage ciblé, pousse d’herbe spontanée et espaces protégés. Ces pictogrammes, mis en place par les jardiniers, indiquent aux usagers que ces pratiques ne sont pas un laisser aller mais correspondent à une action voulue par le gestionnaire du site. Ils apportent une information in situ sur les intentions du jardinier. Les pictogrammes renvoient à une série d’affiches qui expliquent de façon simple et didactique l’intérêt de telle ou telle pratique. Ces affiches seront placées sur les panneaux de signalétique classiques des jardins parisiens.

Avant de déployer progressivement cette signalétique dans les espaces verts, la Mairie de Paris souhaite vérifier sa pertinence et son efficacité auprès des acteurs locaux : agents de la Direction des espaces verts, représentants de Conseils de quartiers, Conseils de la jeunesse, usagers adultes et enfants.

Plusieurs rendez-vous sont programmés pour mener à bien cette démarche participative, tester et améliorer le dispositif :
– Le 1er avril, les pictogrammes ont été présentés aux agents, élus et représentants locaux aux Jardins d’Eole (18ème) et au square Chanoine-Viollet (14ème), en présence de Fabienne Giboudeaux, adjointe chargée des Espaces verts. Un questionnaire sera rempli sur place par les participants.
– Entre les 2 et 26 avril, l’enquête sera poursuivie auprès des usagers de deux jardins parisiens :
• aux Jardins d’Éole, les agents d’accueil et de surveillance proposeront aux usagers de remplir le questionnaire avec eux ;
• au jardin Chanoine Viollet, le questionnaire sera remis aux usagers par les agents d’accueil et de surveillance du site. Une fois rempli il sera déposé dans une boite située au kiosque de garde.
Première quinzaine de mai une enquête sera menée auprès des enfants, en lien avec les écoles proches des jardins d’Éole. A l’issue de ces enquêtes, cette signalétique sera si nécessaire amendée, puis présentée au grand public, à partir du 13 juin, dans le cadre du jardin éphémère sur le parvis de l’Hôtel de Ville.