Archives de mots clés: jardin public

Dernier week-end pour le Génie des Jardins (Paris 11e)

Le Génie des Jardins 2016, Paris (75), septembre et octobre 2016Si vous n’avez pas encore eu l’occasion de découvrir les installations et les performances des 35 artistes présentés par l’association le Génie de la Bastille dans deux jardins du 11ème arrondissement de Paris, vous pouvez encore le faire ce week-end.

Informations pratiques
Square Maurice Gardette 2, rue du Général Blaise, 75011 Paris.
Square de la Roquette 143, rue de la Roquette, 75011 Paris.
Ouverture : horaires habituels des jardins

Point d’info à la Galerie du Génie de la Bastille
126, rue de Charonne, 75011 Paris.
Métro : Charonne (Ligne 9)
Bus : ligne 46, arrêt Charonne – Chanzy; ligne 56, arrêt Charonne; ligne 76, arrêt Charonne – Voltaire.
Horaires : tous les jours sauf lundi et mardi de 14h à 20h.

Le jardin Halle Pajol sud, nouvel espace vert parisien

La ville de Paris compte un nouvel espace vert : le jardin Halle Pajol sud (18e), au 20 rue du Département. D’une superficie de 1010m², il comporte une aire de jeux, deux pelouses et des espaces de repos.

Depuis 2004, les travaux de la ZAC Pajol ont progressivement métamorphosé ce quartier du 18e arrondissement, en améliorant considérablement le cadre de vie des habitants. Ces aménagements, pensés dans une perspective de développement durable, ont permis la réhabilitation de bâtiments industriels et la construction de nouveaux bâtiments, qui accueillent un collège, une auberge de jeunesse, un centre sportif, une bibliothèque et un institut universitaire technologique. Ils s’accompagnent désormais d’un second espace vert, situé en façade de l’IUT, après l’ouverture du jardin Rosa Luxembourg en 2014.

Le jardin Halle Pajol sud comprend deux pelouses accessibles au public, une aire de jeux en bois dotée de trois équipements pour les enfants de 3 à 8 ans – un éléphant, une girafe et un crocodile –, des bancs et des circulations piétonnes aménagées en pavés recyclés. La palette végétale du jardin est composée de douze arbres (pins et érables), treize arbrisseaux (amélanchiers) et de massifs d’arbustes parfumés et colorés. Une partie de sa clôture d’enceinte sera prochainement végétalisée.
Ce nouveau jardin contribue à l’objectif d’ouvrir 30 nouveaux hectares d’espaces verts à Paris d’ici 2020.

Une touche de couleur dans la froide grisaille parisienne

Cotinus au feuillage d'automne flamboyant dans le square Claude-Nicolas Ledoux, Paris 14e (75)
Les gelées n’ayant pas encore touché la capitale et fait tomber les feuillages dans les parcs et jardins parisiens, certains arbres continuent à prendre de belles couleurs d’automne comme cet arbre à perruques (Cotinus) qui est devenu tout orange et par endroit rouge vif.

Les grosses pluies accompagnées de vent de ces derniers jours ont beaucoup secoué les feuilles qui tombent en nombre, les jardins se dénudent de plus en plus. Dans les endroits les plus protégés, les feuillages font encore de la résistance. Cette fin de novembre est très sombre, mais la végétation est encore bien fournie.

Nouveau fleurissement près du WIP Villette dans le parc de la Villette (Paris 19e)

Fleurissement bleu et blanc avec des rosiers et pérovskias près du WIP Villette, parc de la Villette, Paris 19ème (75)

Le nouveau jardin situé entre le Wip Villette et la Cité des Sciences et de l’Industrie (Paris 19e) pousse et fleurit de plus en plus. Je l’avais parcouru au début du printemps, mais il n’était encore qu’en devenir. J’y suis retourné il y a quelques jours en allant prendre le tramway T3b et j’ai été surpris par la profusion de fleurs dans les tons de blanc et de bleu. Sympathique (re)découverte !

Fleurissement bleu et blanc avec des rosiers, des gauras, des achillées et pérovskias près du WIP Villette et de la Cité des Sciences, parc de la Villette, Paris 19ème (75)

Ce nouveau jardin de 14 000 m² en continuité avec le parc de la Villette, assure la transition entre la ville et la Cité des sciences et de l’industrie. Des arbres de tailles variées, des buissons de végétaux persistants, de la pelouse, une prairie fleurie et colorée offrent désormais un cadre agréable qui change avec les saisons et rend l’arrivée des plus plaisantes. De nouveaux bancs au design contemporain invitent à une pause confort les visiteurs et les promeneurs du parc.

(suite…)

Poussière sur les chaussures… et les plantes !

Mahonia poussiéreux dans le parc Monceau, Paris 8e (75)

Non, ce n’est pas une nouvelle variété de mahonia au feuillage vert cendré, mais tout simplement un pauvre arbuste situé trop près d’une allée au sol poussiéreux et qui s’est retrouvé entièrement recouvert suite à un épisode prolongé de temps sec et venteux. Les belles chaussures cirées sont à peu près dans le même état ainsi que les bas du pantalon, mais c’est moins grave que pour les végétaux.

Mahonias poussiéreux dans le parc Monceau, Paris 8e (75)

Il va falloir quelques bonnes averses bien abondantes pour arriver à enlever la couche de poussière blanche qui s’est accumulée sur les feuillages. Ces mahonias poussent dans le parc Monceau (Paris 8e) dont les allées ont un sol poudreux qui marque tout passage quand le temps est bien sec. Un peu comme dans le jardin des Tuileries et bien d’autres parcs, squares ou jardins parisiens ou franciliens…

Mahonia poussiéreux dans le parc Monceau, Paris 8e (75)

L’accumulation de poussière sur les feuilles empêche fortement ces dernières de recevoir les rayons du soleil, indispensables pour la photosynthèse de la plante. Tant que le phénomène est provisoire, ce n’est pas gênant, juste moche. Mais si le temps sec dure trop longtemps, l’arbuste souffre d’un manque de lumière, même s’il est en plein soleil. Dure vie que celle des plantes de villes.

Horaires élargis pour le Jardin de l’Observatoire

Le Jardin de l’Observatoire n’était jusqu’à présent ouvert au public que pendant six mois de l’année. Depuis le 22 novembre 2010, ce jardin de 3500 m2 traversé en son centre par le Méridien de Paris est accessible tous les jours à partir de 13 h.

La parcelle de jardin de l’Observatoire ouverte au public est d’une surface d’environ 3500 m2. Elle fut acquise dès l’origine par l’Observatoire de Paris pour se protéger des nuisances lumineuses de l’éclairage public, suite au percement du boulevard Arago en 1857, réalisé dans le cadre des grands travaux Haussmanniens. Ce terrain était et reste encore à l’heure actuelle, un lieu d’observation privilégié pour les petits instruments.

Environ 400 arbres et arbustes furent plantés intérieurement, le long de cette grille et sur les pelouses, pour masquer les lumières des maisons voisines et les becs de gaz des rues alentour qui créaient des nuisances pour les observations.

Le jardin « Arago » est une invitation à la promenade . Il a été créé dans le style d’un jardin anglais en pente douce. Son dessin est basé sur un modèle simple de sentiers sinueux et d’allées, de pelouses circulaires, avec des espaces boisés et des vues étudiées qui reflètent la mode des jardins du second empire.
Ce jardin est traversé en son centre par le Méridien de Paris qui a été symbolisé par une bande de pavés et souligné par les médaillons Arago. Un bâtiment classé se trouve sur la pelouse ouest du jardin, c’est l’instrument des passages, il date de 1953 et est signé par l’architecte Jean Prouvé.
Au Nord, au delà des limites du jardin ouvert au public, on aperçoit la coupole Arago et le bâtiment de l’Observatoire de Paris qui est le plus vieil observatoire du monde encore en activité.

Depuis le 7 mai 1975, une convention conclue entre la Ville et l’Observatoire, établissement public à caractère scientifique et culturel dépendant du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, permettait l’ ouverture au public, d’une partie du jardin de l’Observatoire pendant 6 mois de l’année, sous la responsabilité de la Direction des Espaces Verts et de l’Environnement de la Ville de Paris. Trente-cinq ans plus tard, les attentes des Parisiens ont évolué, et l’ouverture du 15 avril au 15 octobre est devenue insuffisante. Depuis le 22 novembre dernier, le jardin ouvre au public tous les jours de l’année à partir de 13 h.

Jardin de l’Observatoire de Paris,
98, boulevard Arago,
75014 Paris
.
Autobus: lignes 38, 83 ou 91, arrêt Observatoire – Port Royal.
Métro : lignes 4 et 6 , station Denfert-Rochereau.
RER : ligne B, station Port-Royal ou Denfert-Rochereau.

Horaires :
– Dernier week-end d’octobre au dernier week-end de mars : de 13 h à 17 h.
– Dernier week-end de mars au 31 mai : de 13 h à 18 h.
– 1er juin au 31 août : de 13 h à 19 h.
– 1er septembre au dernier week-end d’octobre : de 13 h à 18 h.