jardin du Musée du quai Branly – Paris côté jardin

Archives de mots clés: jardin du Musée du quai Branly

L’abri végétalisé créé par les Ateliers Jean Nouvel dans le jardin du Musée du quai Branly (Paris 7e)

Abri végétalisé conçu par les Ateliers Jean Nouvel, jardin du Musée du quai Branly, Paris 7e (75)

Toujours soucieux du confort de ses visiteurs, le musée du quai Branly (Paris 7e) a créé un nouvel espace au cœur de son jardin : un abri végétalisé conçu par les Ateliers Jean Nouvel pour se protéger de la pluie et du vent le temps d’une pause.

Abri végétalisé conçu par les Ateliers Jean Nouvel, jardin du Musée du quai Branly, Paris 7e (75)

Situé dans la partie Nord du jardin, dans la clairière des roses lianes, cet abri est lové au creux d’un mouvement de terrain couvert de graminées et fougères, ponctué par des chênes et des érables.

Abri végétalisé conçu par les Ateliers Jean Nouvel, jardin du Musée du quai Branly, Paris 7e (75)

Jean Nouvel a souhaité que cet abri accompagne au mieux l’architecture générale du musée et de son jardin. Il a donc choisi d’utiliser une coque reprenant le plissé du terrain pour s’intégrer subtilement dans le modelé général du jardin, et de la recouvrir d’une couverture de graminées qui prolonge la végétation environnante. (suite…)

La beauté des crosses de fougères

Dans les jardins et les sous-bois, les fougères déploient leurs frondes plus ou moins découpées. Les crosses qui sortent de terre les unes après les autres sont particulièrement belles.

Fougère au printemps

Crosses d'une fougère au printemps, mai 2010, photo Alain Delavie

Les crosses ont un petit côté animal, mi tentacule, mi chenille se dépliant…

Gros plan sur le feuillage naissant d'une fougère au printemps

Crosses d'une fougère au printemps, mai 2010, photo Alain Delavie

Quel que soit l’espèce (que je n’ai pas identifiée, je suis assez nul en systématique des fougères), ce feuillage naissant est vraiment d’une grande élégance. Très design !
À Paris, une promenade dans le jardin du Musée du Quai Branly (Paris 7ème) permet d’en admirer de nombreuses. Un des petits plaisirs du printemps…

Hydrangéas paniculés, beaux même séchés

Parmi les fleurs séchées à conserver dans un jardin ou sur un balcon en automne et en hiver, les hydrangéas paniculés composent un décor spectaculaire.

Panicules de fleurs séchées d'un hydrangéa paniculé (Hydrangea paniculata), jardin du Musée du quai Branly (Paris 7ème), décembre 2009, photo Alain Delavie

Panicules de fleurs séchées d'un hydrangéa paniculé (Hydrangea paniculata), jardin du Musée du quai Branly (Paris 7ème), décembre 2009, photo Alain Delavie

Avouez que ce serait dommage de se priver de la beauté de ces grandes panicules séchées aux couleurs grises et mordorées, qui s’accordent si bien aux frondes des fougères aigles et aux coloris des bâtiments du Musée du quai Branly à l’arrière-plan. Si le froid hivernal apporte des gelées blanches ou du givre, le spectacle sera encore plus beau… Alors, on oublie le sécateur pour ces arbustes !

Jardin du Musée du Quai Branly, des idées à piquer

Le jardin du Musée du Quai Branly prend de l’ampleur, les plantes maintenant bien installées ont fière allure, hormis les fougères qui semblent peiner, surtout dans les endroits les plus ensoleillés. Mais en parcourant ce très beau jardin contemporain, je n’ai pas résisté à photographier quelques scènes charmantes, craquantes, belles tout simplement…
Le mariage d’un rosier de Chine (Rosa chinensis ‘Mutabilis’) et de petites graminées (Stipa tenuifolia).Un tapis de luzules sur fond de laîches.La délicatesse et la grace infinie des graminées géantes (Stipa gigantea). Avec la Tour Eiffel en prime, c’est top !Et le charme indémodable des campanules des murailles sur le superbe mur végétal réalisé par le botaniste Patrick Blanc.