Archives de mots clés: horticulteurs

Le Label Rouge plebiscité par les jardiniers

Logo Label Rouge

Le Label Rouge atteste un niveau de qualité supérieure sur toute une série de denrées alimentaires, mais pas que… Depuis quelques années, le Label Rouge concerne également des végétaux comme les rosiers, les dahlias, les pélargoniums et même les sapins de Noël. Un véritable gage de qualité pour les clients et un succès commercial avéré pour les distributeurs qui sont de plus en plus nombreux à proposer ces produits d’excellence.

50 ans d’existence ont permis au Label Rouge d’être le signe de qualité le plus connu des consommateurs et le mieux compris
Sur toutes les catégories de produits concernées, le Label Rouge bénéficie d’un fort capital confiance.

  • Plus de 90% des Français estiment que le Label Rouge est un signe de sérieux en qui ils peuvent avoir confiance et 86% le trouvent proche de leurs attentes.
  • 60 % le citent spontanément comme reconnaissance de qualité,
  • 97 % ont déjà acheté ou au moins connaissent le Label Rouge,
  • 49% en achètent régulièrement.

Côté végétaux, le Label Rouge est le résultat d’une démarche collective et volontaire émanant de la filière
L’association Excellence Végétale regroupe des producteurs, des distributeurs et des associations de jardiniers. Sa mission est de promouvoir les signes officiels de qualité (Label Rouge, IGP), mais aussi les certifications d’origine (Fleurs de France) ou environnementales (Plante Bleue) pour les plantes. Les critères d’attribution du Label Rouge sont clairement indiqués dans un cahier des charges strict validé par l’État, qui définit les spécifications produits et leur niveau d’exigence ainsi que les critères de production. Le cahier des charges est encadré par un plan de contrôle et des tests auprès des consommateurs sont effectués très régulièrement, pour valider le niveau d’appréciation du produit.

Au total : plus de 200 variétés végétales déjà labellisées
Avant d’acheter votre végétal, ayez le bon réflexe de vérifier si l’étiquette Label Rouge est présente.

Fleurs de France : plus de 1 000 entreprises engagées !

Label Fleurs de France
« Fleurs de France » franchit le cap des 1 000 entreprises engagées : à ce jour 1 047 entreprises de la filière du végétal sont engagées dans la démarche « Fleurs de France » : 434 horticulteurs et pépiniéristes, 216 fleuristes, 335 jardineries et 62 grossistes en fleurs et plantes.

Une belle progression depuis l’annonce de la création d’un logo « Fleurs de France » le 8 octobre 2014, par le ministre de l’Agriculture, à l’occasion de l’Assemblée Générale de VAL’HOR, il y a un peu plus de 1 000 jours !

« Fleurs de France » est mis à la disposition de tous les professionnels de la filière pour leur permettre d’apporter une information claire aux consommateurs concernant l’origine française des produits, et de proposer une offre végétale répondant à des critères en matière de protection de l’environnement ou de qualité. L’évolution du règlement d’usage « Fleurs de France » début 2017 clarifiant le positionnement et l’utilisation des différentes certifications, a favorisé l’engagement de l’aval de la filière et permet une plus grande visibilité du logo « Fleurs de France » dans les points de vente.

La liste des entreprises engagées dans « Fleurs de France » est disponible sur le site www.labelfleursdefrance.fr
« Fleurs de France » est membre de l’Association des produits agricoles de France lancée le 22 février 2017.

 Les « Fleurs de France » médiatisées
À la rentrée, VAL’HOR a fourni des végétaux « Fleurs de France » pour plusieurs événements médiatisés :

  • les Journées du Patrimoine au ministère de l’Agriculture (16-17 septembre à Paris),
  • le concours mondial des fleuristes à Novafleur (24-25 septembre à Tours),
  • et la coupe de France des fleuristes à Folie’flore (5-8 octobre à Mulhouse).

À ne pas manquer en fin d’année : le village « Fleurs de France » réunissant 37 producteurs à Paysalia (5-7 décembre à Lyon) et l’installation du sapin de Noël « Fleurs de France » à l’Élysée (à partir du 8 déc.).

Fleurs de France : des végétaux de qualité

Label Fleurs de France
« Fleurs de France » se renforce pour plus de clarté auprès des consommateurs : le label est désormais réservé aux végétaux produits par des horticulteurs ou pépiniéristes français engagés dans une démarche éco- responsable ou de qualité reconnue (certification environnementale Plante Bleue, MPS, Label Rouge, Agriculture biologique, Charte Qualité Fleurs).

« Renforcer les signes de reconnaissance de l’origine, de la qualité et de l’écoresponsabilité, permettant de soutenir les producteurs français dont le nombre baisse chaque année, est l’une des priorités de l’Interprofession en 2017 en partenariat avec l’association Excellence Végétale« , précise Benoît Ganem, Président de VAL’HOR.

« Fleurs de France », un label qui devient plus complet et plus riche de sens
Alors que les consommateurs sont aujourd’hui interpellés par de nombreux labels ou certifications, l’évolution de « Fleurs de France » vise à fédérer sous une bannière commune l’ensemble des végétaux issus d’entreprises engagées dans une démarche éco-responsable ou de qualité reconnue : certification environnementale Plante Bleue, MPS, Label Rouge, Agriculture biologique, Charte Qualité Fleurs. « Fleurs de France » porte ainsi un message unique et fort auprès du consommateur : des arbres, des plantes des fleurs de France de qualité, produites dans le respect de l’environnement.

« Fleurs de France », un outil pour valoriser l’horticulture française
Depuis 2015, à l’initiative du ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll, « Fleurs de France » est mis à la disposition de tous les professionnels de la filière horticole pour leur permettre d’apporter une réponse claire aux interrogations des consommateurs sur l’origine et la qualité des produits, en proposant des végétaux garantis d’origine française d’une part, et dorénavant répondant à des critères en matière de protection de l’environnement ou de qualité d’autre part.

À ce jour, 783 professionnels de la filière se sont engagés dans « Fleurs de France » : 419 producteurs, 208 fleuristes, 95 jardineries, 61 grossistes. 80% des 419 producteurs « Fleurs de France » sont à ce jour engagés dans une démarche environnementale ou de qualité reconnue. Les producteurs qui ne sont pas encore certifiés auront jusqu’à la date d’échéance de leur engagement dans « Fleurs de France » pour choisir une certification reconnue.

www.labelfleursdefrance.fr

Horticulteurs et pépiniéristes en activité en France métropolitaine en 2014

L’observatoire des données structurelles des entreprises de production de l’horticulture et de la pépinière ornementales de FranceAgriMer réalisé par AND International a recensé fin 2014, 4154 horticulteurs et pépiniéristes en activité en France métropolitaine (hors Corse).

Logo FranceAgriMerCes professionnels représentent :

  • un chiffre d’affaires total de 1,80 milliard d’euros HT, dont 12 % sont réalisés sur des activités autres que l’horticulture et la pépinière (agriculture, commerce de détail, vente de services, dont aménagements paysagers…) ;
  • un chiffre d’affaires « horticole » de 1,57 milliard d’euros HT (ventes de végétaux d’ornement, de plants fruitiers et de plants forestiers), dont 17 % environ sont réalisés en négoce (achat-revente de végétaux en l’état) ;
  • un chiffre d’affaires « production » de 1,31 milliard d’euros HT correspondant aux ventes de végétaux produits sur l’exploitation ;
  • une surface globale en culture de 16 630 hectares, dont 1 768 hectares couverts en serres et tunnels et 2 049 hectares de plateformes hors sol (conteneurs);
  • 21 224 emplois directs en équivalent temps plein, y compris les chefs d’entreprises, dont 12 400 emplois salariés permanents (58 %).
Entre l’enquête réalisée en 2012 et celle de 2014, le secteur de l’horticulture ornementale et de la pépinière a vu le mouvement de concentration de ses structures de  production se poursuivre avec la disparition de près de 8 % des entreprises, soit un taux moyen de l’ordre de 3,9 % par an. Ce rythme est légèrement supérieur à celui constaté avant 2012 (-3,1 % / an).
Le chiffre d’affaires horticole moyen par entreprise progresse de l’ordre de 1,9 % par an, tandis que les surfaces diminuent de 3,9 % en rythme annuel, traduisant une augmentation générale de la productivité.
Moins de jeunes plants, plus de vivaces, d’aromatiques et de plants maraîchers
La gamme commercialisée par les producteurs français reste relativement diversifiée. Les ventes de plantes en pots et à massifs représentent de l’ordre de 40 % du chiffre d’affaires total en ventes de végétaux (y compris négoce) à l’échelle nationale, de vant les végétaux de pépinières qui pèsent pour un tiers de la valeur commercialisée. Les ventes de fleurs coupées suivent la tendance baissière engagée depuis de nombreuses années. Elles perdent près de 8 % en deux ans.

(Source : Observatoire des données structurelles des entreprises de production de l’horticulture et de la pépinière ornementales, synthèse France par FranceAgriMer – édition février 2015)

Jardiniers d’Île-de-France, cultivons la proximité avec la marque Plantes d’Île-de-France

Le rendez-vous est pris chez les professionnels franciliens à partir du mois de novembre, pour apprendre, comprendre, découvrir, acheter et planter arbres et arbustes.

Logo de la marque Plantes d’Ile-de-France

Pour répondre à une demande aujourd’hui incontournable : la proximité, le Cervia lançait récemment la marque Plantes d’Ile-de-France. La marque garantit un véritable repère et une identification claire pour les consommateurs. L’acte d’acheter et planter local favorise également l’économie francilienne en créant des emplois et en maintenant les savoir-faire, et réduit l’impact sur l’environnement, cela aussi compte !

En 2010, les Franciliens ont consacré en moyenne 48,20€ en achats en horticulture ornementale et pépinière contre 45,80€ pour les Français dans leur ensemble. Une tendance portée par les Parisiens qui ont dépensé 50,10€ pour ces achats.

Planter et acheter local, une tendance déjà inscrite en Ile-de-France. 57% d’achats se font dans un rayon de moins de 200 km. 38% s’effectuent dans un rayon de 10 km autour du lieu de production.

Les végétaux d’extérieurs sont les favoris des Franciliens. Leur préférence va aux plantes à massifs (32% des achats), puis aux arbres, arbustes et conifères (26%), aux arbres fruitiers (11%) et aux rosiers (8%). Concernant les lieux d’achat, 30% des consommateurs se rendent en jardinerie spécialisée, 25% se rendent directement sur l’exploitation.

Pourquoi planter à la Sainte-Catherine?
Moment phare pour les pépiniéristes, la période de la mi-novembre à la mi-décembre est favorable à la plantation des arbres et arbustes. Alors que la sève est redescendue dans les racines de l’arbre, faisant chuter les feuilles, le système racinaire est en pleine activité. La plantation à cette période, dite de repos végétatif, permet au système racinaire de l’arbre de bien s’implanter avant les grands froids. (suite…)

Une marque pour l’horticulture francilienne

Le CERVIA (Centre régional de Valorisation et d’Innovation Agricole et Alimentaire) lance la marque PLANTES D’ILE-DE-FRANCE et donne au territoire, aux métiers et végétaux franciliens la place qu’ils méritent. La Marque PLANTES D’ILE-DE-FRANCE s’appuyant sur une charte d’engagement valorise et identifie les produits issus de l’horticulture ornementale francilienne auprès des professionnels et du grand public.

Logo Plantes d'Ile-de-France

La marque des produits alimentaires d’Ile-de-France « Saveurs Paris Ile-de-France » a été lancée en février 2011 au Salon International de l’Agriculture. Aujourd’hui ce sont 85 entreprises qui ont rejoint la démarche et plus de 270 produits aux couleurs de la marque. Un franc succès pour cet élan collectif toujours en pleine expansion.

Mais l’Ile-de-France agricole n’est pas qu’alimentaire. En effet, l’horticulture ornementale, comprenant la production de plantes en pot, arbustes, arbres, plantes à massifs et fleurs coupées, est implantée de très longue date dans la région. Avec 214 entreprises et un chiffre d’affaires de 88 millions d’Euros, l’horticulture ornementale est un acteur économique important. Or, comme pour les produits alimentaires, des études auprès des consommateurs ont montré que la culture de végétaux en Ile-de-France n’était pas ou très peu connue.

Paradoxalement les consommateurs montrent un fort intérêt pour le mouvement locavore, et sont demandeurs de proximité, y compris pour leurs achats de plantes et végétaux.

C’est donc en toute logique que la Charte d’engagement des professionnels de l’agriculture et de l’alimentation « Talents d’Ile-de-France » s’ouvre aux horticulteurs et aux pépiniéristes de la région. Dans la continuité de l’identification des produits régionaux, les végétaux franciliens pourront désormais être estampillés PLANTES D’ILE-DE-FRANCE !

Logo Plantes d'Ile-de-France

Cette déclinaison de la marque a pour but d’offrir de la visibilité auprès des clients, qu’ils soient particuliers ou professionnels, à une production de qualité. (suite…)