Archives de mots clés: hiver

Des fleurs sur le groseillier doré à la mi février

Fleurs du groseillier doré ou groseillier odorant, Ribes aureum, arbuste à fleus, hiver, Paris 10e (75)
L’épisode neigeux de la semaine dernière n’a pas suffi pour ralentir le démarrage de la végétation dans la capitale. Avec la relative douceur revenue et quelques rayons de soleil, les plantes printanières se moquent du calendrier et nous gratifie de floraisons précoces, comme ce groseillier odorant aperçu cet après midi dans Paris. Aussi lumineux que le soleil qui brillait alors.

Fleurs du groseillier doré ou groseillier odorant, Ribes aureum, arbuste à fleus, hiver, Paris 10e (75)J’avoue que ces quelques fleurettes sont bien réjouissantes et sympathiques. Il y a eu tellement de jours gris sur Paris depuis la fin de l’été dernier que l’envie de couleurs et de soleil se fait de plus en plus vive.

Fleurs du groseillier doré ou groseillier odorant, Ribes aureum, arbuste à fleus, hiver, Paris 10e (75)Il fallait en profiter car les prévisions météorologiques nous annoncent encore beaucoup de grisaille pour les jours à venir…

Par une belle journée d’hiver ensoleillée dans Paris

Le soleil brille sur Paris et le Sacré Coeur, Paris 9e (75)Le soleil revenu était bien agréable ce samedi et il a incité les Parisiens à sortir dans les rues et à se poser en terrasse. Presque un avant-goût du printemps, avec encore un fond d’air frais.

En parcourant le boulevard Haussmann et ne passant devant la rue Laffitte, le point de vue offre une belle perspective sur la basilique du Sacré Coeur, perchée sur la Butte Montmartre. Avec cet après midi, un Sacré Coeur baigné de soleil.

Sarcococca fleuri après la neige

Sarcococca fleuri sur mon balcon parisien en hiver, Paris 19e (75)
Les petites fleurs du Sarococca ont résisté à l’épisode neigeux qui s’est abattu sur Paris cette semaine. Presque toute la neige a disparu de mon balcon aujourd’hui et ce petit arbuste refleurit de plus bel, avec toujours ce parfum si envoutant.

La neige fond, les soucoupes débordent !

Frise de glace en train de fondre sur la gouttière, Paris 19e (75)Avec le retour du soleil et des températures positives, la neige s’est mise à fondre très vite. Sur mon balcon, il y avait une couche épaisse sur les potées et les jardinières. La fonte a provoqué le remplissage des soucoupes qui ont très vite débordé.

Soucoupe remplie d'eau après la fonte de la neige sur mon balcon parisien en hiver, Paris 19e (75) (suite…)

Comment aider les oiseaux victimes du froid

Le gel et la neige qui ont touché la France menacent de nombreux animaux. Avec l’arrivée du froid, l‘accès aux ressources devient difficile ou impossible pour les oiseaux qui s’épuisent rapidement, limitent leurs déplacements et sont, de fait, plus vulnérables, à l’instar des merles, perdrix, rouge-gorge… Voici quelques gestes simples préconisés par la LPO pour leur venir en aide.

Logo LPOQuand nourrir les oiseaux ?
La LPO préconise un nourrissage seulement durant la mauvaise saison, en période de froid prolongé. Le nourrissage peut globalement être pratiqué de la mi-novembre à fin mars. Il n’est pas conseillé de nourrir les oiseaux au printemps et en été car beaucoup d’entre eux deviennent insectivores à cette saison et cela peut créer une relation de dépendance vis-à-vis des jeunes oiseaux nés dans l’année qui doivent apprendre à se nourrir par eux-mêmes.

Où placer les mangeoires et les abreuvoirs ?
La LPO conseille de placer les équipements pour les oiseaux au centre du jardin, dans un endroit dégagé, éloigné des murs, buissons et branches latérales afin d’éviter l’accès aux prédateurs. Placer les mangeoires de manière à ce qu’elles soient visibles depuis une fenêtre permet de profiter du spectacle. Le nourrissage des oiseaux en hiver engendre des rassemblements d’oiseaux, parfois conséquents. Afin d’éviter la propagation de maladies, il est conseillé de disperser les mangeoires et abreuvoirs et de les nettoyer régulièrement. L’installation d’équipements différents (à poser, à suspendre, sur pieds avec système de plateau, de distributeur…), est souhaitable.

Quelle nourriture donner aux oiseaux ?
Les oiseaux étant des animaux à sang chaud, il n’est pas conseillé de leur donner trop de graisse animale (lard, suif, saindoux…). Éviter le pain. Les graisses d’origine végétale doivent être privilégiées, si possible à base d’huile de colza. Attention à ne jamais donner de lait aux oiseaux : ils ne peuvent pas le digérer et celui-ci peut être responsable de troubles digestifs mortels. Seuls les dérivés laitiers cuits, tels que le fromage, peuvent être donnés en très petite quantité. Les mélanges de graines très bon marché composés de pois, de lentilles et de riz doivent aussi être évités ainsi que les biscuits pour animaux domestiques.

Les meilleurs aliments
Le mélange optimal de graines est composé d’1/3 de tournesol noir, de cacahuètes et de maïs concassé ;
Pain de graisse végétale simple ;
Pain de graisse végétale mélangé avec des graines, fruits rouges ou insectes ;
Graines de tournesol (non grillées et non salées), si possible non striées, les graines noires sont meilleures et plus riches en lipides ;
Cacahuètes (non grillées et non salées) ;
Amandes, noix, noisettes et maïs concassés (non grillées et non salées) ;
Petites graines de millet ou d’avoine ;
Fruits décomposés (pomme, poire flétrie, raisin).

Dans mon quartier sous la neige (Paris 19e)

Neige dans la capitale, Paris 19e (75)Je suis parti de bonne heure ce matin pour rejoindre mon bureau et la rédaction et j’en ai profité pour prendre quelques photos dans mon quartier. La neige tombée en abondance avait métamorphosé les paysages et le calme régnait.

Sapin couvert de neige dans la capitale, Paris 19e (75)
Un épais manteau blanc avait tout recouvert. La neige s’est accrochée dans la ramure des sapins et des arbres. Tous floqués !

Banc public couvert de neige dans la capitale, Paris 19e (75) (suite…)