Archives de mots clés: Hauts-de-Seine

Marché des Jardiniers à Clamart les samedi 5 et dimanche 6 mai 2018

Marché des Jardiniers, Clamart (92), photo Les Marchés de Léon
Samedi 5 et dimanche 6 mai 2018, Clamart va accueillir son Marché des Jardiniers qui fêtera sa neuvième édition sur la place de l’Hôtel de Ville et dans la rue piétonne. Durant deux jours, pépiniéristes, fleuristes et horticulteurs partageront avec le public leur passion pour les fleurs et l’aménagement de jardin.

L’éventail sera large pour les bulbes (des glaïeuls, des dahlias). Les amateurs de vivaces ne seront pas en reste, il y en aura pour tous les gouts. Les plantes à massifs viendront embellir les jardins et le parvis de l’Hôtel de Ville : pensées à petites fleurs, renoncules variées, clématites, primevères. Sur la place, les amateurs de tillandsias, les fameuses filles de l’air, auront la joie de partager leur passion. Le public trouvera également des plantes méditerranéennes dont de très beaux oliviers à prix attractifs, des orchidées magnifiques, des succulentes, des arbustes à fleurs, des arbres d’ornement… Philippe Desnoues rosiériste se déplacera de Bellegarde (Loiret) avec de très belles variétés de rosiers parfumés.

Des artisans présenteront leurs créations originales sur le thème des fleurs : des bijoux en ambre, des bougies parfumées, des poèmes à planter proposés par la maison d’édition le Vers à Soie…. Les produits du terroir en rapport avec la nature seront également à l’honneur, des pâtes de fruits, du thé, des nonettes, du miel d’acacia, des confitures, du punch aux fruits, du fromage moulé à la louche, les brioches paysannes cuites sur place…
Pour les enfants, un atelier vannerie sera installé au cœur du Marché des Jardiniers afin de les initier à la fabrication d’un objet qu’ils pourront emmener chez eux, le colporteur déambulera sur la fête en alternance avec la géante en osier. Le public pourra également s’initier à la peinture à l’écaille d’œuf. Les plus petits découvriront les joies de la balade à dos de poneys qui se déroulera dans la rue piétonne.

Pendant deux jours, le service des espaces verts de la Ville tiendra un atelier pour donner des conseils pratiques de plantations dans le respect du développement durable.
L’Office de tourisme de la Ville tiendra également un stand sur lequel vous pourrez vous inscrire au traditionnel concours des maisons et balcons fleuris. La remise des prix pour les lauréats de l’année dernière aura lieu le 5 mai à 11h30.

Informations pratiques
Marché des Jardiniers
50 exposants : pépiniéristes, art du jardin, terroir et artisanat
Samedi 5 et dimanche 6 mai 2018 de 9h à 19h
Rue Piétonne et Place de la Mairie, 92140 Clamart.

S’inscrire pour la 5ème édition des Ateliers d’été de l’agriculture urbaine et de la biodiversité

Logo de la ville de Genevilliers (92)Les 22 et 23 juin 2018, rendez-vous à Gennevilliers pour la 5ème édition des Ateliers d’été de l’agriculture urbaine et de la biodiversité organisés par l’Agence Régionale de la Biodiversité / Île-de-France, le département Biodiversité de l’Institut d’Aménagement et d’Urbanisme / Île-de-France, en partenariat avec la ville de Gennevilliers. Les inscriptions sont ouvertes !

Depuis 2014, les Ateliers d’été de l’agriculture urbaine et de la biodiversité proposent débats, retours d’expériences, communications scientifiques et prospectives autour d’un mouvement qui ne cesse de se développer. En quelques années, les projets en agriculture urbaine se sont multipliés : micro-fermes urbaines, tours maraichères, potagers sur les toits ou champignonnières dans des parkings, la diversité des formes mais aussi des fonctions, alimentaires, sociales, éducatives ou environnementales, témoignent d’une dynamique en perpétuelle évolution. Inévitablement, de nombreuses questions surgissent au fur et à mesure qu’apparaissent également de nouveaux enjeux : professionnalisation des acteurs, rôle des collectivités, conflits d’usage, prise en compte de la biodiversité, aménagement du territoire…

Les Ateliers d’été de l’agriculture urbaine et de la biodiversité 2018 s’inscriront une fois encore au cœur des ces débats en réunissant les 22 et 23 juin 2018, porteurs de projets, élus locaux, chercheurs, naturalistes, responsables associatifs sur le thème :  « Agriculture urbaine : accompagner tous les acteurs ». Cette 5ème édition proposera notamment le vendredi 22 juin en matinée, deux tables rondes :

  • « Favoriser ou aider à l’installation des nouveaux agriculteurs urbains, comprendre les attentes, former les acteurs ».
  • « Pratiques culturales de l’agriculture urbaine et impact sur la biodiversité – Le cas de l’apiculture en ville et des relations avec les pollinisateurs sauvages ».

Débats et tables rondes seront ponctués par de nombreux ateliers pratiques autour des sciences participatives, des semences, de la permaculture… et des visites de sites en agriculture urbaine sur le territoire de Gennevilliers, avec notamment la ferme urbaine de l’Agro-Cité inaugurée le 11 avril 2018.

Informations pratiques
Inscription gratuite et programme complet sur le site : http://www.agricultureurbaine-idf.fr/ateliers-ete-agriculture-urbaine
Centre Socio Culturel Aimé Césaire, 6-8, avenue du Luth, 92230 Gennevilliers.

Quelques jolies tulipes vues dans le parc de Sceaux

Tulipes au printemps dans le parc de Sceaux (Hauts-de-Seine)
Il n’y a pas que des magnifiques cerisiers à fleurs dans le parc de Sceaux. Si vous allez vous promener près de l’Orangerie, vous y découvrirez des parterres de tulipes simples ou doubles et de fleurs bisannuelles dans des tons de violet, de mauve et de rose. Voici quelques unes de ces belles tulipes…

Tulipes au printemps dans le parc de Sceaux (Hauts-de-Seine) (suite…)

14ème Salon Jardins en Seine à Suresnes (92)

Affiche du salon Jardins en Seine 2018, Suresnes (92)Les 6, 7 et 8 avril 2018, la terrasse du Fécheray à Suresnes (92) devient le lieu de rencontres et d’échanges pour les amateurs de jardin et de jardinage. Le salon Jardins en Seine réunit une nouvelle fois horticulteurs et de pépiniéristes et vous fait découvrir les jardins éphémères de son Concours de Paysage.

Les professionnels du jardin viendront également avec de nombreuses idées d’aménagement et de décoration.

Nouveauté 2018, coup d’envoi de Suresnes 2024, avec la présentation d’un jardin monumental de 500 m créé par Christian Fournet, le Jardin de l’Olympe. Ce jardin reprendra les symboles de l’olympisme à l’approche des J.O. et chaque année jusqu’en 2024, un paysagiste de renom viendra se prêter à l’exercice.

Le Concours de Paysage 2018
Soutenu cette année par le GIE Pierre Reconstituée de France représentée par les leaders de la pierre reconstituée – Alkern, Fabemi et Marlux – le concours de paysage réunira professionnels et élèves autour du thème Volumes et Perspective.
Par cette initiative, le GIE souhaite promouvoir une fois de plus la pierre reconstituée, en tant que produit naturel de qualité, offrant une multitude de solutions pour l’aménagement extérieur, en proposant aux paysagistes et aux visiteurs un choix de dallage de fabrication française.
L’aménagement des terrasses et des jardins urbains de petites dimensions impose de trouver les moyens d’agrandir visuellement l’espace. À l’occasion de la présentation de leur création, les candidats vont jouer avec les volumes et la perspective, pour donner au public une vision différente de l’espace et l’envie de « redimensionner » son jardin.

Informations pratiques
Jardins en Seine du 6 au 8 avril 2018
Terrasse du Fécheray, 92150 Suresnes.
Vendredi 6 de 12 h à 19 h; samedi 7 de 10 h à 19 h; dimanche 8 de 10 h à 19 h.
Tarif : 5 euros (gratuit pour les enfants de moins de 12 ans accompagnés).
Restauration sur place.

Bons à savoir
Après 13 ans d’existence, le salon connaîtra une édition d’automne les 1er et 2 septembre 2018 pour une exposition plus végétale.

Exposition « Malmaison un jardin d’expérience » jusqu’au 29 avril 2018

Auguste Garneray, "La serre chaude", RMN-GP Musée national des château de Malmaison et Bois-Préau
Le musée national des châteaux de Malmaison et Bois-Préau présente l’exposition « Malmaison, un jardin d’expérience » dans l’orangerie du parc du Bois-Préau à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine).

Pour Joséphine, Malmaison, c’était d’abord un jardin et elle en fit quelque chose extraordinaire. L’exposition, qui investira l’orangerie du Bois-Préau, au milieu des plantes exotiques et des orangers remisés pour l’hiver, vise à montrer au public que deux siècles après la disparition de l’impératrice, l’art des jardiniers poursuit toujours le rêve de la « merveilleuse créole » qui voulait voir pousser l’Amérique à Malmaison.

Cette installation s’articulera autour de trois thèmes principaux : le jardin d’expérimentation et d’acclimatation, où graines et plants parvenaient du monde entier, avec, en point d’orgue, une modélisation de la serre chaude, pour comprendre l’importance capitale de ce bâtiment, unique en son genre; le domaine d’exploitation, avec son élevage de mérinos, inspiré par la bergerie impériale de Rambouillet; le jardin fleuriste avec le travail dans les serres pour assurer le fleurissement des parterres et des salons.

Vues du jardin de Joséphine, Auguste Garnerey, Éditions des Falaises
À l’occasion de cette exposition, les Éditions des Falaises, en partenariat avec la RMN-Grand Palais, publient Auguste Garnerey, vues du jardin de Joséphine par Christophe Pincemaille. L’aménagement du jardin de Malmaison, entre 1800 et 1814, fut la grande entreprise de l’impératrice Joséphine (1763 – 1814). Elle trouva en Jean-Marie Morel (1728 – 1810) le peintre-jardinier capable de répondre à ses attentes. Il conçut pour elle un jardin composé de paysages variés qui étaient traités comme des tableaux peints grandeur nature. Elle désirait voir partout de l’irrégularité et du mouvement pour retrouver la vérité des horizons et exalter les beautés de la nature. Elle voulait aussi qu’on se crût au coeur des forêts d’Amérique, d’où sa passion pour la botanique. Les aquarelles d’Auguste Garnerey nous font entrer dans cette utopie que Joséphine, en souvenir de sa jeunesse antillaise, avait poursuivie à Malmaison et qui disparut avec elle. (suite…)

Conférence de Guénolé Savina : « Hémérocalles, cultivez l’éphémère »

Conférence sur es hémérocalles par Guénolé Savina, Rueil-Malmaison (92), novembre 2017Si vous aimez les hémérocalles ou souhaitez découvrir davantage ces fleurs vivaces, ne manquez pas la conférence donnée par Guénolé Savina le jeudi 16 novembre 2017 à 20 h au Centre Culturel des Mazurières à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine).

La Société d’Horticulture de Rueil-Malmaison (SRHM) organise cette conférence avec Guénolé Savina. L’entrée est gratuite. Et vous pourrez acheter en avant première son livre qui sortira juste pour l’occasion.

Couverture du livre "Hémérocalles, cultivez l'éphémère", Guénolé SavinaCentre Socioculturel des Mazurières
41, rue des Mazurières, 92500 Rueil Malmaison.