Archives de mots clés: fleur rose

Torche rose sur fond de ciel bleu éclatant

Alcathea suffrutescens 'Parkfrieden' sur mon balcon parisien en début d'été, Paris 19e (75)
Sous un soleil matinal déjà très chaud et éclatant, la hampe florale de mon pied d’Alcathea ‘Parkfrienden’ se dresse fièrement dans l’immensité du ciel estival bleu azur.

Chaque jour, les fleurs doubles d’un rose doux très tendre sont de plus en plus nombreuses. Et terriblement hautes, pas faciles à photographier en gros plan. Je vais devoir faire mon touriste chinois et sortir ma perche à selfies si je veux pouvoir les immortaliser de plus près.

Rose liseron

Liseron japonais (Calystegia hederacea 'Flore Pleno') sur mon balcon en été, Paris 19e (75)

La chaleur et les arrosages réguliers aidant, la floraison de mon liseron du Japon s’accélère. Il faut admirer les fleurs sans tarder car elles ne durent qu’une journée à peine, ouvertes le matin, fanées le soir.

Liseron japonais (Calystegia hederacea 'Flore Pleno') sur mon balcon en été, Paris 19e (75)

C’est ma période rose en ce moment… Rose Dahlia merckii, rose épiscia, rose liseron… Et pourtant le rose est loin d’être ma couleur préférée. Ce serait plutôt rouge, orange, blanc…

Duo d’hibiscus des marais et de géranium zonale

Hibiscus des marais (Hibiscus moscheutos) et géranium zonale (Pelargonium zonale), Jardin des Plantes (Muséum national d'Histoire Naturelle), Paris 5e (75)

Il fallait oser ce mariage insolite entre un hibiscus rustique aux immenses fleurs rose vif et des géraniums zonales d’un rose très tendre. Mais le résultat est surprenant, les grandes fleurs des hibiscus se hissant par-dessus le tapis des géraniums. Un accord possible dans une plate-bande écrasée de soleil et arrosée très régulièrement.

Hibiscus des marais (Hibiscus moscheutos), Jardin des Plantes (Muséum national d'Histoire Naturelle), Paris 5e (75)

Au risque de me répéter, je ne suis vraiment pas un fan des fleurs roses, mais ces énormes fleurs d’hibiscus sont extraordinaires. Très exotiques !
Le duo est en fait un trio, car un pétunia rose vif aux fleurs frisottées sur les bords est aussi installé dans la plate-bande. Mais sur mes photos, ce sont surtout les hibiscus et les géraniums qui ont la vedette.

Si vous craquez pour cet hibiscus, allez faire un tour sur la page réservée aux hibiscus rustiques sur le site Internet de la Pépinière Fleurs du Sud. Vous devriez y trouver votre bonheur. Et si vous voulez d’autres idées pour vos massifs, potées ou jardinières d’été, courrez vite au Jardin des Plantes de Paris, sans oublier un bloc-note et un crayon !

Sauge hormin et penstemon

Sauge hormin (Salvia horminum) et penstemon, grande perspective du Jardin des Plantes de Paris en été, Paris 5e (75)

Au risque de me répéter, je ne raffole pas de la couleur rose que j’évite dans mes potées et jardinières, mais ce n’est pas une raison pour ne jamais en parler. Je trouve ce duo entre un penstemon et une touffe de sauge hormin particulièrement réussi et intéressant. Un joli camaïeu de roses.

Sauge hormin (Salvia horminum) et penstemon, grande perspective du Jardin des Plantes de Paris en été, Paris 5e (75)

Quand j’ai pris la photo dans le Jardin des Plantes de Paris, je n’ai pas réussi à trouver le nom de la variété de ce penstemon aux fleurs joliment ourlées et striées. Une belle variété qui gagne à être connue. Est-ce ‘Souvenir d’Adrien Régnier’ ?

Quelle que soit la variété, je n’aurais pas pensé marier ces deux fleurs, l’une annuelle et l’autre vivace. Comme quoi…