Archives de mots clés: Dracaena

Ça pousse aussi dans l’appartement !

Zamioculcas, Dracaena, Philodendron 'Piccolo', plantes d'intérieur, Paris 19e (75)
En 2011, j’ai acheté un petit pied de Zamioculcas ‘Zamicro’ nain et de dragonnier (Dracaena) en toute petite touffe, puis en 2014 un nouveau pied de philodendron ‘Piccolo’ qui dépassait à peine de son pot de part et d’autre. Mais ces trois plantes faciles à vivre ont fini par grandir et s’étaler.

Au fur et à mesure de leur développement et des rempotages dans des contenants plus grands, je redispose mes plantes d’intérieur à la fois pour mieux les admirer et leur permettre de continuer à bien s’épanouir. Mais plus elles grandissent, plus la lumière et la place sont comptées…

Recherche Dracaena surculosa ‘Milky Way’

Dracaena surculosa 'Milky Way'
Les dracaenas sont des plantes d’intérieur fréquentes dans les points de vente, mais cette variété à feuillage très panaché reste introuvable. Cela fait des années que je la recherche en vain…

Si vous la repérez dans une jardinerie ou chez un fleuriste dans Paris ou en région parisienne, merci de me faire signe pour que je fonce la chercher !

Au rayon des increvables, Dracaena fragrans ‘White Stripe’

Dracaena fragrans 'White Stripe', plante d'intérieur, Paris 19e (75)
Si vous cherchez une plante d’intérieur pas trop encombrante, robuste et élégante toute l’année avec un minimum de soins, ce dragonnier devrait vous convenir. Hormis sa croissance très lente, ce Dracaena fragrans ‘White Stripe’ est vraiment une excellente plante d’intérieur.

Dracaena fragrans 'White Stripe', plante d'intérieur, Paris 19e (75)
Trop à l’étroit dans son petit pot où il n’y avait plus que des racines, j’ai rempoté mon dragonnier cet été. La chaleur et le rempotage ont stimulé la croissance, plusieurs feuilles étant apparues depuis. Mais la croissance est quand même très lente. Si vous souhaitez rapidement une belle et grande plante, je vous conseille d’acheter un sujet déjà bien développé, mais il faudra y mettre le prix.

Petit dracaena devient grand…

Pousse de mon Dracaena

Malgré l’hiver et les journées courtes, ma potée de dracaena (Dracaena surculosa) s’est mise à pousser et émet une tige bien droite qui se dresse, encore et toujours plus haut. J’ai même du intervenir pour que la pousse ne se retrouve pas coincée sous l’étagère où est installée la potée.

Cette espèce fait vraiment penser aux bambous, alors que ce sont des plantes de genres et familles différentes. Mais la manière de pousser, l’aspect des feuilles… C’est une bonne plante d’intérieur dans tous les cas, peu exigeante. Elle supporte un intérieur pas très lumineux, elle est résistante aux maladies, peu sensible aux araignées rouges. Et quand elle se plaît, elle fleurit, en donnant des boules de fines fleurs tubulaires et blanches, éphémères mais très parfumées.
(suite…)

Dracaena fragrans ‘White Stripe’

Dracaena fragrans 'White Stripe' (Dracaena Deremensis Groupe), plante d'intérieur

Dracaena fragrans 'White Stripe' (Dracaena Deremensis Groupe), plante d'intérieur, août 2011, photo Alain Delavie

Il y a des plantes d’intérieur si robustes et faciles à vivre qu’on a tendance à les oublier, voire les négliger et surtout à ne jamais en parler… Et pourtant, les Dracaena deremensis font partie de ces bonnes plantes vertes qu’il faut promouvoir et recommander.

Je trouvais la forme type à feuillage vert foncé un peu trop sombre et tristounette. J’ai préféré acheter deux pieds au feuillage panaché, notamment ‘White Stripe’ aux grandes feuilles effilées vert foncé et striées de bandes blanches plus ou moins marquées (le blanc est plus net sur le bord du limbe). L’ensemble est assez lumineux.

Le pied était tout petit et il l’est encore, car sa croissance est vraiment très lente. Des nouvelles feuilles sont apparues, assez régulièrement, mais la rosette grandit très lentement. Lentement, mais sûrement, même avec une lumière assez faible. Je ne risque pas d’être envahi !

Double luck bamboo

Luck bamboo, lucky bamboo ou cannes chinoises… Les appellations changent pour ces rameaux de dracaena porte-bonheur très à la mode et plus que jamais d’actualité en cette période de nouvel an chinois. Suite à ma visite chez Tang Frères dans le 13e arrondissement de Paris le week-end dernier, je suis revenu avec deux présentations de cette curieuse plante d’intérieur.

Lucky bamboo, Dracaena sanderiana

Double luck bamboo en forme de coeur, janvier 2011, photo Alain Delavie

Deux rameaux de Dracaena sanderiana (le véritable nom latin du lucky bamboo, qui n’est pas un bambou en fait), torsadés et réunis pour former un petit coeur.

Lucky bamboo, Dracaena sanderiana

Double luck bamboo en forme de coeur, janvier 2011, photo Alain Delavie

C’est demain le nouvel an chinois, mais nous ne sommes plus très loin de la Saint-Valentin !
Je suis curieux de voir l’aspect de la chose quand les jeunes pousses vont sortir au niveau des noeuds des tiges…

Lucky bamboo, Dracaena sanderiana

Double luck bamboo en forme de pyramide, janvier 2011, photo Alain Delavie

Et une présentation plus traditionnelle en forme de petite pyramide à deux rangées de cannes chinoises. Le tout dans une céramique chinoise à la couleur flashy. J’ai pris celle en orange. Rien d’étonnant, n’est-ce pas ?

Des achats qui ne m’ont pas ruiné :
– 3,50 euros le double luck bamboo en coeur,
– 6,50 euros pour la forme en pyramide dans une céramique.
Des petites idées de cadeaux pas chers et amusants.

Pour garder longtemps votre lucky bamboo, les soins sont très simples :
– placer la plante à la lumière, sans soleil direct,
– maintenir la base de la canne dans de l’eau (quelques centimètres suffisent), changée une fois par semaine,
– une température supérieure à 15 °C est recommandée.

Tous mes voeux de bonheur et de chance !