Archives de mots clés: dorsténias

La rentrée des plantes d’intérieur

Les belles journées ensoleillées sont suivies de nuits très fraîches. Trop froides pour laisser dehors les plantes d’intérieur installées sur le balcon pendant l’été. Aujourd’hui, j’ai rentré toutes les potées.

Inutile d’attendre plus longtemps, la forte amplitude thermique entre le jour et la nuit n’est pas appréciée par certaines espèces exotiques, notamment les hibiscus roses de Chine qui ne supportent guère des températures nocturnes à 12 °C, voir moins. Et plus on prolonge le séjour à l’extérieur, plus l’adaptation à l’intérieur est difficile. Ce matin, j’ai donc réintégré mes potées de dorsténias, de masdevallia, de rhipsalis et d’haworthia.

Mais auparavant, une inspection minutieuse des pots et des feuillages a été nécessaire pour dépister d’éventuels parasites ou des feuilles malades. Il ne faut pas hésiter à sortir les pots des cache-pots, car j’ai déjà trouvé des cochenilles accrochées à l’intérieur des parois, entre les deux pots.

Et le plus dur ensuite, c’est de trouver une place à chacune des potées. Une bonne place, avec suffisamment de lumière. Cette année, je m’en tire bien, je n’ai pas eu de problème, surprenant !

De retour d’Édénia avec une cargaison de plantes !

J’ai donc tenté tôt ce matin un petit périple jusqu’à Cergy-Pontoise (95), en prenant le RER A depuis la station Auber pour découvrir la manifestation Édenia, grand rendez-vous des collectionneurs de plantes succulentes et autres exotiques rares. Un mot : GÉNIALE !!!J’espérais trouver quelques plantes, je suis revenu avec une bonne vingtaine, tout ce que mon grand sac pouvait contenir. Mais j’en connais qui ont rempli la voiture (n’est-ce pas Delphine et Lucien)… Il faut dire que les quatre salles remplies de végétaux plus craquants les uns que les autres incitaient fortement à la dépense. Et ce d’autant plus que côté prix, c’est vraiment pas cher. Un exemple, mes dorsténias que j’avais acheté 18 euros pièce dans Paris, et bien vous les trouvez à 5 euros (mêmes dimensions, c’est-à-dire superbes, la preuve en photo !).6 euros les 3 bulbes de Sauromatum venosum, des Gesnériacées rarissimes pour quelques euros le godet, j’en passe et des meilleures…

Mais c’est surtout l’abondance d’espèces et de variétés plus insolites les unes que les autres qu’il faut souligner. Orchidées, cactées, plantes succulentes, plantes à caudex, plantes exotiques… De la folie, une exposition unique qui mérite vraiment la visite (vite, vite, vous pouvez encore demain dimanche 29 mars, je vous ai laissé quelques plantes quand même). Pour vous faire rêver, saliver, baver, quelques photos…

Mille mercis à Delphine (qui anime le blog Paradis Express) et Lucien qui sont gentiment venus me chercher à la gare de RER et qui m’y ont ensuite déposé au retour, les bras chargés de plantes.
Une super matinée pour une super exposition avec des passionnés supers… Bref, l’année prochaine, j’y retournerai, mais je ne sais pas si je vous le dirai… À moi les petites raretés (LOL) !!!