Archives de mots clés: Dahlia merckii

Dahlia merckii, 3ème année en place

Jeunes pousses du Dahlia merckii sur mon balcon au printemps, Paris 19e (75)
Depuis que j’ai installé la petite bouture de Dahlia merckii achetée lors des portes ouvertes de l’École du Breuil il y a trois printemps, je ne l’ai jamais déplacée. Après avoir passé deux hivers en place sans protection particulière, mais avec un substrat très léger et bien drainé, mon pied de dahlia botanique repart de plus belle pour sa troisième belle saison. Et j’en suis ravi !

Jeunes pousses du Dahlia merckii sur mon balcon au printemps, Paris 19e (75)
Ne vous fiez pas aux jeunes pousses qui semblent si petites, car dans le terreau, la fragile bouture a formé en deux ans un énorme tubercule devenu très volumineux avec de bonnes grosses « patates ». Il occupe presque un quart de la jardinière, heureusement assez conséquente.

Dernière fleur, derniers pucerons

Pucerons noirs sur la tige d'une fleur du Dahlia merckii en fin d'été sur mon balcon en été, Paris 19e (75)
Mon pied de Dahlia merckii continue à fleurir, inlassablement depuis le printemps dernier. L’été touchant à sa fin, la floraison devrait aussi bientôt se terminer, mais quelques pucerons noirs sont venus se poser sur la hampe florale.

Inutile de traiter à cette saison, j’espère que les gelées d’automne et d’hiver se chargeront d’occire ces insectes piqueurs suceurs que l’hiver dernier n’avaient pas exterminé.

Première fleur du Dahlia merckii en mai

Fleur de Dahlia merckii (Astéracées) sur mon balcon au printemps, Paris 19e (75)
Après avoir passé l’hiver au repos sur mon balcon, sans aucune protection (mais il n’a jamais fait très froid), mon pied de dahlia botanique (Dahlia merckii) est vite reparti et a déjà formé une belle touffe de feuillage et de nombreux boutons floraux. Avant-hier, la première fleur s’est épanouie, avec une grande précocité.

Fleur de Dahlia merckii (Astéracées) sur mon balcon au printemps, Paris 19e (75)

À l’arrière de ce dahlia, vous pouvez apercevoir mon fusain préféré : Euonymus cornutus var. quinquecornutus. Sa floraison printanière est une pure petite merveille.

(suite…)

Otiorhynque repéré !

Otiorhynque caché a coeur du feuillage d'un Dahlia merckii sur mon balcon au printemps, Paris 19e (75)
L’otiorhynque est un petit charançon assez discret qui se repère davantage pas les dégâts qu’il provoque sur les feuilles qu’ils poinçonnent. Soigneusement blotti au creux des feuilles de mon Dahlia merckii, un adulte ne m’a pas échappé. Le temps de faire quelques photos et son sort était réglé, zigouillé !

Je ne dois plus en avoir beaucoup sur mon balcon parce que je n’ai pratiquement plus de feuilles découpées sur les rebords des limbes. Le dahlia n’a pas souffert, aucune de ses feuilles n’est grignotée. Et l’ennemi est trépassé. Enfin, celui que j’ai pu apercevoir…

Dahlia merckii, encore et toujours…

Dahlia merckii sur mon balcon en début d'automne, Paris 19e (75)
La douceur de ce début d’automne profite aux dahlias en général et à mon Dahlia merckii plus particulièrement qui continue à pousser et fleurir prolongeant les plaisirs de l’été. Un pied, plusieurs dizaines de fleurs !

L’envers du décor

Dahlia merckii (Astéracées) sur mon balcon en été, Paris 19e (75), 31 août 2013, photo Alain Delavie
Mon pied de Dahlia merckii fleurit encore et toujours plus, mais toutes ses fleurs sont tournées vers la rue, vers l’extérieur de mon balcon. Et moi, je ne vois que l’arrière…

Les transparences sont jolies, mais quand même, je préfèrerais voir les fleurs de face pour en apprécier toute leur beauté. Et pas question de tourner la jardinière, elle est trop grosse, trop lourde.