Archives de mots clés: charte

Jardiland lance sa nouvelle charte d’engagements

Logo enseigne JardilandJardiland lance une nouvelle charte d’engagements pour faciliter la vie des clients des magasins de l’enseigne au quotidien et les guider tout au long de leur parcours d’achat.

Ainsi la charte « Jardiland s’engage » propose un large choix de services et d’engagements, afin de simplifier les achats, choyer les animaux de compagnie et prendre soin des plantes ou du jardin. Disponible dans plus de 140 magasins, dans toute la France, cette nouvelle charte a pour objectif de rassurer et fidéliser les clients de l’enseigne.
(suite…)

Lancement de la charte « Jardiner en préservant sa santé et l’environnement en Île-de-France »

Logo charte jardiner en préservant sa santé et l'environnement, Fredon, Mieux jardinerAvec 113 tonnes (chiffres 2015) de produits de protection des plantes pour un usage amateur en Île-de- France et face aux forts enjeux de préservation de la ressource en eau de notre région, Fredon Île-de-France lance la charte « Jardiner en préservant sa santé et l’environnement ».

Au 1er janvier 2019, les jardiniers amateurs n’auront plus accès aux produits chimiques de protection des plantes. Afin d’accompagner les distributeurs de ces produits et leurs clients vers des solutions alternatives, la Fredon Île-de-France et ses partenaires lancent, fin juin 2018, la charte « Jardiner en préservant sa santé et l’environnement ».

Une charte pour qui, pour quoi ?
Cette charte proposée à la signature des enseignes (jardineries, pépiniéristes, GMS…) a pour objectifs de diminuer durablement la consommation de produits de jardins conventionnels en orientant les consommateurs, aussi souvent que possible, vers des solutions alternatives. Ces solutions préconisées peuvent être préventives (empêcher l’apparition de ravageurs ou maladies, tout comme le paillage empêche les adventices de pousser) ou curatives (afin de solutionner un problème au jardin, comme par exemple l’utilisation de coccinelle pour attaquer des pucerons).

En Île de France, 398 magasins sont agréés pour la distribution de produits de protection des plantes vers le grand public et représentent autant d’opportunités d’être relais de la charte. La démarche se veut fédératrice, et les partenaires du projet (AESN, DRIAAF, AQUI’Brie, ARB, PNR de Chevreuse) attendent une importante visibilité sur le terrain, marquant l’arrivée de 2019 et la suppression des pesticides pour le grand public.

Comment se présente la charte ?
Les enseignes signataires s’engagent à exposer sur leur surface de vente différents supports de communication : fiches techniques, livrets, plaquette, affiches etc. Ces supports ont vocation à être consultés directement par le jardinier amateur et à apporter de l’information sur les bonnes pratiques au jardin. Par ailleurs, les vendeurs sont formés à la fois sur les risques que présentent les produits de protection des plantes et sur les outils disponibles pour répondre à l’ensemble des problématiques sanitaires rencontrées au jardin. Ils seront à même de conseiller au mieux les jardiniers. Enfin, les jardineries et enseignes signataires sont encouragées à organiser des animations avec l’appui de la Fredon sur des thématiques concrètes rencontrées par les particuliers.

Un suivi de cette charte est prévu sur 3 ans afin d’évaluer son déploiement sur la région Île-de-France. Pour plus d’informations sur la charte : http://www.mieux-jardiner.fr/

Le saviez-vous ?
La Fredon Ile de France est une structure de type associatif spécialisée dans la santé du végétal.

2ème colloque international « Les Arbres en Congrès ! »

Affiche 2ème Colloque International de l'Arbre : les Arbres en Congrès !
Cet événement se déroulera à Jouy en Josas (78) à Tecomah et à Bois d’Arcy (78) les 6 et 7 octobre 2016 et aura pour thème l’agroforesterie.

15 spécialistes de l’arboriculture, un chercheur américain, 2 jours de formation… Les 6 et 7 octobre 2016 à Tecomah, Jouy-en-Josas (78), et à Bois d’Arcy (78) auront lieu la présentation du « Livret de santé de l’Arbre » (oeuvre de Christian Riboulet), du pacte pour l’Arbre en ville et dans nos vies (en vue des élections présidentielles), de la future proposition de projet de loi ARBRES, de la charte écologique de l’Arbre, du classement annuel des villes respectueuses de l’Arbre, du modèle i-Tree eco (études des services écosystémiques rendus par les arbres urbains), attribution des mérites et des démérites de l’Arbre, attribution et remise du prix National « Arbre durable, Patrimoine & Biodiversité 2016″… Organisé par l’Institut Européen de l’Arbre et la Fédération Internationale de l’Arbre, sous la présidence du botaniste aveyronnais Matthieu Lemouzy, sous la présidence d’honneur de la ville de Bois d’Arcy, et avec le partenariat des magazines Rustica et Paysage Actualités. Ouvert aux professionnels, collectivités, entreprises, établissements d’enseignement, citoyens, élus, étudiants… Accès payant, inscription obligatoire. (suite…)

Réseau Ferré de France s’engage pour la biodiversite en Ile-de-France

La Direction Ile-de-France de Réseau Ferré de France a signé avec la Région Ile-de-France la charte régionale de la biodiversité et des milieux naturels. RFF marque ainsi sa volonté de prendre en compte et de préserver la biodiversité locale des espèces et de leurs habitats dans ses emprises ferroviaires en Ile-de-France.

Le lundi 15 juin 2009, Bernard CHAINEAUX, Directeur régional Île-de-France de RFF et Michel VAMPOUILLE, vice Président de la Région Ile-de-France chargé de l’Environnement, ont signé une charte destinée à préserver l’écosystème, maintenir des milieux naturels et accroître la biodiversité.

RFF Ile-de-France rejoint ainsi les nombreuses collectivités territoriales, associations et institutions qui se sont inscrites dans cette démarche régionale, et s’engage à encourager la connaissance de la faune et de la flore sur ses emprises ferroviaires.

Pour Bernard CHAINEAUX, Directeur régional Île-de-France de RFF :
« RFF est le propriétaire et le gestionnaire du réseau ferré national. C’est une très lourde responsabilité, qui implique des devoirs, dont celui d’agir de manière éco-responsable et durable. Cette charte est un bon début, elle montre notre volonté d’aller de l’avant dans ce domaine, quitte à bousculer un peu nos habitudes… »

L’enjeu est aujourd’hui d’offrir des conditions favorables au maintien de la biodiversité, notamment aux espèces animales et végétales les plus banales qui voient peu à peu leurs niches traditionnelles disparaître. Cette action ne pourra se réaliser sans l’implication de tous les partenaires. Pour le système ferroviaire, cela passe par exemple :
• par une gestion maîtrisée et programmés des travaux de débroussaillage en dehors des périodes de reproduction de la faune et de la flore,
• par une utilisation raisonnée d’herbicides,
• par la préservation d’espèces végétales remarquables ou fragiles sur les talus ferroviaires,
• par des aménagements permettant de maintenir une continuité biologique au travers des espaces urbains.

La biodiversité présente dans les emprises ferroviaires est en effet d’une richesse insoupçonnée, particulièrement en Ile-de-France. La préserver est aujourd’hui un enjeu majeur.