Archives de mots clés: Chamaecereus

Ma potée de Chamaelobivia ‘El Gigante’ en pleine floraison

Chamaelobivia 'El Gigante', Cactacées, potée fleurie au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
J’ai pu enfin profiter de la superbe floraison de ma potée de Chamaelobivia ‘El Gigante’ car pour une fois, j’étais chez moi dans la journée au moment où les fleurs se sont épanouies. Une floraison spectaculaire, mais très éphémère, chaque fleur ne durant qu’une journée. Heureusement il y a de nombreux boutons floraux et chaque jour, c’est un nouveau festival.

Chamaelobivia 'El Gigante', Cactacées, potée fleurie au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75) (suite…)

Promesses de floraison pour mon Chamaelobivia ‘El Gigante’

Potée de Chamaelobivia 'El Gigante' (Chamaecereus silvestrii 'El Gigante') au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Acheté au printemps 2016, mon pied de cactus cornichon (Chamaelobivia ‘El Gigante’) a résisté sans problème à deux hivers sur mon balcon parisien et repousse de plus belle avec le printemps qui s’installe. Des petits boutons floraux sont apparus sur les tiges les plus développées. Autant de promesses de floraison pour la fin du printemps ou le début de l’été !

Potée de Chamaelobivia 'El Gigante' (Chamaecereus silvestrii 'El Gigante') au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Les petites boules marrons que l’on voit sur la photo ci-dessus sont des boutons floraux en cours de développement. Ils doivent encore beaucoup grossir avant de laisser les fleurs s’épanouir, mais je devrais avoir de nombreuses fleurs cette année.

Compte tenu de cette culture réussie, j’ai acheté trois autres variétés de Chamaelobivia découvertes sur ebay récemment. Deux sont arrivées cette semaine et sont déjà en place, j’attends la troisième avec impatience. J’espère qu’elles se plairont comme ma belle potée de Chamelobivia ‘El Gigante’.

Le repos du cactus

Chamaecereus silvestrii, cactus, Cactacées, potée, balcon, Paris 19e (75)Le mois de septembre touche à sa fin et malgré les températures plus clémentes et le soleil de ces derniers jours, il faut songer au repos hivernal des potées de cactus.

Même si le temps s’est bien adouci pour devenir presque estival dans la journée, il ne faut plus trop arroser les potées de cactus. Au contraire, il faut veiller à bien laisser le substrat se dessécher avant d’arroser une nouvelle fois. Un arrosage effectué en début de matinée et non plus le soir car les nuits sont trop fraiches désormais. Basses températures et humidité, c’est un cocktail dangereux pour ces plantes succulentes sensibles à la pourriture des racines et du collet. Et bien sûr, on ne laisse pas de l’eau stagner dans la soucoupe ou le cache-pot.

Et gare aux limaces pour ceux qui ont des potées autour de la maison, à proximité du jardin.

Ma potée de cactus cornichon (Chamaecereus silvestrii ‘El Gigante’) a beaucoup poussé cette année, au point d’occuper tout son pot. L’emplacement attribué lui a bien réussi. Le pot est bien drainé, l’eau ne stagne pas au niveau des racines. Mais la terre s’assèche quand même assez lentement, aussi je n’arrose presque plus. Le but est d’avoir un substrat bien sec quand les premiers froids seront annoncés. Je placerai la potée sous plusieurs couches de voile d’hivernage, tout contre le mur de l’appartement. Bien au sec !

Floraison de mon Chamaecereus silvestrii ‘El Gigante’

Cactus, Chamaecereus silvestrii 'El Gigante', fleur, floraison, potée sur mon balcon, Paris 19e (75)
Accrochée à la rambarde de mon balcon dans la partie la plus ensoleillée, ma potée de cactus cornichon (Chamaecereus silvestrii ‘El Gigante’) est bien visible et cette année, je n’ai pas manqué sa floraison et j’ai pu la photographiée.

Cactus, Chamaecereus silvestrii 'El Gigante', fleur, floraison, potée sur mon balcon, Paris 19e (75) (suite…)