Archives de mots clés: cèdre du Liban

United Buddy Bears : l’ourson du Liban

United Buddy Bears à Paris : l'ourson du Liban sur le Champs de Mars, Paris 7e (75)

À l’occasion du 25e anniversaire du pacte d’amitié entre Paris et Berlin ainsi que du 50e anniversaire du traité de l’Élysée, les « United Buddy Bears » (Oursons Unis) ont pris leurs quartiers sur le Champ de Mars pendant plus d’un mois, du 12 octobre au 18 novembre 2012. Vous pouvez découvrir ces 140 statues aux décorations diverses. Je me suis attardé sur les décors fleuris ou plantés, comme celui de l’Ourson du Liban, couvert de cèdres.

Chaque ourson a été décoré par un artiste et possède un caractère particulier. Ensemble, ils forment une vaste œuvre d’art sublime qui rayonne la joie de vivre. À la vue de cette joyeuse farandole, haute en couleur, arborant des décorations folkloriques et variées, le visiteur est transporté dans un voyage autour du monde. Côte à côte et « main dans la main », les Oursons Unis matérialisent la vision d’un monde en paix à l’avenir ; chacun d’entre eux représentant les hommes et les femmes d’un pays et d’une culture, et non un système politique spécifique.

Le cèdre (Cedrus libani), majesteux, est l’emblême du Liban et orne son drapeau.

Majestueux cèdre du Liban au Petit Trianon à Versailles (Yvelines)

Cèdre du Liban, Petit Trianon, Domaine de Versailles, Yvelines

Quand on arrive devant la grille de la cour d’honneur du Petit Trianon à Versailles (78), l’oeil est attiré par l’arbre imposant qui s’y dresse : un cèdre du Liban dans toute sa splendeur.

Le houppier de cet espèce imposante (Cedrus libani) s’élargit chez les vieux sujets et la cime devient plate (tabulaire) au bout d’une centaine d’années. D’où la plantation en isolé de ce beau conifère, comme ici au Petit Trianon.

Arbre remarquable : le cèdre du Liban du Jardin des Plantes de Paris

Le grand cèdre du Liban planté dans le labyrinthe du Jardin des Plantes de Paris (Paris 5e) a reçu le label d’Arbre Remarquable de France en juin 2001.

En 1734, le botaniste Peter Collinson fit cadeau à Bernard de Jussieu, alors conservateur du Jardin des Plantes, de deux petits cèdres (Cedrus libani).
La légende dit qu’après avoir ramené les deux cèdres d’Angleterre Jussieu avait laissé tomber le pot qui les contenait près du Jardin des plantes. Les cèdres finirent le voyage dans le chapeau de Jussieu. L’un des deux fut planté dans le labyrinthe du Jardin des Plantes.

Le saviez-vous ?
Paris compte deux autres cèdres du Liban remarquables :

  • Le premier se trouve dans le Bois de Vincennes, près du lac de Grevelle. Il a été planté en 1829. En 2011, cet arbre mesurait 30 mètres de hauteur pour un tronc de 4,40 mètres de circonférence.
  • Le second est dans le Bois de Boulogne, près du réservoir de la Grande Cascade. Il a été planté en 1862. En 2011, cet arbre mesurait 30 mètres de hauteur pour un tronc de 4,60 mètres de circonférence.