Archives de mots clés: capitale

Vidéo : vue sur Paris depuis le belvédère de la Philharmonie

Panorama sur le ville de Paris, avec la Tour Eiffel, le Sacré-Coeur, La Villette, grande halle et parc, depuis le belvédère de la Philharmonie
Je suis monté pour la première fois sur le belvédère de la Philharmonie de Paris afin d’y admirer la vue exceptionnelle sur la capitale et les villes les plus proches de la banlieue parisienne au nord-est. Cela valait bien une timelapse !

 

Vue de Paris depuis le belvédère de la Philharmonie from Alain Delavie on Vimeo
Enregistrer

Cela s’entend, il y avait beaucoup de vent sur le toit du bâtiment de la Philharmonie de Paris. Par moment, j’avais même du mal à stabiliser mon iPhone. Mais quelle vue !

La visite est gratuite. Quand vous êtes au rez-de-chaussée, prenez l’un des ascenseurs et laissez vous porter jusqu’au 9ème étage. Deux gardiens vous inspectent à l’arrivée, plan Vigipirate oblige, et ensuite la visite est libre sur l’immense toit du bâtiment. On peut ensuite redescendre soit par l’ascenseur, soit à pied par un chemin et un escalier zigzagant qui vous amène au pied de la Philharmonie de Paris, à l’arrière. Il suffit de pousser la porte et c’est la sortie.

Qui sera élue Capitale française de la Biodiversité 2016 ?

Couverture de la brochure du concours Capitale française de la biodiversité 2016

Aujourd’hui 1er mars s’ouvre la 6e édition du concours Capitale française de la biodiversité avec pour thème central en 2016 « Sols et biodiversité ».

Ce concours national est destiné à toutes les communes de plus de 2 000 habitants, communautés de communes, communautés urbaines ou d’agglomération, syndicats d’agglomération nouvelle ou métropoles. Il a pour objectif d’élire la « Capitale française de la biodiversité » pour l’année, de récompenser les collectivités les plus actives, celles qui auront fait le pari de protéger, restaurer et valoriser leur patrimoine naturel. L’édition 2016 mettra en lumière les actions exemplaires des collectivités en faveur des sols, réunies dans le recueil d’actions du concours. Les villes et les intercommunalités ont jusqu’au 31 mai 2016 pour faire parvenir leur candidature en se connectant sur le site du concours www.capitale-biodiversite.fr

Thème 2016 : « Sols et biodiversité »
Véritables ressources nécessitant d’être gérées, témoins d’une histoire de la collectivité, sources de vie, les sols sont le socle indispensable du vivant et par conséquent de la plupart des activités humaines à travers l’urbanisme, les espaces verts, les activités agricoles et forestières, la prévention des risques naturels. Les collectivités locales sont en première ligne pour limiter leur dégradation, préserver leur bon fonctionnement voire les restaurer.

L’édition 2016 du concours portera donc une attention toute particulière à ce thème central « Sols et biodiversité ! », un thème à comprendre au sens large. Les collectivités candidates sont invitées ainsi à présenter des actions exemplaires qu’elles auront réalisées aussi bien en matière d’occupation des sols ou de documents d’urbanisme et de planification, que des actions de connaissances, de gestion ou de restauration écologique de milieux naturels, de désimperméabilisation et de lutte contre l’artificialisation ou l’érosion des sols…
(suite…)

Paris capitale mondiale de l’agriculture Jusqu’au 2 mars 2015

Paris, capitale mondiale de l'agriculture jusqu'au 2 mars 2015, photo Ville de Paris
La Ville de Paris et le Groupe Comexposium font de Paris la capitale mondiale de l’agriculture jusqu’au 2 mars 2015. Trois cents drapeaux pavoisent l’avenue des Champs-Élysées (Paris 8e) à cette occasion.

Paris, capitale mondiale de l'agriculture jusqu'au 2 mars 2015, photo Ville de Paris
Les deux plus grands événements internationaux du secteur agricole – le Salon International de l’Agriculture et le SIMA – et la Ville de Paris se font la vitrine d’une agriculture en mouvement, performante et durable, avec plus d’un million de personnes mobilisées, pas moins de 5000 animaux dont 1200 bovins présents pour l’occasion dans la capitale.
(suite…)

Marche historique à Paris

Marche républicaine, place de la République, Paris 10e (75)
Du jamais vu, hier des centaines de milliers de personnes ont afflué de toute part dans la capitale vers la place de la République, l’avenue de la République, le boulevard Voltaire, le boulevard de Ménilmontant et la place de la Nation pour participer à la grande marche républicaine.

Marche républicaine, place de la République, Paris 10e (75)
La marche républicaine a rassemblée entre 1,2 et 1,6 million de personnes dans la capitale, selon le ministère de l’Intérieur, qui a indiqué que le comptage précis a été rendu impossible par l’affluence impressionnante. La foule se pressait bien au-delà des deux parcours annoncés.

Marche républicaine, bannière de l'Unesco, rue Amelot, Paris 10e (75)
Arrivé très tôt près de la place de la République, vers 13h30, j’ai décidé d’avancer sans avoir retrouvé le premier groupe que je souhaitais rejoindre car je voyais de plus en plus de personnes arriver et s’accumuler autour de la place sans pouvoir avancer davantage. J’ai tenté de rejoindre des amis près du cirque d’hiver, le boulevard Beaumarchais était rempli, saturé.

Marche républicaine, rue de la Roquette, Paris 11e (75)
Je me suis alors dirigé tant bien que mal vers la mairie du 11e et je me suis retrouvé bloqué d’abord au niveau du boulevard Richard Lenoir quand les personnalités politiques sont passées dans leurs véhicules en direction du départ du défilé et ensuite, comme beaucoup d’autres personnes, très près du boulevard Voltaire, à l’endroit où les personnalités politiques ont quitté le défilé pour repartir en cars et en voitures.

Marche républicaine, rue de la Roquette, Paris 11e (75)
En fin d’après-midi après quelques heures passées à piétiner sur place, j’ai fini par renoncer à rejoindre la place de la Nation et j’ai pris la rue de la Roquette pour me diriger vers la place de la Bastille, noire de monde.

Marche républicaine, place de la Bastille, Paris 11e (75)
En France, les rassemblements très nombreux dans les régions ont connu aussi un grand succès. Plus de 2,5 millions de personnes se seraient mobilisées. Il s’agit de la plus grande mobilisation jamais recensée dans le pays.

Paris classée 3ème meilleure ville au monde pour son attractivité économique

Une étude du cabinet KPMG sur les métropoles mondiales les plus appréciées des investisseurs internationaux démontre le dynamisme économique de Paris : elle est classée troisième ville la plus attractive au monde, avec un fort potentiel de progression à 3 ans.

Logo de la Mairie de Paris
Ce classement, réalisé chaque année par KPMG, se fonde sur un panel de 511 dirigeants d’entreprises internationales. Il analyse notamment l’image, l’attractivité et le potentiel à 3 ans.
Paris se place sur le devant de la scène internationale, à la 3ème place des métropoles économiques les plus attractives, juste derrière New-York et Londres. La capitale progresse de deux places par rapport au classement 2013.

Paris est la 3e ville ayant la meilleure image auprès des chefs d’entreprises. Elle est même deuxième en la matière auprès des investisseurs du Golfe, juste derrière Dubaï. La capitale devient par ailleurs la troisième ville avec la plus forte « attractivité actuelle », elle effectue un bond en avant de six places par rapport à l’année précédente et devance désormais Singapour ou Shangaï.

Pour KPMG, cette progression de l’attractivité parisienne va se poursuivre au moins pendant les trois prochaines années. Les dirigeants interrogés placent Paris à la 4e place des villes qui ont le plus « fort potentiel » de développement. Une situation en partie liée à la construction du Grand Paris : 83% des investisseurs le considèrent comme un accélérateur de l’attractivité économique.

Fin mai, une étude du cabinet PwC venait déjà couronner les investissements de la Ville au service du dynamisme économique, en classant la capitale « leader mondial de l’innovation » et du « capital intellectuel ». Elle vantait « la constance de Paris sur tous les critères testés, lui garantissant la première place, devant Londres, San Francisco, Stockholm et Toronto ». Paris était aussi jugée « ville à l’économie la plus dynamique de la zone euro ».

Paris Face Cachée : 3 jours pour découvrir 90 lieux secrets à Paris

Affiche Paris Face Cachée 2014
Les 31 janvier, 1er et 2 février 2014, les Parisiens pourront découvrir 90 lieux originaux, alternatifs ou interdits lors de la troisième édition de Paris Face Cachée qui lève le voile sur les côtés secrets de la capitale la plus visitée au Monde.

Un événement ambitieux : le public choisit une expérience sans savoir qui l’organise ; le lieu de rendez-vous est tenu secret et n’est dévoilé que sur le billet, après inscription ! Pour cette nouvelle édition, Paris Face Cachée étend son terrain de jeu et va proposer des aventures, dans la capitale, mais aussi en Seine-Saint-Denis, en Essonne, dans le Val-de-Marne et les Hauts-de-Seine.

En 2014, les curieux pourront par exemple fouler le sol d’un institut en or qui a forgé nos plus grands sportifs; plonger, sous le regard bienveillant de La Grande Dame, aux pays des faiseurs d’obélisques, de cascades et de voutes; pénétrer une  galerie très privée d’art contemporain, à la rencontre de collectionneurs passionnés et  passionnants; reconnaitre les faux semblants et les imitations …

Les inscriptions à Paris Face Cachée seront ouvertes exclusivement en ligne sur www.parisfacecachee.fr pour toutes les expériences, gratuites ou payantes.
Deux dates distinctes d’ouverture de la billetterie sont prévues le 10 janvier et le 22 janvier, avec à chaque fois des expériences différentes.