Archives de mots clés: cactus

Chamaelobivia prolifique

Chamaelobivia, cactus, Cactacées, en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Au printemps dernier et en début d’été, je me suis procuré plusieurs variétés hybrides de Chamaelobivia, ces petits cactus cornichons si robustes et florifères. Un des jeunes plants reçus a vite repris et s’est montré particulièrement prolifique. Il a produit un grand nombre de rejets, mais pas à la base, directement sur la tige principale.

Depuis trois ans, je cultive la variété ‘El Gigante’ qui a bien poussé et fleurit chaque année. Ce cactus rustique passe les hivers dehors sur mon balcon, au sec avec une protection quand les gelées deviennent très fortes. Mais cela n’a jamais posé de problème. D’où mon souhait d’avoir d’autres variétés hybrides de Chamaelobivia (ou Chamaecereus), notamment avec des fleurs orange, blanches ou jaune doré. Tous les jeunes plants ont bien repris, j’espère avoir les premières floraisons au printemps prochain.

Toutes les variétés n’ont pas le même développement. Certaines comme celle qui prolifère pousse vite en formant un grand nombre de rejets. Sur la même photo, j’ai deux variétés, celle située dans le haut de la photo est beaucoup moins prolifique alors qu’elle a été plantée au même moment. Et puis les tiges en forme de mini cierge sont plus ou moins allongées ou compactes. Toutes sont bien piquantes !

Désherbage délicat d’un opuntia

Oxalis, mauvaise herbe, dans une potée d'Opuntia en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Quelques semaines après avoir rempoté mon pied d’Opuntia picardoi (Tunilla erectoclada) , des jeunes pieds d’oxalis et des brins d’herbes sont apparus. Et bien sûr, ils ont poussé enchevêtrés dans les raquettes couvertes d’aiguillons redoutables. Le désherbage s’est révélé particulièrement délicat pour ne pas me faire piquer.

Désherbage de mauvaise herbe, oxalis, dans une potée d'Opuntia en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
L’arrachage à la main n’a pas été concluant pour les oxalis. Les feuilles se sont détachées, mais je n’ai pas pu extirper la racines. Et en quelques jours, des nouvelles feuilles ont repoussé. Connaissant le caractère particulièrement envahissant de l’oxalis, j’ai donc employé les grands moyens. En fait une pince à épiler pour attraper la base des plantes et les arracher avec les racines.

Désherbage de mauvaise herbe, oxalis, dans une potée d'Opuntia en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75) Arrachage en évitant de se frotter aux raquettes bardés d’aiguilles acérées et qui ne demandent qu’à se ficher dans la peau de celui qui s’y frotte. Je pense avoir déraciné les pieds d’oxalis et je ne me suis pas piqué. Mon cactus peut pousser !

Le Goût des Plantes : grande vente de plantes spécial cactus les 16 et 17 juin 2018

Le Goût des Plantes, grande vente de plantes spécial cactus, Paris, juin 2018
Le Goût des Plantes propose un nouveau rendez-vous parisien pour les amoureux des plantes et tout ceux qui veulent mettre plus de vert dans leur environnement. Le week-end des 16 et 17 juin 2018, ne manquez pas la grande vente de plantes, notamment des cactées, prévue dans le 11e arrondissement de Paris.

Vente exceptionnelle de plantes à petit prix (à partir de 2 euros) : aromatiques, potagères et des plantes vertes d’intérieur et d’extérieur.
Vous allez trouver une sélection incroyable de cactées et plantes grasses : des tous petits et des très grands à prix tout doux mais qui ne manqueront pas de piquant !

Logo Le Goût des PlantesInformations pratiques
Entrée libre de 9h à 19h les 16 et 17 juin 2018.
La Galerie des 3 Bornes, 9, cité des Trois Bornes, 75011 Paris.
Métro : ligne 11, station Goncourt; ligne 3, station Parmentier; lignes 5 ou 9, station Oberkampf; lignes 3, 5, 8, 9 ou 11, station République.

Prévoir sacs ou cartons pour transporter les plantes achetées !

Ma potée de Chamaelobivia ‘El Gigante’ en pleine floraison

Chamaelobivia 'El Gigante', Cactacées, potée fleurie au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
J’ai pu enfin profiter de la superbe floraison de ma potée de Chamaelobivia ‘El Gigante’ car pour une fois, j’étais chez moi dans la journée au moment où les fleurs se sont épanouies. Une floraison spectaculaire, mais très éphémère, chaque fleur ne durant qu’une journée. Heureusement il y a de nombreux boutons floraux et chaque jour, c’est un nouveau festival.

Chamaelobivia 'El Gigante', Cactacées, potée fleurie au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75) (suite…)

10ème édition de Plantes pour tous à Paris les 2 et 3 juin 2018

Logo Plantes pour tousDirection Lab’Oïkos, l’espace de co-working dédié aux acteurs de l’économie positive et responsable dans le 20ème arrondissement de Paris, pour cette nouvelle grande vente de plantes organisée par Plantes pour tous.

Le programme des deux jours

  • La grande vente de plantes : cactus et autres plantes succulentes, plantes tropicales d’intérieur et plantes d’extérieur à 2€, 5€ ou 10€.
  • Un atelier « apprendre à rempoter » : achetez ou amener une plante et un pot, et l’expert de Plantes pour tous vous accompagnera et vous donnera tous les trucs et astuces pour un bon rempotage. Tarif : 2€ hors pot et plante.
  • Un atelier « apprendre à faire des suspensions » : ou comment fabriquer très simplement des suspensions/macramés pour une superbe déco chez soi. Tarif : 5€ le petit et 10€ le grand.
  • Un atelier « compose ton terrarium » . Achetez votre kit Terrarium et composez-le avec les experts de Plantes pour tous lors d’un cours particulier. Tarif : 20€ le petit et 30€ le grand.
  • Des pots en terre cuite et les fertilisants naturels de La Belle Bouse.

Informations pratiques
Samedi 2 et dimanche 3 juin 2018, de 9h à 19h.
Lab’Oïkos Paris, 11-15, rue de la Réunion, 75020 Paris.
Entrée libre.
Paiements avec l’application mobile Lydia ou en espèces.

Petit cactus mais bardé d’épines

Opuntia picardoï au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
J’ai du prendre les précautions les plus grandes pour rempoter mon petit pied d’Opuntia picardoï couvert de petites épines très agressives à la fois pour me protéger des piqures redoutables et pour ne pas casser les petites raquettes. Et je m’en suis sorti quand même avec quelques fines épines fichées dans le pouce. Cette petite miniature sait se défendre !

Cette petite boule d’épines a bien résisté à l’hiver parisien et même à la neige qui lui est tombée dessus. Sa rusticité s’est vérifiée. Il ne lui reste plus qu’à pousser et prendre de l’ampleur. Et bien sûr, je suis impatient de la voir fleurir…