Archives de mots clés: buis

En direct du SIA 2018 sur les plateaux TV Le siècle vert et #VillageSemence

LiveTvAgri
Aujourd’hui samedi 3 mars 2018, je vais participer à trois émissions de télévision diffusées en direct du Salon International de l’Agriculture à Paris 15e (75), l’une sur le plateau TV du #VillageSemence (GNIS) dans le hall 2.2 et les deux autres sur le plateau TV du stand du Siècle Vert (UIPP) dans le hall 4 du parc des expositions à la porte de Versailles.

Suivant les émissions, je serai en compagnie d’un ou d’une journaliste de l’Association des Journalistes du Jardin et de l’Horticulture (AJJH).

Ces émissions sont aussi visibles ensuite sur YouTube en faisant une recherche avec le hashtag #VillageSemence. Cliquer pour regarder l’émission Cook Midi sur l’ail noir à laquelle j’ai participé dimanche dernier.

Géométrie au jardin

Haie et boules de buis, cerisier fleuri et ciel bleu, parc de Sceaux, Hauts-de-SeineUne ligne horizontale de buis surmontée de sphères dans la même essence, sur lesquelles vient se superposer le blanc vaporeux des cerisiers en fleurs disposés en ligne, le tout sur fond de ciel bleu.

Un coin de paysage photographié près de l’orangerie du parc de Sceaux (Hauts-de-Seine) ce week-end, sous un soleil radieux qui dessinait parfaitement les formes et les contours. Un bel exemple de l’élégance de la géométrie !

Avancées de la recherche concernant la lutte contre les ravageurs et maladies du buis

Logo SaveBuxusEn 2016, les partenaires du programme de recherche SaveBuxus ont activement poursuivi l’étude des solutions de biocontrôle contre les ravageurs du buis avec une accélération des essais et tests sur le terrain. Le programme, qui entre dans sa dernière phase, vise à déterminer les stratégies de lutte optimales contre la pyrale et Cylindrocladium buxicola.

Dans l’attente des résultats fin 2017, deux synthèses intermédiaires font le point sur la biologie et la prévention contre cette maladie et ce ravageur. Elles sont téléchargeables en libre accès sur les sites internet des coordinateurs du projet, ASTREDHOR et Plante & Cité.

Les deux synthèses des travaux 2015 donnent de premiers éléments pour mieux comprendre et limiter les attaques de ces bioagresseurs qui ravagent les plantations de buis depuis la fin des années 2000. Elles s’adressent aux professionnels de l’horticulture, de la fleuristerie, du paysage, mais aussi aux collectivités, producteurs et gestionnaires de buis.
(suite…)

Guide de bonnes pratiques contre les maladies à dépérissement du buis

Guide de "Bonnes pratiques contre la cylindrocladiose et les autres maladies à dépérissement du buis", programme SaveBuxus® (2014-2017)
À l’occasion du Salon du Végétal à Angers, ASTREDHOR, l’Institut technique de l’horticulture, présente son Guide de « Bonnes pratiques contre la cylindrocladiose et les autres maladies à dépérissement du buis » réalisé dans le cadre du programme SaveBuxus® (2014-2017).

Ce guide de 72 pages a été pensé et rédigé par ASTREDHOR dans le cadre de ce programme coordonné par ASTREDHOR et Plante & Cité. Le Programme SaveBuxus vise à mettre au point et évaluer des solutions de biocontrôle contre la pyrale du buis (Cydalima perspectalis) et le dépérissement induit spécifiquement par Cylindrocladium buxicola. SaveBuxus est mené en partenariat avec l’Unité expérimentale Entomologie et Forêt Méditerranéenne de l’Inra, et la société de biocontrôle Koppert pour le volet pyrale.

Première publication du Programme SaveBuxus sur la cylindrocladiose, ce guide de bonnes pratiques s’adresse en priorité aux gestionnaires d’espaces plantés et aux professionnels de la production. Il est disponible et téléchargeable en accès libre sur le site www.astredhor.fr

(suite…)

Buxatrap® , solution de piégeage de la pyrale du buis pour les professionnels des espaces verts

Chenille de la pyrale du buis, Parc de Passy, Paris 16e (75)
Présente dans plus de 85% des départements français, la pyrale du buis est un ravageur redoutable, tant par les dégâts engendrés que par la difficulté à le maitriser. Ces deux dernières années ont été particulièrement marquées par l’invasion de ces chenilles. Pour faire face à ce fléau, Koppert a pris part au projet SaveBuxus, aux côtés de l’ASTREDHOR, Plante&Cité et l’INRA, afin d’apporter une solution concrète pour contrôler la pyrale du buis de manière efficace et innovante. Après deux ans de travail, Koppert présente Buxatrap®.

Le piège à phéromones sans entretien
Originaire d’Asie, Cydalima perspectalis, ou pyrale du buis est arrivée en France en 2008. Cette chenille se nourrit des feuilles des buis et cause des dégâts irrémédiables.

Pour une lutte efficiente, Koppert France propose Buxatrap® : un piège de détection précoce des populations contenant une phéromone sexuelle. Une fois en place, il permet de détecter précocement les vols de pyrale afin de positionner les traitements de façon optimale.
Ce piégeage vise aussi à limiter les accouplements de la pyrale du buis pendant les principales périodes de vol (de mai à septembre), engendrant une réduction des populations. Buxatrap® est un allié discret par sa taille réduite, sa couleur verte et son faible poids (moins de 150g). Il comporte également une cuve transparente qui permet de visualiser facilement les prises régulières. Il se suspend aux arbres environnant les buis ou sur un piquet.

Destinée aux professionnels du paysage et aux collectivités, cette innovation Koppert France et l’INRA permet de répondre aux directives de la loi Labbé votée en 2014, qui interdira dès 2017, l’utilisation des pesticides dans les espaces verts hors cimetières, stades et voies SNCF. (suite…)

Les dégâts de la pyrale du buis

Haie de buis complètement défoliés par la pyrale du buis dans le cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)
Où la pyrale passe, les buis trépassent… Enfin pas encore heureusement, mais leur état n’est pas brillant quand les chenilles de ce papillon ont dévoré tout le feuillage ne laissant plus que les rameaux à nu. Sur une haie, la défoliation est impressionnante.

Haie de buis complètement défoliés par la pyrale du buis dans le cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)
Les buis ne sont pas morts, car ils redonnent des nouvelles pousses par ci par là. Mais cela doit considérablement les affaiblir. Et les jeunes pousses risquent fort de connaître un triste sort…