Archives de mots clés: bergénia

Bergénia en habit pourpre

Bergénia à feuillage pourpre, parc Gustave Eiffel, Levallois (92)
La couleur des feuilles de ce petit pied de bergénia photographié dans le parc Gustave Eiffel à Levallois (Hauts-de-Seine) il y a quelques jours est d’une intensité exceptionnelle alors même que l’hiver n’a pas été particulièrement froid. Plus une seule trace de vert, uniquement du rouge et du bronze tirant sur le pourpre.

Bergénia à feuillage pourpre, parc Gustave Eiffel, Levallois (92)
Je vous ai déjà présenté des bergénias empourprés par le froid hivernal, mais celui-ci a vraiment un coloris incroyable ! À suivre au cours du printemps et de l’été pour voir comment évolue cette coloration intense où le vert n’apparaît plus…

Le bergénia, robuste fleur de cimetière

Bergénia fleuri en hiver dans le Cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)
Rares sont les plantes susceptibles de pousser et de fleurir dans les conditions de culture particulièrement difficiles qu’offrent les potées ou jardinières décorant les tombes dans les cimetières. Le bergénia en est une, capable de résister même sans soins. Il se distingue avec son feuillage élégant à longueur d’année et sa belle floraison hivernale qui annonce le retour du printemps.

Bergénia fleuri en hiver dans le Cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75) (suite…)

Superbes bergénias grâce aux averses fréquentes

Tapis de bergénias dans le cimetière du Père Lachaise en été

D’une robustesse à toute épreuve, les bergénias prennent de belles proportions dès qu’ils sont un peu chouchoutés et non pas délaissés comme cela est fréquent. Les pluies printanières et estivales ont profité à ces plantes vivaces que l’on pourrait qualifier d’increvables (si je ne connaissais pas certains qui ont réussi a en faire crever quelques uns) et que l’on relègue souvent dans les endroits les plus ingrats des parcs et des jardins.

Superbe feuillage, un peu grignoté sur les bords, poinçonné plus exactement, certainement du fait de quelques othiorhynques, fréquents dans la capitale, abondants dans les jardinières dont on ne change pas la terre chaque année et difficiles à éradiquer. Mais ces charançons poinçonneurs ne viennent pas à bout d’une belle touffe de bergénias, robustes en diable !

Bergénias empourprés

Touffe fleurie de bergénia dans le cimetière du Père Lachaise en fin d'hiver, Paris 20e (75)

L’hiver et le froid ont donné des belles couleurs aux touffes de bergénias qui ont résisté aux basses températures et se remettent à fleurir de plus belle en gardant encore le pourpre hivernal.

Touffe fleurie de bergénia dans le cimetière du Père Lachaise en fin d'hiver, Paris 20e (75)

Plus les années passent et plus je reste admiratif de la grande résistance de ces plantes vivaces au feuillage coriace.
Le froid hivernal et la sécheresse estivale n’en viennent pas à bout, d’où leur présence fréquente dans les jardinières des cimetières.
Le bergénia, symbole d’éternité ?