Archives de mots clés: Berbéridacées

Rouge nandina

Jeunes feuilles et pousses pourpre sur Nandina domestica dans le square Galliera, Paris 16e (75)

Il n’y a pas que les mahonias qui prennent des couleurs en ce début de printemps. Les bambous sacrés (Nandina domestica), tout du moins ceux qui n’ont pas trop souffert du froid de l’hiver dernier, se font remarquer à la fois par leurs grosses grappes de fruits rouges semblables à du corail et leurs nouvelles pousses, d’un pourpre intense.

Jeunes feuilles et pousses pourpre sur Nandina domestica dans le square Galliera, Paris 16e (75)

La pluie fréquente ces derniers jours a encore accentué la vivacité et la brillance des couleurs de ces arbustes si élégants. Pour les amateurs de couleurs, la variété ‘Richmond’ a davantage de fruits que l’espèce type et se colore encore plus tout en conservant le beau feuillage fin qui fait le charme de l’arbuste.

Epimedium x versicolor ‘Sulphureum’

Epimedium versicolor 'Sulphureum', parc André Citroën, Paris 15e (75)

On ne sait trop ce que l’on doit le plus admirer chez cette fleur des elfes (Epimedium x versicolor ‘Sulphureum’), la délicate floraison jaune crème ou le feuillage vert tendre fluo marbré de bronze cuivré… Tout est beau !

Epimedium versicolor 'Sulphureum', parc André Citroën, Paris 15e (75)

Les jeunes feuilles semblent composées d’une dentelle verte et bronze d’une grande délicatesse. Les fleurs sont adorables aussi (on dirait des fleurs d’ancolies, mais plus petites), mais j’avoue avoir un faible pour ce feuillage si élégant.

Epimedium versicolor 'Sulphureum', parc André Citroën, Paris 15e (75)

Cette superbe plante vivace à feuillage persistant est en plus particulièrement robuste. Elle pousse lentement, mais supporte très bien une exposition ombragée et sèche. Cette fleur des elfes trouve donc sa place sous le couvert de grands arbres caducs où elle formera d’abord des coussins puis peu à peu un tapis.

Berberis darwinii

Berberis darwinii en fleur dans le parc Montsouris en début d'hiver, Paris 14e (75)

Avec ses petites feuilles de houx brillantes et sa floraison jaune orangé particulièrement éclatante et lumineuse, cet arbuste est un des charmes de l’hiver naissant.

Sur mon balcon, je ne raffole pas des plantes piquantes car comme tout jardinier pressé, je me suis souvent piqué avec les épines redoutables parfois traitreusement tombées au sol ou dissimulées sous les feuilles alors que l’on sait qu’elles sont pourtant là. Quand on va trop vite, qui s’y frotte s’y pique !

Mais ce petit arbuste à feuillage persistant a beaucoup d’atouts pour plaire. Les branches souples et arquées ont une belle couleur pourpre rouge. Elles portent des petites feuilles persistantes brillantes et vert sombre. En fin d’automne et début d’hiver, puis au printemps, les petites fleurs réunies en grappes apportent une note colorée et chaude. Les fleurs sont jaunes plus ou moins teintées d’orange et de rouge selon les variétés. Elles sont suivies de baies bleuâtres.

L’arbuste forme une touffe qui ne dépasse pas 2,50 à 3 m de hauteur. La variété ‘Nana’ est plus compacte et arrondie, avec une hauteur d’environ 1,20 à 1,50 m.

Cet arbuste très rustique se cultive dans n’importe quel sol pas trop acide, en plein soleil de préférence. Il se taille facilement après la floraison et peut donc être cultivé en haie défensive ou dans un grand bac.

Rutilant bambou sacré

Après avoir fleuri, mon petit pied de bambou sacré (Nandina domestica ‘Gulf Stream’) s’est remis à pousser, produisant un beau panache de jeunes pousses rouge intense. Superbe !

Jeunes pousses pourpre bronze du Nandina domestica 'Gulf Stream' en été sur mon balcon

Jeunes pousses pourpre bronze du Nandina domestica 'Gulf Stream' en été sur mon balcon, juillet 2011, photo Alain Delavie

Ce mélange de cuivre, de bronze et de pourpre apporte un nouvel attrait décoratif à ce petit arbuste au feuillage très fin. La pousse printanière était déjà bien colorée, mais je trouve cette nouvelle production de tiges et de feuilles beaucoup plus haute en couleur. Terriblement exotique !