Archives de mots clés: averses

En 3 jours, Paris a reçu un mois de pluie (sic) !

Gros nuages noirs sur Paris

Du 8 au 10 juillet 2014, les averses se sont succédées et il est tombé 60 millimètres d’eau de pluie à la station de Paris-Montsouris, ce qui équivaut pratiquement à un mois de précipitations sur la capitale, la normale étant de 62 mm.

Avec 71 mm recueillis du 1er au 10 juillet, cette première décade de juillet 2014 se classe au 2ème rang des 1ères décades les plus pluvieuses depuis 30 ans. Seule, l’année 1995 avait connu une pluviométrie plus élevée (89 mm) en raison d’un violent orage survenu le 2 juillet qui avait apporté 82 mm en quelques heures. La pluviométrie fluctue beaucoup d’une année à l’autre à Paris au début du mois de juillet. Certaines années, le temps est resté complètement sec sans aucune goutte d’eau au cours de la première décade de juillet comme en 2000 et 2001. D’autres années ont été très pauvre en précipitations comme 1997, 1998 et 2011 avec 1 mm, 1994 et 2013 avec 2 millimètres.
(Souce : La Chaine Météo)

Le week-end du 14 juillet s’annonce encore mitigé, mais le retour du beau temps et de la chaleur prévu pour le milieu de la semaine prochaine…

Giboulées de mai

Ciel noir au-dessus du 19e arrondissement de Paris
Fortes bourrasques de vent, ciel menaçant, averses cinglantes… Un vrai temps de mars avec quelques degrés en plus. Que d’eau, que d’eau !

Ciel noir au-dessus du 19e arrondissement de Paris
Mes petits moulins à vent tourbillonnent comme des fous, c’est parfait pour tenir éloigné les pigeons qui ne sont pas revenus sur mon balcon pour l’instant. Mais le vent très fort fait plier les jeunes tiges et commencent à donner un air un peu trop penché à certaines de mes plantes. Un tuteurage s’impose et vite. Et puis un petit peu plus de chaleur serait le bienvenu après toute cette eau qui a bien abreuvé la végétation. Gare aux limaces, à l’oïdium et à la pourriture grise…

Orages, grosses averses et arc-en-ciel sur Paris

Arc-en-ciel sur fond de ciel noir au-dessus du canal de l'Ourcq vu depuis mon balcon, Paris 19e (75)
Les plantes et les jardins parisiens et franciliens avaient grand besoin d’eau. Les pluies orageuses de ces derniers jours ont bien détrempé la capitale et ont abreuvé la végétation en manque. Toutes les soucoupes de mes potées et jardinières se sont remplies à vue d’oeil et le jardinier s’est bien enrhumé ! Mais l’oeil toujours aux aguets, j’ai pu saisir cet arc-en-ciel qui s’est formé au-dessus du canal de l’Ourcq.

Arc-en-ciel sur fond de ciel noir au-dessus du canal de l'Ourcq vu depuis mon balcon, Paris 19e (75) (suite…)

Superbes bergénias grâce aux averses fréquentes

Tapis de bergénias dans le cimetière du Père Lachaise en été

D’une robustesse à toute épreuve, les bergénias prennent de belles proportions dès qu’ils sont un peu chouchoutés et non pas délaissés comme cela est fréquent. Les pluies printanières et estivales ont profité à ces plantes vivaces que l’on pourrait qualifier d’increvables (si je ne connaissais pas certains qui ont réussi a en faire crever quelques uns) et que l’on relègue souvent dans les endroits les plus ingrats des parcs et des jardins.

Superbe feuillage, un peu grignoté sur les bords, poinçonné plus exactement, certainement du fait de quelques othiorhynques, fréquents dans la capitale, abondants dans les jardinières dont on ne change pas la terre chaque année et difficiles à éradiquer. Mais ces charançons poinçonneurs ne viennent pas à bout d’une belle touffe de bergénias, robustes en diable !

Pluie et averses, le programme météo de l’été parisien

Pas réjouissante la météo de ce vendredi de juillet, avec encore des averses pour Paris et l’Île-de-France.

Althéa (Hibiscus syriacus) à  fleurs bleues après la pluie dans Paris

Althéa (Hibiscus syriacus) à fleurs bleues après la pluie dans Paris, 21 juillet 2011, photo Alain Delavie

La Chaîne Météo nous prédit « une nette amélioration à partir de mercredi » la semaine prochaine.
Il paraît même que le mois d’août va être chaud
« À l’inverse du mois de juillet marqué par la récurrence de périodes plus maussades, le mois d’août pourrait voir le retour d’un temps plus calme en bordure de l’anticyclone des Açores qui semble vouloir revenir vers l’Europe de l’ouest. Les basses pressions cantonnées à l’Europe Centrale et de l’Est ainsi que la Scandinavie, pourraient ensuite lentement se décaler vers l’Asie à mesure que les hautes pressions progresseront par l’Europe de l’Ouest.
Ainsi il est de plus en plus probable que l’on s’oriente vers un mois d’août globalement plus estival que le mois de juillet, avec un risque de fortes vagues de chaleur.
La hausse progressive des pressions par l’ouest pourrait marquer le retour de conditions plus estivales pour la suite de l’été météorologique. Ainsi, on s’orienterait vers des températures supérieures aux moyennes de saison sur l’ensemble du mois, notamment sur la moitié nord. Côté précipitations, ce mois serait donc plutôt déficitaire au nord et plutôt excédentaire des Pyrénées aux Alpes ( surtout dans le sud-est). Ceci pourrait signifier la récurrence d’épisodes pluvieux et orageux dans le sud, tandis qu’au nord la sécheresse pourrait reprendre avec des périodes chaudes durables. »

En attendant, le parapluie est utile de même que l’anti-limaces côté jardin…

14 juillet parisien sous la pluie et les orages

La capitale aura été bien arrosée pour ce 14 juillet. Gros orages, averses torrentielles et même de la grêle ont marqué la matinée et le début de l’après-midi.

Intempéries à Paris : orages, fortes pluies et grêle

Vue depuis mon balcon du Canal de l'Ourcq sous la pluie pendant l'orage, 14 juillet 2010, photo Alain Delavie

La matinée avait pourtant commencé sous un beau soleil radieux, sur fond de ciel bleu. Puis en quelques heures le ciel s’est vite couvert et chargé de lourds nuages d’orage. Quand la pluie s’est mise à tomber, on aurait cru une averse tropicale, de vraies hallebardes ! Quelques éclairs pour agrémenter le tout. Et après une première pause, courte accalmie avant le retour d’un nouvel orage, tout aussi arrosé avec des grêlons en prime. Et rebelote en début d’après-midi. Paris a été douché, lessivé.

Mes jardinières ont été plus qu’arrosées. Les soucoupes sont remplies, les feuillages sont lessivés. Pas besoin d’arroser ce soir, tout baigne !