Archives de mots clés: art

Street art : Femme à la marguerite (Joris)

Portrait  de femme avec une marguerite, fresque, fleur, tag, graffiti, street art, création Joris, pont de l'Ourcq, Paris 19e (75)
Juste à côté des deux chats tagués que je vous ai montrés récemment, mais sur l’une des piles du pont de l’Ourcq près du Bassin de la Villette, se trouve cet immense portrait de femme avec une fleur dans les cheveux. Une création de Joris.

Portrait  de femme avec une marguerite, fresque, fleur, tag, graffiti, street art, création Joris, pont de l'Ourcq, Paris 19e (75)
Fleur que j’ai désignée comme étant une marguerite mais qui pourrait très bien être autre. C’est elle qui m’a fait photographier cette grande peinture murale parmi tant d’autres, le quartier étant riche en oeuvres de street art. J’essaie de me concentrer sur celles ayant du végétal ou des animaux aussi.

8è édition d’Art, villes & paysage à Amiens du 17 juin au 15 octobre 2017

Affiche de la 8ème édition d’Art, villes & paysage du 17 juin au 15 octobre 2017 à Amiens (Somme)Dans les Hortillonnages d’Amiens (Somme), la huitième édition du festival Art, villes & paysage se déroule du 17 juin au 15 octobre 2017. Elle propose au public, une balade artistique de 2h30, à travers les îles et les étangs de ces anciens marais.

Sphère Nourricière, festival Art, Villes et Paysage, photo Yann Monel

Cette édition accueille 12 nouvelles œuvres et 33 reconduites réalisées par des paysagistes, architectes ou plasticiens, seuls ou en équipe, avec le soutien technique des équipes de la Maison de la Culture d’Amiens (Pôle européen de création et de production), d’un chantier d’insertion et de maraîchers, soit 45 œuvres à découvrir en barque autour de l’étang de Clermont (Camon) et à pied sur l’Ile aux Fagots (Amiens).

Public visitant en barque, festival Art, Villes et Paysage, photo Yann MonelDepuis 2010, le festival Art, Villes et Paysage créé par Gilbert Fillinger et la Maison de la Culture d’Amiens, invite des jeunes paysagistes et plasticiens français et internationaux à créer in situ, à porter un nouveau regard sur le paysage et à envisager de nouvelles relations entre les hommes et leur environnement.

Interférences, festival Art, Villes et Paysage, photo Yann MonelEn 2017, le festival s’ouvre à d’autres horizons avec la création d’une structure de production spécialisée sur la création en jardins. Il s’étend dans la ville d’Amiens, sur les jardins et villes des Hauts-de-France et noue un partenariat avec Jardins en scène. À l’international et dès ce printemps, les premiers jardins verront le jour à Téhéran réalisés par des équipes invitées sur les précédentes éditions d’ Art, villes & paysage. En 2018, plusieurs jardins d’artistes et paysagistes internationaux fleuriront sur le territoire picard dans le cadre des commémorations de la Grande Guerre, en partenariat avec le Commonwealth.

(suite…)

Fête de la Création et Métiers d’Art du 9 au 11 juin 2017

Affiche de la Fête de la création et des métiers d'art, château de Saint-Jean de Beauregard, juin 2017Rendez-vous au Château de Saint-Jean de Beauregard (Essonne) ce week-end où plus de 80 artisans et artistes d’exception vous proposent des créations de qualité et vous dévoilent leur talent de céramiste, teinturier, maroquinier, bijoutier, vannier ou tailleur de pierre.

Ces trois jours vont vous permettre de découvrir le savoir-faire, les valeurs et les traditions de l’artisanat français. De nombreuses démonstrations seront proposées : horloger, encadreur, laqueur, ornemamiste, modiste, tourneur sur bois … Et cette année Les Meilleurs Ouvriers de France font partie de la Fête ! Ils vont vous offrir un spectacle de maîtrise et de génie, et vont partager leur savoir-faire pour transmettre le goût de l’excellence professionnelle.

La Fête de la Création et des Métiers d’Art est aussi une occasion exceptionnelle d’acquérir des pièces uniques ou de petites séries accessibles à tous. C’est l’endroit idéal pour trouver des cadeaux originaux, beaux et de grande qualité qui permettront de surprendre et de ravir son entourage.

Habilité, Beauté et Virtuosité seront les maitres-mots de ces trois journées.

Informations pratiques
Château de Saint-Jean de Beauregard
Rue du Château, 91940 Saint-Jean de Beauregard.
Tél. : 01 60 12 00 01.
Courriel : info@domsaintjeanbeauregard.com

Vendredi de 14h à 19h, samedi et dimanche de 10h à 19h.
En Essonne, à 30 mn au sud de Paris, N118 ou A10 sortie « Les Ulis ». Parking gratuit.
Restauration possible sur place.
Tarif : 9€, réduit 7€. Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans. Tarifs comprenant le droit d’entrée, les animations et les démonstrations, les ateliers pour enfants, la visite du parc, du pigeonnier et du potager. Le Château n’est pas visitable durant la Fête de la Création et des Métiers d’Art.

 

Nuit européenne des musées en Île-de-France

Affiche de la Nuit Européenne des Musées, mai 2017, graphisme © Agence ZooPlus de 160 musées et établissements culturels sont au rendez-vous le samedi 20 mai 2017 pour accueillir les noctambules franciliens lors de la nouvelle édition de la Nuit européenne des musées.

Chaque année, la Nuit européenne des musées rencontre un fort succès populaire auprès de tous les publics et notamment des jeunes. Conçue comme un événement festif, cette manifestation est une invitation à découvrir les lieux de culture que sont les musées en France et dans un grand nombre de pays en Europe. Les musées, et tout particulièrement les musées de France, à l’occasion de cette nuit, s’ouvrent à toutes les pratiques artistiques à travers lesquelles les visiteurs composent le parcours de leur choix. Ils étaient deux millions l’an dernier à profiter des nombreuses animations qui leur étaient ainsi proposées : projections, visites à la lampe torche, jeux de piste, spectacles, concerts, etc. La Nuit européenne des musées constitue également une opportunité de découvrir les musées sous d’autres facettes.

Cette treizième édition de la Nuit réservera de belles surprises aux visiteurs : des commémorations, notamment le centenaire de la disparition d’Auguste Rodin et le bicentenaire de la naissance du peintre et graveur Charles-François Daubigny ; de nombreuses animations inédites, parmi lesquelles des concerts, des ateliers ainsi que des visites à la bougie ; sans oublier l’ouverture de nombreux centres culturels étrangers et de lieux exceptionnellement accessibles au public.

L’opération « La classe, l’œuvre ! » sera mise en valeur pour la cinquième fois dans les Musées de France. Elle permet à des élèves de tous âges d’étudier tout au long de l’année scolaire une œuvre ou un objet conservé par un musée et d’en concevoir une médiation qu’ils pourront proposer au public lors de la 13e Nuit européenne des musées.

La Nuit européenne des musées est organisée par le ministère de la Culture et de la Communication – direction générale des patrimoines et mise en œuvre par la direction régionale des affaires culturelles d’Île-de-France, avec la participation de partenaires régionaux : les collectivités territoriales, les comités départementaux du tourisme, le comité régional du tourisme, ainsi que les professionnels et bénévoles œuvrant pour les musées.

Toutes les informations et le programme de cette soirée sur : www.nuitdesmusees.fr
(suite…)

Paysage Landscape, exposition photographique du 13 mai au 5 juin 2017

Thierry Cardot, exposition Paysage Landscape, Fabrique du 222, ParisCette exposition photographique nous propose de rencontrer le temps d’un instant, fugace ou non, un cheminement, un itinéraire que parcourt le paysagiste et photographe Thierry Cardot, bien au-delà de la simple expression du jardin : le paysage.

Le paysage
Lieu ou non lieu, parfois se déployant au regard (territoire), parfois à l’ouïe (soundscape) où encore à l’imaginaire (la rêverie), chaque être de tous les moments se porte au sein d’un paysage. Son imprégnation sensible qu’elle soit consciente où non, induit donc des pluralités de vies, de vécus, au sein de ce même espace.

Le regard
Outils perfectibles chaque jour : le regard ? Le paysagiste ? Le paysagiste se forge, au gré des rencontres, de la contemplation des natures (loci et autres topos), différentes images l’emmenant bien souvent au-delà de ses propres « paysages madeleines ».
Le paysagiste ne cesse de regarder. De regarder l’expression de nature, l’expression des hommes, l’expression des sensibles se mélangeant et formant un tout nommé paysage, et de les questionner.
Cet itinéraire involontaire qui se construit chaque jour, sorte de nourriture quotidienne, alimente l’expression du paysagiste tant dans une approche technique, culturale et botanique, qu’une démarche plus artistique. Cette recherche d’harmonie naturelle au travers du prisme de l’oeil oblige la découverte du beau et des dynamiques du vivant. Cette éducation, au fil du temps, incite de plus en plus à percevoir les riches détails qui nous entourent, qui composent cet ensemble nommé Paysage.

Le paysagiste
Qui est cet homme qui traverse les paysages, les regarde, les dessine, les fouille pour trouver une simple clef de création mais aussi de bien-être ?
Qui est ce « dit » paysagiste ? Et qui sont ces paysages qui le forment pour des essais d’expressions que seule la raison ramène au monde des hommes ?
Nature, ne l’as-tu pas sublimé, chapardé, pris aux autres pour te garantir un allié, cet homme sensible qui s’émeut face à tes multiples visages ? Ne l’as-tu pas sculpté par tes beautés ? Transfuge de deux mondes n’en formant qu’un seul.

Informations pratiques
Exposition photographique du 13 mai au 5 juin 2017
Vernissage le 16 mai à 18h30.
Fabrique du 222 – Couvent de l’Annonciation
222, rue du Faubourg Saint Honoré, 75008 Paris.

« Sculptures en l’Île » : une rencontre exceptionnelle entre art contemporain et nature

Mano-à-Mano, création de Pedro Marzorati, Andrésy, Yvelines, photo ByPMPour sa 20e édition, l’exposition d’art contemporain « Sculptures en l’Île » à Andrésy (Yvelines) accueille du 19 mai au 24 septembre 2017, une cinquantaine d’artistes sur trois sites remarquables: parc et Maison du Moussel, parc de l’Hôtel de ville et île Nancy. Cette nouvelle édition accueillera en invité d’honneur, l’artiste Pedro Marzorati.

Depuis 1997, « Sculptures en l’île » est le moment privilégié des amoureux d’art contemporain et de nature. Durant quatre mois, une cinquantaine d’artistes nationaux et internationaux investissent trois sites exceptionnels : le parc et la Maison du Moussel, le parc de l’Hôtel de ville et l’île Nancy. Chacun peut y admirer des œuvres contemporaines et originales. Les sculptures présentées sont sélectionnées parmi plusieurs projets afin d’offrir aux visiteurs, une exposition remarquable. Avec près de 40 000 visiteurs, le succès de « Sculptures en l’île » ne cesse de s’affirmer, pour le plus grand bonheur de tous les amateurs d’art contemporain et de balades culturelles en pleine nature.

L’invité d’honneur Pedro Marzorati investit la Maison du Moussel
La 20e édition de « Sculptures en l’Île » sera marquée par la présence de l’artiste international Pedro Marzorati.
Pedro Marzorati, est un artiste argentin pluridisciplinaire qui, selon le sujet choisi, s’exprime avec différentes techniques : land-art, photographie, sculpture, dessin, installation, musique, multimédia. Il réalise des installations poétiques de land-art en relation avec les changements climatiques du au réchauffement de la Planète, comme « Where the Tides Ebb and Flow », « Noé Noyé » et « WIND, Des habitats volés par le vent ». Les projets artistiques de Pedro Marzorati sont basés sur la réinterprétation de la nature, le détournement d’objets et de codes qui nous sont connus. Ces projets cherchent à changer la perception que nous en avons pour « jouer » avec eux, dans un monde imaginaire et poétique. La Maison du Moussel, maison de la fin du XIXe siècle, est le point de départ du circuit de l’exposition d’art contemporain. Cette année, les visiteurs pourront admirer l’œuvre monumentale de Pedro Marzorati qui occupera l’espace tant au dehors qu’au-dedans de la Maison du Moussel.

Aux côtés de Pedro Marzorati, les visiteurs découvriront les oeuvres des Françaises Béatrice Chanfrault et Emy David, deux femmes engagées dans leur art et leur époque, réunies dans l’écrin du Moussel pour célébrer l’éternité de la nature et nous rappeler la nécessité que nous avons de la protéger. L’exposition d’art contemporain accueillera également une cinquantaine d’artistes dont l’artiste français Georges Meurdra qui exposera dans le parc de l’Hôtel de ville, de monumentales sculptures en bronze.
(suite…)