Archives de mots clés: art contemporain

Serre Cyprès Florence 1987 / Patrick Saytour / FIAC !

Serre Cyprès Florence, Patrick Saytour, FIAC ! en automne dans les Jardins des Tuileries, Domaine du Louvre, Paris 1er (75)Pendant un mois, la Foire International d’Art Contemporain (FIAC) présente des installations, des projets architecturaux et des oeuvres d’art dans le Jardin des Tuileries (Paris 1er). Je suis allé les découvrir hier entre deux averses. Voici la réalisation de Patrick Saytour qui a travaillé avec des cyprès de Florence et une serre tunnel…

Serre Cyprès Florence, Patrick Saytour, FIAC ! en automne dans les Jardins des Tuileries, Domaine du Louvre, Paris 1er (75) (suite…)

« Sculptures en l’Île » : une rencontre exceptionnelle entre art contemporain et nature

Mano-à-Mano, création de Pedro Marzorati, Andrésy, Yvelines, photo ByPMPour sa 20e édition, l’exposition d’art contemporain « Sculptures en l’Île » à Andrésy (Yvelines) accueille du 19 mai au 24 septembre 2017, une cinquantaine d’artistes sur trois sites remarquables: parc et Maison du Moussel, parc de l’Hôtel de ville et île Nancy. Cette nouvelle édition accueillera en invité d’honneur, l’artiste Pedro Marzorati.

Depuis 1997, « Sculptures en l’île » est le moment privilégié des amoureux d’art contemporain et de nature. Durant quatre mois, une cinquantaine d’artistes nationaux et internationaux investissent trois sites exceptionnels : le parc et la Maison du Moussel, le parc de l’Hôtel de ville et l’île Nancy. Chacun peut y admirer des œuvres contemporaines et originales. Les sculptures présentées sont sélectionnées parmi plusieurs projets afin d’offrir aux visiteurs, une exposition remarquable. Avec près de 40 000 visiteurs, le succès de « Sculptures en l’île » ne cesse de s’affirmer, pour le plus grand bonheur de tous les amateurs d’art contemporain et de balades culturelles en pleine nature.

L’invité d’honneur Pedro Marzorati investit la Maison du Moussel
La 20e édition de « Sculptures en l’Île » sera marquée par la présence de l’artiste international Pedro Marzorati.
Pedro Marzorati, est un artiste argentin pluridisciplinaire qui, selon le sujet choisi, s’exprime avec différentes techniques : land-art, photographie, sculpture, dessin, installation, musique, multimédia. Il réalise des installations poétiques de land-art en relation avec les changements climatiques du au réchauffement de la Planète, comme « Where the Tides Ebb and Flow », « Noé Noyé » et « WIND, Des habitats volés par le vent ». Les projets artistiques de Pedro Marzorati sont basés sur la réinterprétation de la nature, le détournement d’objets et de codes qui nous sont connus. Ces projets cherchent à changer la perception que nous en avons pour « jouer » avec eux, dans un monde imaginaire et poétique. La Maison du Moussel, maison de la fin du XIXe siècle, est le point de départ du circuit de l’exposition d’art contemporain. Cette année, les visiteurs pourront admirer l’œuvre monumentale de Pedro Marzorati qui occupera l’espace tant au dehors qu’au-dedans de la Maison du Moussel.

Aux côtés de Pedro Marzorati, les visiteurs découvriront les oeuvres des Françaises Béatrice Chanfrault et Emy David, deux femmes engagées dans leur art et leur époque, réunies dans l’écrin du Moussel pour célébrer l’éternité de la nature et nous rappeler la nécessité que nous avons de la protéger. L’exposition d’art contemporain accueillera également une cinquantaine d’artistes dont l’artiste français Georges Meurdra qui exposera dans le parc de l’Hôtel de ville, de monumentales sculptures en bronze.
(suite…)

Exposition Flowers of Change à Vitry-sur-Seine (94)

Exposition Flowers of change, Pierre Estève, parc Joliot-Curie, Vitry-sur-Seine (94), mai 2017Après Paris, Lausanne, Grenoble ou encore Marrakech, c’est à Vitry-sur-Seine (Val de Marne) qu’une nouvelle floraison de 2000 fleurs du changement a vue le jour.

Enfants des centres de quartiers et de loisirs, personnes âgées, agents municipaux, associations vitriotes… ce sont au total 1000 personnes qui ont travaillé avec l’artiste Pierre Estève pour donner vie à cette forêt de fleurs. Ces créations sont le fruit  d’ateliers participatifs mis en place par la ville et menés par l’association Art Science 21.
Ces ateliers permettent aux citoyens de tout âge de se rencontrer avec les acteurs de la ville autour d’un projet commun. L’œuvre Flowers of Change dévoile également la prise de conscience nécessaire aux enjeux économiques et sociétaux liés au développement durable.C’est, non seulement, un projet Open Source basé sur les valeurs de l’économie solidaire, mais aussi « une métaphore qui montre […] qu’il est possible de transformer un problème (la gestion des déchets) en solution : une œuvre joyeuse, colorée qui embellit les espaces ». Familles, participants, simples curieux ou visiteurs sont  invités à déambuler parmi ces fleurs mutantes et à se perdre comme le dit Chloé (7 ans) dans « la forêt des merveilles ».

En effet, par beau temps avec une brise légère c’est tout un monde nouveau qui prend vie, brille, et nous entraîne dans un rêve où la réalité n’a plus de limite. Flowers of Change, une exposition à voir et à entendre jusqu’au 21 mai 2017, entrée libre au parc Joliot-Curie à Vitry-sur-Seine.

Exposition de Siméon Colin : « Mes arbres préférés »

Affiche de l'exposition de Siméon Colin, Mes arbres préférés, Mairie du 5e, Paris (75), novembre 2016
La mairie du 5e arrondissement de Paris met à l’honneur Siméon Colin et accueille, du 3 au 19 novembre 2016, Mes Arbres préférés.

Cette exposition présente une cinquantaine de dessins réalisés au crayon, au fusain ou à l’encre par Siméon Colin, ces trois dernières années. La sélection porte sur de petits, moyens et grands formats représentant des arbres. Sujet de prédilection de l’artiste, véritable source d’inspiration du moment. Les arbres, l’artiste les aime, les observe. Des Vosges à une forêt brésilienne, il scrute les arbres, et immortalise cèdres, pins, chênes, pins parasols, arbres fruitiers. Depuis quelque temps, des formes fantastiques semblent naître des branches de ses arbres tels des oiseaux prenant leur envol : le dessin transforme le monde végétal en motif animal.

Exposition double « 20 années d’enseignement à l’ENSAD : 12 dessins choisis »
Diplômé de l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs, Siméon Colin y enseigne de 1970 à 2007 le Basic Design et le dessin. Au cours de ses années d’enseignement du dessin, il décidera d’acheter son dessin préféré parmi ceux de ses élèves chaque année. Et la Galerie Cyal propose de faire dialoguer une douzaine de nus réalisés par des élèves de Siméon Colin avec une série de nus de l’artiste. Parmi ses élèves, on compte : Augustin Gimel, J.-L. Ferrier, Sandra Flechet, Clémence Gaudillot. (suite…)

Les injonctions paradoxales, Vincent Mauger, FIAC hors les murs 2016

Les injonctions paradoxales, Vincent Mauger, FIAC Hors les murs, Jardin des Tuileries, Paris 1er (75)
Cette oeuvre d’art a été installée dans le Jardin des Tuileries pour la 43ème édition de la FIAC, Foire Internationale d’Art Contemporain qui s’est ouverte jeudi dernier au Grand Palais à Paris.

En parallèle de la FIAC, le programme Hors les Murs permet de découvrir des oeuvres souvent monumentales dans différents lieux de la capitale comme cette création de Vincent Mauger, baptisée « Les injonctions paradoxales ».

Les injonctions paradoxales, Vincent Mauger, FIAC Hors les murs, Jardin des Tuileries, Paris 1er (75) (suite…)

Exposition caritative LiveLife du 15 octobre au 6 novembre 2016

Exposition LiveLife, Leyla Aliyeva
À l’initiative de l’association IDEA, l’exposition LiveLife présente un ensemble d’œuvres de Leyla Aliyeva – artiste et fondatrice de IDEA – ainsi que de huit artistes azéris et français qui partagent une volonté de protéger l’environnement.

Après une première étape à Londres, l’édition parisienne, sous le commissariat d’Hervé Mikaeloff, propose de faire dialoguer les œuvres de Leyla Aliyeva avec celles des artistes dont le travail questionne des problématiques environnementales. Trois artistes français sont invités à participer au projet : Elise Morin, Thomas Tronel-Gauthier et Jennifer Westjohn; mais aussi des artistes d’Azerbaïdjan, Maryam Alakbarli, Ragim Chopurov, Aylel Heydarova, Timur Ozdamirov et Naila Sultan œuvrant aussi en ce sens.

Tous les bénéfices des ventes seront partagés entre IDEA et le projet d’assainissement du fleuve Kouri. (suite…)