Archives de mots clés: arbre

Les 3èmes Journées de Chèvreloup les 3 et 4 juin 2017

Arboretum de Chèvreloup, photo MNHN / François-Gilles GrandinSite géré par le Muséum national d’Histoire naturelle, l’Arboretum de Chèvreloup est un lieu exceptionnel où plus de 2500 espèces et variétés d’arbres sont plantées, la plus riche collection d’arbres en Europe. Mitoyen du Parc de Versailles, support de sensibilisation à la nature, il s’étend sur 200 ha qui seront ouverts au public en totalité pour les troisièmes journées de Chèvreloup.

Fortes du succès des deux premières éditions, elles se dérouleront les 3 et 4 juin 2017. Vous pourrez découvrir exceptionnellement les collections botaniques et rencontrer les femmes et les hommes chargés de veiller sur ce patrimoine d’exception. Un week-end de découvertes et d’animations dense et passionnant !

Affiche des Journées de Chèvreloup, arboretum, MNHN, juin 2017Ouverture exceptionnelle des coulisses
La vocation première du lieu est la présentation des arbres rustiques sous le climat d’Ile-de-France, mais l’arboretum de Chèvreloup abrite aussi 6000 m2 de serres réservées aux seuls chercheurs et professionnels. L’ouverture des serres est toujours l’occasion unique d’en découvrir les collections secrètes. Elles abritent 5000 plantes tropicales et méditerranéennes dont 3000 sont protégées car menacées : cactus, orchidées, palmiers, fuchsias ou pélargoniums… Balade exotique et dépaysement végétal garanti.

La pépinière où sont élevés les arbres rares sera également accessible. Un chêne venant du Texas rarissime, un sapin à bractées venant de Californie et la très rare vigne du Père David, seule vigne épineuse au monde originaire de Chine, y cohabitent.

L’arboretum de Chèvreloup et ses collections existent grâce à des hommes et des femmes passionnés, compétents qui, le temps de ce week-end mettront à votre disposition leurs savoir-faire et leurs connaissances. Vous pourrez poser toutes vos questions aux jardiniers, aux techniciens, aux botanistes et recueillir de nombreux conseils de culture, de choix de plantes ou de détermination végétale. (suite…)

Bientôt le temps des cerises en région parisienne

Cerises presque mûres sur un cerisier, École du Breuil, Paris (75)
Les cerises commencent à prendre leur belle couleur rouge sur les arbres en région parisienne, il ne faut plus beaucoup de temps pour que les premières récoltes et dégustations commencent.

Cerises presque mûres sur un cerisier, École du Breuil, Paris (75)
La cerise est mon fruit préféré, le gourmand que je suis va bientôt pouvoir satisfaire ses envies…

Floraison des paulownias dans la rue Laumière (Paris 19e)

Paulownia tomentosa, arbre impérial, rue Laumiere, Paris 19e (75)
Le temps des cerisiers à fleurs est terminé, ce sont maintenant les paulownias qui prennent le relais pour fleurir Paris. Chaque année, la rue Laumière dans le 19e arrondissement de Paris est métamorphosée au printemps avec une voute de fleurs bleues violacées sous laquelle il fait bon se promener, surtout quand il y a un beau rayon de soleil.

Paulownia tomentosa, arbre impérial, rue Laumiere, Paris 19e (75) (suite…)

Les bouleaux nous ont à l’oeil !

Oeil sur l'écorce d'un tronc de bouleau, Betula, Jardins de Valloires, Argoules (80)
Certaines marques ou cicatrices naturelles sur les écorces des troncs d’arbres évoquent une bouche, un visage ou un oeil. Je me suis amusé à photographier quelques bouleaux dans les Jardins de Valloires (80), des arbres qui semblent nous regarder d’un drôle d’oeil…

Oeil sur l'écorce d'un tronc de bouleau, Betula, Jardins de Valloires, Argoules (80)Un oeil fixe…

Oeil sur l'écorce d'un tronc de bouleau, Betula, Jardins de Valloires, Argoules (80)Un oeil noir nous regarde ! Pas très sympathique le regard, plutôt ténébreux.

Les plumes dorées du févier d’Amérique

Jeunes feuilles dorées du févier d'Amérique (Gleditsia triacanthos 'Sunburst'), parc de la Villette, Paris 19e (75)
L’éclosion des feuillages au début du printemps est toujours un moment de plaisir et de découverte. Il faut prendre le temps de regarder les bourgeons s’épanouir pour laisser apparaître les feuilles. Arrêt sur le jeune feuillage d’un févier d’Amérique ‘Sunburst’.

Jeunes feuilles dorées du févier d'Amérique (Gleditsia triacanthos 'Sunburst'), parc de la Villette, Paris 19e (75)
Ces jeunes feuilles dorées encore repliées sur elles-mêmes ressemblent à des plumes fichées sur les rameaux ou le tronc.

Jeunes feuilles dorées du févier d'Amérique (Gleditsia triacanthos 'Sunburst'), parc de la Villette, Paris 19e (75)Une couleur intense et très lumineuse à cette période de l’année.