Archives de mots clés: arbre remarquable

Remise du label « Arbre remarquable » au Jardin des Plantes de Paris

Cèdre du Liban, Jardin des plantes, Paris 5e (75), photo Alain Delavie
Le Jardin des Plantes, site du Muséum national d’Histoire naturelle, invite les passionnés de nature et de plantes à venir redécouvrir 5 arbres exceptionnels de ce site historique : le pistachier, le cèdre du Liban, le sophora du Japon, le platane d’Orient et le cerisier du Japon. Chefs-d’œuvre végétaux, ils ont bénéficié le 22 juin dernier de la remise du label « Arbre remarquable ».

Ce label a été remis par l’association A.R.B.R.E. Créée en 1994, elle a pour objectif de recenser, protéger, sauvegarder et apporter une meilleure connaissance de la valeur patrimoniale des arbres. Depuis l’an 2000, l’association attribue des labels « arbre remarquable » à des sujets exceptionnels afin d’en motiver la préservation. Les lauréats du jardin, au nombre de 5, ont tous une histoire dont le « témoignage » est inestimable.

Platane d'Orient (Platanus orientalis) planté par Buffon en 1785, Jardin des Plantes, Paris 5e (75)Un arbre déjà admiré sous l’Antiquité
C’est le Platane d’Orient (Platanus orientalis L.) âgé de 232 ans et haut de 27 mètres. Il s’agit d’un des trois platanes plantés sous Buffon en 1785. Ce platane, qui peut atteindre des dimensions impressionnantes, suscitait déjà l’admiration dans l’Antiquité et les Romains l’introduisirent en Sicile en 390 avant J.-C. (suite…)

Votez et faites voter pour l’arbre que vous aimez

Platane d'Orient (Platanus orientalis) planté par Buffon en 1785, Jardin des Plantes, Paris 5e (75)

Initiée en 2011 par Terre Sauvage et l’Office national des forêts (ONF), la deuxième édition de l’opération « ÉLISEZ l’arbre de l’année » lancée en mars dernier se poursuit… Depuis le 1er novembre 2012, jusqu’au 1er juin 2013, c’est le temps du vote en ligne, par le public, parmi 23 lauréats régionaux. L’arbre qui recueillera le plus de suffrages sera désigné « Arbre de l’année 2013 du public ».

Alertez et mobilisez votre carnet d’adresses, vos réseaux, vos amis, les amis de vos amis autour de l’arbre que vous aimez et rendez-vous sur le site www.arbredelannee.com.

Entre mars et octobre 2012, tout groupe (famille, classe, école, commune, entreprise, association…), dans toutes les régions de France, a pu proposer un arbre candidat à l’élection de l’arbre de l’année. 70 candidatures ont été recueillies. 23 lauréats représentant 23 régions françaises ont été sélectionnés par un premier jury composé de représentants de Terre Sauvage, de l’ONF et de la Ligue pour la Protection des Oiseaux. C’est maintenant au tour du public de manifester son choix.

Les critères qui ont été retenus : au-delà des caractéristiques naturalistes et esthétiques, l’histoire spécifique de l’arbre ainsi que son importance – culturelle, affective, sociale, symbolique, historique – pour le groupe qui le présente, reste le critère déterminant.

Une production photographique de chacune des communautés et de son arbre sera réalisée très prochainement par un photographe de Terre Sauvage. Elle donnera lieu à une exposition et une publication dans le magazine Terre Sauvage en 2013.

Enfin, après le Prix du Public viendra le Prix du Jury en juin 2013 et la révélation des deux « Arbre de l’année 2013 », celui du public et celui du jury, au cours d’une cérémonie qui se tiendra à l’UNESCO à Paris.

Ils soutiennent l’opération depuis le début : La Fondation Yves Rocher, les Scouts et Guides de France, la Ligue pour la Protection des Oiseaux ainsi que les publications Wapiti, Notre Temps et Milan Nature et Territoires.

Pour voter ou faire voter… rendez-vous sur www.arbredelannee.com

(suite…)

Majestueux cèdre du Liban au Petit Trianon à Versailles (Yvelines)

Cèdre du Liban, Petit Trianon, Domaine de Versailles, Yvelines

Quand on arrive devant la grille de la cour d’honneur du Petit Trianon à Versailles (78), l’oeil est attiré par l’arbre imposant qui s’y dresse : un cèdre du Liban dans toute sa splendeur.

Le houppier de cet espèce imposante (Cedrus libani) s’élargit chez les vieux sujets et la cime devient plate (tabulaire) au bout d’une centaine d’années. D’où la plantation en isolé de ce beau conifère, comme ici au Petit Trianon.

Le vénérable ginkgo du Jardin des Serres d’Auteuil (Paris 16e)

Ginkgo biloba dans le Jardin des Serres d'Auteuil, Paris 16e (75)

Planté en 1895, cet arbre aux 40 écus (Ginkgo biloba) est remarquable par son grand age et sa taille imposante.

Ginkgo biloba dans le Jardin des Serres d'Auteuil, Paris 16e (75)

La pancarte qui accompagne cet arbre remarquable indique qu’en 2011, il mesurait 25 mètres de hauteur pour un tronc de 3,95 m de circonférence. Ce sujet exceptionnel est répertorié dans la liste des 60 arbres les plus remarquables de la Ville de Paris.

À revoir en automne quand l’arrière saison l’aura couvert d’or…

Le saviez-vous ?
Les 222 spécimens remarquables répertoriés à Paris appartiennent à 80 espèces différentes d’arbres. Les platanes (36 sujets) et les hêtres (18 sujets), par leur longévité et leur port impressionnant sont les mieux représentés.

Arbre remarquable : le cèdre du Liban du Jardin des Plantes de Paris

Le grand cèdre du Liban planté dans le labyrinthe du Jardin des Plantes de Paris (Paris 5e) a reçu le label d’Arbre Remarquable de France en juin 2001.

En 1734, le botaniste Peter Collinson fit cadeau à Bernard de Jussieu, alors conservateur du Jardin des Plantes, de deux petits cèdres (Cedrus libani).
La légende dit qu’après avoir ramené les deux cèdres d’Angleterre Jussieu avait laissé tomber le pot qui les contenait près du Jardin des plantes. Les cèdres finirent le voyage dans le chapeau de Jussieu. L’un des deux fut planté dans le labyrinthe du Jardin des Plantes.

Le saviez-vous ?
Paris compte deux autres cèdres du Liban remarquables :

  • Le premier se trouve dans le Bois de Vincennes, près du lac de Grevelle. Il a été planté en 1829. En 2011, cet arbre mesurait 30 mètres de hauteur pour un tronc de 4,40 mètres de circonférence.
  • Le second est dans le Bois de Boulogne, près du réservoir de la Grande Cascade. Il a été planté en 1862. En 2011, cet arbre mesurait 30 mètres de hauteur pour un tronc de 4,60 mètres de circonférence.

Arbre historique : le platane d’Orient du Jardin des Plantes (Paris 5e)

Platane d'Orient (Platanus orientalis) planté par Buffon en 1785, Jardin des Plantes, Paris 5e (75)

Originaire du sud-est de l’Europe et du sud-ouest de l’Asie, ce platane (Platanus orientalis) a été planté dans le Jardin des Plantes en 1785.

Platane d'Orient (Platanus orientalis) planté par Buffon en 1785, Jardin des Plantes, Paris 5e (75)

 La lumière donnée par le soleil d’automne radieux ces derniers jours le met encore plus en beauté.

(suite…)