Archives de mots clés: Aracée

Alocasia lauterbachiana

Alocasia lauterbachiana, plante exotique, Aracée, Salon du Végétal, Nantes (44), juin 2017, photo Alain DelavieAvec ses grandes feuilles vertes et pourpres très élancées et échancrées, cette plante d’intérieur apporte une touche de verdure, de couleur et d’exotisme dans un intérieur clair.

Arrivé depuis peu dans les points de vente de jardinage, cet alocasia fait d’abord penser à une espèce d’anthurium ou de philodendron, des espèces de la même famille, celle des Aracées. J’en ai trouvé un jeune pied il y a quelques semaines et je l’ai acheté sans savoir son nom ni ses origines. Je le trouvais très déco et original, ce n’est qu’en rentrant chez moi que j’ai cherché plus d’informations.

Alocasia lauterbachiana est originaire de l’Asie du Sud-Est. Comme la plupart des alocasias cultivés, il faut lui donner beaucoup de lumière, un air plutôt humide et il faut l’arroser avec une eau douce non calcaire dès que le substrat sèche en surface. La plante étant vite assez volumineuse, les arrosages en été sont fréquents. À noter que cette plante reste en végétation toute l’année et apprécie des températures assez chaudes (18 à 22 °C). Mais attention, plus il fait chaud, plus il faut lui assurer une ambiance humide en brumisant les grandes feuilles ondulées.

Un zamioculcas en version très compacte

Forme compacte de Zamioculcas zamiifolia, Aracée, plante exotique d'intérieur, Paris 19e (75)
Ma balade dans le Marché aux fleurs sur l’Île de la Cité (Paris 1er) a été fructueuse. J’y ai déniché cette forme très compacte de Zamioculcas zamiifolia.

En passant devant une première fois, la disposition des folioles plus serrées les uns contre les autres m’a intrigué, mais rien n’était indiqué sur l’étiquette. En repassant une seconde fois et en l’observant de plus près, il n’y avait plus aucun doute. C’était bien une forme plus trapue de cette plante que j’aime toujours autant depuis qu’elle a été lancée sur le marché des plantes d’intérieur. Et je me trouvais avec une forme différente de la plante type, vite très volumineuse et de la variété ‘Zamicro’, aux folioles plus espacées et surtout plus fines, plus étroites.

Forme compacte de Zamioculcas zamiifolia, Aracée, plante exotique d'intérieur, Paris 19e (75) (suite…)

L’incroyable feuillage transparent du calla

Calla (arum) à feuillage panaché et transparent (Aracée) sur mon balcon parisien en été, Paris 19e (75)
J’ai installé le pied de calla à feuillage panaché que j’avais acheté lors des Journées de la rose à Chaalis bien en vue sur mon balcon. Et plus je découvre cette plante, plus je suis stupéfait par la transparence des feuilles blanches avec un liseré vert foncé.

Les feuilles sont bien vivantes, la plante est en parfaite santé, mais le limbe foliaire est complètement transparent ou presque. Seules les pétioles des feuilles et la marge restent verts.

Calla (arum) panaché

Potée de Calla (arum) à feuillage panaché sur mon balcon parisien au printemps, Paris 19e (75)
Voici un de mes achats effectués hier lors des Journées de la rose de l’Abbaye de Chaalis (Oise) où j’avais été invité pour participer au jury et au déjeuner qui suivait les délibérations. Cet arum a un feuillage pratiquement blanc, avec une touche de vert sur les bords des feuilles. On dirait presque un caladium…

Potée de Calla (arum) à feuillage panaché sur mon balcon parisien au printemps, Paris 19e (75) (suite…)

Premières fleurs de mon pied de Bucephalandra

Bucephalandra (Aracée) en fleur mon aquarium, Paris 19e (75)
Les plantes du genre Bucephalandra sont des plantes d’aquarium encore rares et chères qui déchainent les passions et les collections dans le monde de l’aquariophilie. J’ai acheté un pied il y a quelques semaines pour décorer une grande roche dans mon aquarium.

Bucephalandra (Aracée) en fleur mon aquarium, Paris 19e (75) (suite…)

Le feuillage gigantesque de l’arum titan

Feuillage géant de l'arum titan (Amorphophallus titanum), Aracée, Conservatoire de la Princesse de Galles, Kew gardens, Londres (UK)
L’arum titan (Amorphophallus titanum) donne la plus grande fleur au monde. Sa floraison est rare et quand elle apparaît dans un jardin botanique, elle suscite toujours un grand intérêt. Mais le feuillage de cette plante bulbeuse exotique est tout aussi  imposant. J’ai eu le plaisir de le découvrir dans le conservatoire de la Princesse de Galles des jardins de Kew à Londres.

Feuillage géant de l'arum titan (Amorphophallus titanum), Aracée, Conservatoire de la Princesse de Galles, Kew gardens, Londres (UK) (suite…)