Archives de mots clés: aménagement paysager

L’installation de plantations dans une cour commune peut être assimilé à une annexion

Service-public.fr, site de l'administration françaiseSuite à la décision de la Cour de cassation du 26 janvier 2017, le fait qu’un copropriétaire installe dans des parties communes de nombreuses plantations de grandes dimensions, constitue désormais de sa part une volonté d’appropriation illicite de parties communes.

Les faits : un copropriétaire avait installé dans une cour commune de l’immeuble de nombreuses plantations de grande taille, avec un point d’arrosage fixe et un abri de jardin. Le syndicat des copropriétaires lui demandait de déposer la construction édifiée et de débarrasser l’ensemble des plantes.

La décision de la justice : elle a considéré que cet aménagement paysager traduisait de la part de ce copropriétaire une volonté de privatisation d’un espace commun par la présence d’un système de toiture en partie fixe, de très nombreuses plantations de végétaux dont la dimension ne permettait pas qu’ils puissent être déplacés sans intervention extérieure et d’un robinet d’arrosage fixé sur le mur de façade.

Le jugement : cet aménagement constituait un acte d’appropriation. Décision qui fait désormais jurisprudence.

Lancement de la 5e édition des Victoires du Paysage

Concours national, organisé par VAL’HOR, l’Interprofession de l’horticulture et du paysage, et ouvert aux maîtres d’ouvrages privés ou publics (collectivités, entreprises, promoteurs immobiliers et particuliers), les Victoires du Paysage reviennent en 2016 pour une 5ème édition.

Logo Les Victoires du PaysageLeur mission ? Promouvoir l’aménagement paysager contemporain, sensibiliser élus, chefs d’entreprise et particuliers à l’importance du végétal et du paysage au sein de la Cité et valoriser les métiers du paysage.

Véritable vitrine de projets traduisant sur le terrain la mise en œuvre de la Cité Verte et la volonté de l’Interprofession de faire du paysage une priorité nationale, les Victoires du Paysage, tiennent, depuis leur création en 2008 toutes leurs promesses : participation toujours en hausse, des lauréats et des projets exemplaires, des professionnels du paysage impliqués !

En 2008, ils étaient 18 lauréats, 23 en 2010, 28 en 2012 et 31 en 2014…Au total, en 4 éditions, ce sont près de 400 candidatures reçues, 176 projets nominés, 100 maîtres d’ouvrages récompensés (dont 63 collectivités ou SEM, 17 entreprises ou promoteurs immobiliers et 20 particuliers) et plus de 500 professionnels du paysage valorisés.
(suite…)

Le Conseil Général des Hauts-de-Seine aménage les berges de Seine

Conseil général des Hauts-de-SeineDe novembre 2014 à mai 2016, le Conseil général des Hauts-de-Seine réalise des travaux de confortement et de revégétalisation des berges à Nanterre.

Ce sont 2900 m de berges qui vont ainsi être réhabilitées entre le pont de Bezons (95) et à la limite de la ville de Rueil-Malmaison (92). Sur les linéaires de berges les plus dégradées par l’érosion, les talus seront renforcés par des techniques de génie végétal et certains cheminements bas seront réhabilités. Des emplacements plus larges faciliteront les activités de pêche de loisir.

L’opération s’inscrit dans le cadre du Schéma d’aménagement et de gestion durables de la Seine et de ses berges, dont l’objectif est de « rendre la Seine aux habitants ». Cette opération va pérenniser et mettre en valeur les berges naturelles. Elle consiste en :

  • l’adoucissement de la pente des berges là ou elle est érodée par le courant ;
  • la mise en œuvre de techniques de génie végétal pour renforcer et pérenniser ces berges ;
  • la réhabilitation de certains ouvrages en Seine existants pour permettre des points de vue exceptionnels sur le fleuve ;
  • la suppression d’anciennes promenades basses en béton devenues vétustes et dangereuses ;
  • la création d’une promenade en partie basse de la berge accessible à tous ;
  • la lutte contre les plantes invasives au profit d’une végétation typiquement de berges ;
  • la préservation des espaces naturels à forte valeur écologique ainsi que leur valorisation ;

Ces travaux sont accompagnés d’un aménagement paysager : 146 arbres vont être plantés, ainsi que 21 111 nouveaux arbustes. Les prairies occuperont 7 062 m² et il sera créé 1397 m² surfaces de plantes hélophytes (plantes semi-aquatiques implantées en pied de berge).

Le coût des travaux (hors achat de végétaux) est de 4,5 millions d’euros, dont 3,173 millions d’euros financés par le Conseil général des Hauts-de-Seine, maître d’ouvrage de l’opération. La Ville de Nanterre participe au financement du projet à hauteur de 1,327 millions d’euros. D’autres sources de financement sont en cours d’instruction (Région Ile-de-France et Agence de l’Eau Seine Normandie).

Cet aménagement permet de poursuivre la promenade bleue le long des 39 km que parcourt la Seine dans le département. Les premiers travaux initiés il y a 10 ans visaient à offrir aux promeneurs de larges allées en partie haute des berges, permettant ainsi une continuité entre la Ville de Rueil-Malmaison et le parc départemental Lagravère à Colombes. En 2010, une passerelle piétonne construite par le Département et cofinancée par la Mairie de Nanterre a permis de franchir un obstacle majeur que constituait l’entrée du port fluvial de Nanterre.

Le Conseil général met tout en œuvre pour limiter au maximum la gêne momentanée due à ces travaux. Les circulations piétonnes, cyclistes, techniques et secours seront maintenues sur le chemin de hallage. Pour toute information complémentaire, un numéro de téléphone est mis à la disposition du public : 01 47 29 31 96  et sur www.hauts-de-seine.net

Aménagement paysager et fleurissement : les Stations Vertes se distinguent

Logo Station Verte

Le palmarès 2012 des Villes et Villages fleuris, révélé la semaine dernière en présence de Mme Sylvia PINEL, ministre de l’artisanat, du commerce et du tourisme, comporte comme chaque année une proportion d’environ 30% de communes labellisées StationVerte. Les soins apportés à l’aménagement paysager et au fleurissement sont en effet entendus comme incontournables pour les Stations Vertes (cf. article 2 de la charte du label Station Verte).

Envie d’une destination nature ou de vacances à la campagne en France ? Les 548 Stations Vertes sont des communes reconnues aussi bien pour leurs attraits naturels que pour leur choix de développement touristique qui doit être maîtrisé et axé sur le tourisme vert et le tourisme de terroir. Le label Station Verte, qui va fêter ses 50 ans en 2014, impose entre autres un seuil limité à 10 000 habitants, une capacité de 200 lits touristiques et des activités de découverte des patrimoines (critères à consulter sur www.stationverte.com).

Éguisheim (Haut-Rhin), lauréate du Prix spécial Station Verte du fleurissement
Le Conseil national des Villes et Villages fleuris et la Fédération française des Stations Vertes ont créé ensemble un prix spécial pour les communes possédant le label Station Verte et se situant en même temps à un niveau excellent de fleurissement.
Noël RAVASSARD, Président de la Fédération, précise : « depuis 2002, cette récompense est réservée aux quelques communes 4 fleurs se trouvant être labellisées Station Verte ». Sur l’ensemble des villes et villages français primés dans ce palmarès, 16 communes 4 fleurs sont des Stations Vertes. Le prix spécial Station Verte a été décerné à Éguisheim (Haut-Rhin).
(suite…)