Nouvelle tentative pour cultiver Adiantum caudatum

J'adore cette fougère, je l'ai toujours aimée, mais l'ingrate n'a jamais su se plaire chez moi. Ou plutôt je l'ai souvent fait crever de soif. Aussi après avoir aperçu de beaux petits pieds pas chers chez le fleuriste de la rue du Ranelagh (Natur'Elle) devant chez qui je passe et m'arrête tous les dimanches matin en allant et revenant de la Maison de la Radio, je n'ai pas résisté, j'en ai repris deux ! Mais je suis bien décidé à ne pas faillir pour l'arrosage...