Archives de mots clés: 95

Exposition « Dans le sens du paysage » jusqu’au 4 mars 2018

Livre "Dans le sens du paysage", Dans le sens du paysage", Éditions Liénart, textes de Gabriel Bauret et Olivier VerleyOlivier Verley a parcouru le Vexin français dès son enfance, puis de nouveau après son installation à Auvers-sur-Oise. De ses multiples traversées du Vexin résulte un grand nombre de clichés, reflets de l’évolution et des transformations de ce paysage. Les trente photographies présentées ont été prises depuis le début des années 1990 et jusqu’à 2015.

Une de leurs caractéristiques est l’importance accordée aux ciels, qui occupent souvent une large part de la composition et sculptent le paysage tout en conversant avec lui. Ce même ciel a été source d’inspiration de nombreux peintres venus s’installer dans la région à la fin du XIXème et au début du XXème siècle. Fin observateur des saisons et du temps qui passe, Olivier Verley ne se lasse pas d’arpenter ce territoire… Il photographie ses grandes étendues, ses champs à perte de vue, ses chemins et routes sans fin et cette lumière si particulière propre à la région.

À noter dans vos agendas

  • Visite commentée par l’artiste le samedi 3 février 2018 à 15 heures et séance de dédicace de l’ouvrage Dans le sens du paysage (Éditions Liénart, textes de Gabriel Bauret et Olivier Verley).
  • Mercredi 21 février 2018, atelier pour apprendre à observer et lire un paysage à partir de la photographie de manière ludique grâce à différents jeux.
  • Mercredi 28 février 2018 2018, atelier Photogramme. Avec l’aide du photographe Olivier Verley, les enfants découvriront ce procédé qui permet d’obtenir une image photographique sans appareil photo.

(suite…)

Fête des Plantes au Domaine de Villarceaux les 7 et 8 octobre 2017

Affiche de la Fête des plantes, Domaine de Villarceaux, octobre 2017La quatrième Fête des plantes de Villarceaux « Jardin d’automne, jardins d’hiver » réunit le temps d’un week-end des pépiniéristes, des horticulteurs, des arboriculteurs, des artisans, des créateurs et bien d’autres encore au coeur du jardin remarquable labellisé Espace Végétal Écologique.

Vous pourrez profiter de ce grand rendez-vous annuel pour partir à la découverte du domaine, visiter les cabinets peints du Manoir de Ninon, les salons du château XVIIIème ou simplement flâner dans le parc. Une restauration légère vous sera réservée sur place. Les bénévoles de l’association des Amis de Villarceaux se mobiliseront avec l’équipe du domaine pour faire de cette fête des plantes un week-end festif, réussi et partagé.Affiche de la conférence de Jean-Marc Muller, Fête des plantes, Domaine de Villarceaux, octobre 2017Le samedi 7 octobre à 16h, Jean-Marc Muller de la Société Nationale d’Horticulture de France fera une conférence sur le thème « Jardiner autrement ». Rendez-vous dans la grange des communs.

Informations pratiques
Domaine régional de Villarceaux, 95710 Chaussy.
Tél. : 01 34 67 74 33.
De 11h à 18h. L’entrée est libre.
Au départ de Paris :

  • Par l’A14 ou l’A13 : sortir à Mante Est (sortie n°11)  et suivre la direction de Beauvais.
  • Par l’A15 puis la N14, suivre la direction de Magny-en-Vexin, sortir à Vernon / Hodent. Continuer sur la départementale D86, direction Chaussy.

Au départ de Rouen :

  • Prendre l’A13, sortir à Mante Est (sortie n°11)  et suivre la direction de Beauvais.

Enregistrer

Exposition « Hubert Robert et la fabrique des jardins »

Affiche de l'exposition "Hubert Robert et la fabrique des jardins", château de la Roche-Guyon, septembre à novembre 2017

L’exposition entend à travers les œuvres réunies au Château de La Roche-Guyon (Val-d’Oise) présenter un aspect largement inconnu de l’œuvre du peintre paysagiste Hubert Robert (1733-1808), homme des Lumières et artiste visionnaire, son rôle dans la composition des paysages et l’invention des ruines, monuments et mémorials pour les jardins.

C’est la première fois, qu’une exposition consacrée à Hubert Robert et les jardins est organisée. Elle rassemble environ 70 œuvres, dont nombre n’ont jamais été exposées, issues de collections publiques et privées. Elles bénéficient de nouvelles identifications, révisions et interprétations. Peintures, dessins, gravures ou bien encore maquettes sont mis en regard par le commissaire d’exposition Gabriel Wick, spécialiste de l’histoire des jardins, avec des recueils de gravures publiés au début du XIXème siècle. Des photographies vont permettre de faire le portrait actuel des fabriques et paysages liés à Hubert Robert. Le château de La Roche-Guyon, fief de la famille La Rochefoucauld, de leur fille et de son époux, le duc et la duchesse de Chabot, principaux mécènes du peintre, est le lieu idéal pour accueillir cette exposition, du 9 septembre au 26 novembre 2017.
(suite…)

23ème édition de Plantes, Plaisirs, Passions à la Roche Guyon (95)

Affiche Plantes Plaisirs Passions 2017, château de la Roche Guyon (95), mai 2017Niché au cœur du Parc naturel régional du Vexin français, à une heure de Paris dans l’unique Plus beaux villages de France de la région Île-de-France, le château de La Roche-Guyon et son domaine sont, depuis plus de 20 ans, le cadre pittoresque de l’une des plus importantes fêtes des plantes autour de Paris : Plantes, Plaisirs, Passions.

Daphné Charles, jardinière-paysagiste et chef d’orchestre de l’événement, invite les jardiniers-pépiniéristes, les paysagistes, les botanistes, les associations, et le public – grands et petits – à découvrir la sexualité des fleurs.

Plantes, Plaisirs, Passions, château de la Roche Guyon, Val d'Oise, photo Amand BerteigneUne palette végétale choisie
Soucieux de faire partager leurs métiers et leurs passions, les producteurs proposent des végétaux de qualité issus de leurs pépinières, tels que vivaces, annuelles, rosiers, arbres d’ornement, arbustes, graminées, légumes anciens, bulbes, fougères, plantes aromatiques.

Outre l’exposition-vente de végétaux, afin de pouvoir apporter des réponses aux questions et problématiques posées par les visiteurs, un programme de conférences est organisé et un pôle d’experts accueille les visiteurs parmi lesquels :

Exposition « Dans le sens du paysage » au musée d’Art et d’Histoire Louis-Senlecq

Olivier Verley. Dans le sens du paysage, musée d’Art et d’Histoire Louis-Senlecq, L'Isle-Adam (Val d'Oise)La première exposition de photographies de paysage organisée au musée d’Art et d’Histoire Louis-Senlecq est consacrée au travail d’Olivier Verley.

Le musée d’Art et d’Histoire Louis-Senlecq organise une exposition consacrée à la photographie de paysage du photographe auversois Olivier Verley. Le musée possède une importante collection de peintures des peintres de l’École des Bords de l’Oise, et la thématique du paysage fait partie intégrante de son projet scientifique et culturel. Sujet traité par le prisme de la peinture et de la gravure dans quelques-unes des expositions précédemment organisées (exposition consacrée à l’œuvre de Jean-Baptiste Sécheret, notamment), il n’a encore jamais été appréhendé en photographie.

Cette manifestation est l’occasion de s’intéresser de nouveau à ce médium – la dernière exposition de photographie organisée au musée date de 2008, elle était dédiée au travail du photographe d’origine allemande Andreas Mahl – et de mettre en avant, une fois de plus, le travail d’un artiste contemporain originaire du Val-d’Oise. Une sélection d’environ 80 photographies réalisées au gré des pérégrinations d’Olivier Verley dans le Parc naturel régional du Vexin, sur les bords de l’Oise, dans le Gers mais aussi dans le Parc naturel des Monts Sibyllins en Italie et dans la région de Castille en Espagne, sera exposée. Cette manifestation est réalisée en partenariat avec le Parc naturel régional du Vexin français. Dans ce cadre, la partie du parcours d’exposition consacrée au Vexin français (une trentaine de photographies) présentée au musée d’Art et d’Histoire Louis-Senlecq de L’Isle-Adam, sera exposée du 8 janvier au 4 mars 2018 au musée du Vexin français à Théméricourt. (suite…)

Herbes tendres et soleil

Herbes tendres au printemps dans le parc François Mitterrand, Cergy (95)
J’aime cette période de l’année quand l’herbe repousse au printemps et que les jeunes brins sont encore tendres, frémissants au moindre souffle de vent. Avec le soleil, le vert en devient presque fluorescent.

Mon jardin étant très urbain et en pots et jardinières, je dois reconnaître que je ne suis pas importuné par les mauvaises herbes et la corvée de leur arrachage. Je peux donc m’extasier devant l’herbe tendre sans pester contre les longues heures de désherbage qui s’annoncent pour la plupart des jardiniers.