Paris côté jardin – Page 1542 – L'actualité parisienne et francilienne vue par un jardinier urbain, un jardinier parisien, citadin dans l'âme, amoureux des plantes et des jardins, mais aussi journaliste et auteur spécialisé dans les jardins et le jardinage. Tout ce qui se passe dans Paris et en Ile-de-France en relation avec les jardins, les plantes, le jardinage et la nature.
Paris côté jardin

L'actualité parisienne et francilienne vue par un jardinier urbain, un jardinier parisien, citadin dans l'âme, amoureux des plantes et des jardins, mais aussi journaliste et auteur spécialisé dans les jardins et le jardinage. Tout ce qui se passe dans Paris et en Ile-de-France en relation avec les jardins, les plantes, le jardinage et la nature.

Mes derniers articles

Vision champêtre avenue Jean Jaurès

Après le curieux mahonia et les bambous sacrés, l’avenue Jean Jaurès offre des petits coins champêtres presque bucoliques en plein coeur de la grande ville.
Ce doux mélange d’or et d’azur composé de grandes achillées vivaces jaune vif et de pérovskias, des arbustes à floraison estivale bleu lavande se laisse admirer près du carrefour avec la rue de Lorraine et en face du Monoprix. Un des petits plaisirs de l’été…

Les bambous sacrés de l’avenue Jean Jaurès fleurissent

Hier je vous relatais ma surprise face à un surprenant mahonia aux grandes fleurs en trompettes (lol !). Mais l’avenue Jean Jaurès (Paris 19ème) réserve en ce moment d’autres belles surprises pour les jardiniers ou les amoureux de la nature.
Les bambous sacrés (Nandina domestica) sont en pleine floraison. De grands panicules de petites fleurs crèmes se dressent au-dessus du feuillage fin et élégant. Certains pieds ont même des fruits qui commencent à se colorer de rouge vif, presque comme des perles de corail. Superbe !
Cet arbuste robuste et raffiné pousse très bien en pot, quelle que soit l’exposition, ensoleillée, mi-ombragée ou ombragée. Il ne devient pas très grand, moins de 1,50 m de hauteur, et il pousse assez droit. Donc peu encombrant. Qu’on se le dise…

L’insolite floraison d’un mahonia parisien…

En passant sur l’avenue Jean Jaurès (Paris 19ème), plantée d’arbustes et de plantes vivaces très originales, je n’ai pas résisté à photographier un mahonia aux curieuses fleurs blanches.Un vigoureux pied de liseron est monté dans l’arbuste pour s’épanouir à la lumière, offrant de grandes trompettes blanches et parfumées. On pourrait crier à la négligence, dire que les massifs sont mal entretenus, mais il est difficile de fouiller au coeur d’un mahonia plutôt piquant pour voir s’il n’y a pas la moindre mauvaise herbe qui s’y est glissée. Et puis qu’importe, l’oubli est pardonné, moi je trouve ça tout simplement charmant, joli, champêtre. Les plantations de l’avenue Jean Jaurès ont mis un peu de temps à s’installer, ce qui était normal pour des plantes vivaces et des arbustes, mais elles commencent à montrer quelques uns de leurs charmes secrets… Dans les jours à venir, je vous en montrerai d’autres. À suivre !

Mon bégonia sent la rose !

Je vous parlais de la belle croissance de mes minimottes de bégonias (Begonia Fragrance ‘Apple Blossom’) obtenues chez Jardin Express. Hier, le parfum s’est enfin révélé.
Puissant, fleuri et poudré comme celui d’une rose ancienne. J’adore tout simplement ! En commandant cette variété, je savais qu’elle était présentée comme étant parfumée et j’avoue mon impatience à la voir fleurir pour sentir les corolles doubles. Et bien c’est vrai, quelles effluves, dommage que la photo ne vous diffuse pas l’agréable senteur…

Quand je vous dis que ça pousse dur sur mon balcon…

Hier au soir, je vous parlais de mes minimottes de bégonias, qui ont poussé à vue d’oeil. Et bien tout a suivi sur le balcon, certaines plantes prenant déjà des proportions imposantes.
Les belles-de-nuit ont plus que dépassé la rambarde.
La première fleur s’est même ouverte hier au soir, la toute première. En ce penchant fortement sur la rue…Sinon voici ces dames de la nuit le 7 juin dernier, impressionnante la différence, non ?Je vous avais parlé de mes Typhoniums quand ils fleurissaient et puaient. C’était le 18 mai dernier, ils n’avaient alors pas une feuille. Et les voici aujourd’hui, gigantesques !Je vous présentais il y a peu mon Streptolirion et je vous relatais mon désir de le voir grimper le long de la gouttière jusqu’au toit. Il est déjà à mi-chemin…

Envie d’essayer les minimottes ? Commandez sans plus tarder…

Les minimottes dont je parlais dans mon dernier billet vous tentent ? C’est le moment de les commander pour les espèces de fleurs qui s’épanouiront au printemps prochain.
En effet, c’est maintenant trop tard pour les fleurs d’été, mais la société Jardin Express sort justement un nouveau catalogue pour les plantations de fin d’été et d’automne.
133 variétés de plantes vivaces ou bisannuelles, 30 nouveautés à découvrir et essayer sans modération.