plante d’intérieur

L’univers des plantes cultivées à l’intérieur, dans un appartement, une maison, une serre ou une véranda. Descriptions et conseils de jardinage

Orchidées bijoux

Parmi mes nombreuses acquisitions hier lors de l’exposition Édénia (95), j’ai flashé sur deux petites orchidées bijoux, aux feuillages si décoratifs.

(Macodes petola)


(Goodyera hispida)

Deux miniatures, qui tiennent dans le creux de la main, mais avec un feuillage d’une telle élégance ! Je les ai trouvées sur le stand de www.extreme-plants.eu (spécialiste hollandais de plantes carnivores, d’orchidées, de plantes exotiques et de matériel pour ces végétaux).

Il ne me reste plus qu’à les installer dans mon grand terrarium, avec mes bégonias de collection. À moins que je n’achète deux aquariums cubes Nano 30 litres avec chacun sa lampe… Ces beautés méritent bien un écrin digne d’elles.

Un phalaenopsis panaché d’or

Parmi les innombrables curiosités découvertes hier lors de l’exposition Édénia, le phalaenopsis Matou Freed (Variegated) ‘NFS’ présentait un surprenant feuillage marginé de jaune d’or.
Je connaissais la vanille à feuillage panaché, mais je n’avais encore jamais vu de phalaenopsis avec des panachures, encore moins une variété avec une bordure aussi nette et large.Cette orchidée originale était présentée sur le stand de l’association Orchidées 95. Une variété provenant de chez Ching Hua Orchids (Taïwan).

J’avais rempli mon grand sac, je n’ai donc pas craqué, mais j’ai longtemps hésité…

De retour d’Édénia avec une cargaison de plantes !

J’ai donc tenté tôt ce matin un petit périple jusqu’à Cergy-Pontoise (95), en prenant le RER A depuis la station Auber pour découvrir la manifestation Édenia, grand rendez-vous des collectionneurs de plantes succulentes et autres exotiques rares. Un mot : GÉNIALE !!!J’espérais trouver quelques plantes, je suis revenu avec une bonne vingtaine, tout ce que mon grand sac pouvait contenir. Mais j’en connais qui ont rempli la voiture (n’est-ce pas Delphine et Lucien)… Il faut dire que les quatre salles remplies de végétaux plus craquants les uns que les autres incitaient fortement à la dépense. Et ce d’autant plus que côté prix, c’est vraiment pas cher. Un exemple, mes dorsténias que j’avais acheté 18 euros pièce dans Paris, et bien vous les trouvez à 5 euros (mêmes dimensions, c’est-à-dire superbes, la preuve en photo !).6 euros les 3 bulbes de Sauromatum venosum, des Gesnériacées rarissimes pour quelques euros le godet, j’en passe et des meilleures…

Mais c’est surtout l’abondance d’espèces et de variétés plus insolites les unes que les autres qu’il faut souligner. Orchidées, cactées, plantes succulentes, plantes à caudex, plantes exotiques… De la folie, une exposition unique qui mérite vraiment la visite (vite, vite, vous pouvez encore demain dimanche 29 mars, je vous ai laissé quelques plantes quand même). Pour vous faire rêver, saliver, baver, quelques photos…

Mille mercis à Delphine (qui anime le blog Paradis Express) et Lucien qui sont gentiment venus me chercher à la gare de RER et qui m’y ont ensuite déposé au retour, les bras chargés de plantes.
Une super matinée pour une super exposition avec des passionnés supers… Bref, l’année prochaine, j’y retournerai, mais je ne sais pas si je vous le dirai… À moi les petites raretés (LOL) !!!

3 cadeaux pour la Saint-Valentin

Pour la Saint-Valentin, voici trois cadeaux à faire livrer chez celle ou celui qui compte le plus pour vous ! 3 idées végétales proposées par Liste Verte, la boutique en ligne de plantes pour la maison, le balcon et le jardin.

Le cactus coeur
(15 euros, livraison comprise)Le lierre coeur
(25 euros, livraison comprise)La rose stabilisée
(30 euros, livraison comprise)

Ps : bon, la Saint-Valentin, oui pourquoi pas, mais après tout, vous pouvez aussi vous faire un petit plaisir (et même un gros !) et vous les offrir ces petits cadeaux !

Février, le mois du begonia

Nouveau mois… Nouveau rendez-vous avec l’Office Hollandais des Fleurs ! En février, quand l’hiver s’habille de gris et la maison est en mal de gaieté, comment transformer son espace de façon inattendue ? Avec les bégonias Rex hybrides.
Elu plante du mois de février, le bégonia apporte une note d’imprévu aux intérieurs : ses feuilles singulières aux effets graphiques et extravagants (tigrés, vrillés, spiralés, tachetés…) en font un véritable antidote anti-morosité ! De plus en plus de bégonias à feuillage décoratif sont proposés pour embellir la maison. Les variations des feuilles sont telles qu’elles semblent infinies.

Quelques plantes pour le Nouvel an chinois

Bonne et très heureuse année à tous les membres des communautés chinoises et asiatiques, et après tout, puisque nous sommes encore en janvier, tous mes voeux les meilleurs chères visiteuses et chers visiteurs de ce blog !

Je vous ai parlé hier du bouquet de tubéreuse, proposé pour cette occasion et si parfumé. Pour fleurir la maison, il y a aussi les rameaux de forsythia et de cerisier à fleurs, sans oublier le bouquet de fleurs de lotus. Mais si vous allez faire un tour dans les échoppes et supérettes de produits asiatiques, vous trouverez aussi quelques potées de bonsaïs, des orchidées fleuries à foison (Phalaenopsis et Dendrobium essentiellement en pot ou en bouquet), et quelques plantes vertes soit-disant porte-bonheur. J’ai craqué pour ces dernières…

En premier le fameux Lucky Bamboo, qui n’est pas un bambou mais un Dracaena sanderiana. Vous le trouvez en composition de plusieurs cannes formant une pyramide ou en baton isolé, droit ou spiralé.Mais toutes les fantaisies sont possibles, comme le montre le site luckybamboo.com.
De la lumière (modérée à vive sans soleil direct) et de l’eau suffisent à cette plante pour former des petites rosettes de feuilles vert vif au niveau des noeuds, visibles sur les cannes car ils forment comme un petit bourrelet ou un anneau. En passant chez Tang Frères, j’ai pris trois belles cannes, avec quelques bourgeons.

Deuxième plante porte-bonheur, toujours un Dracaena, (en fait le même présenté différemment), proposé aussi en canne sans racine, mais avec des grandes feuilles vertes tout au long de la tige. Le feuillage vert est bien luisant. Même culture que le Lucky Bamboo : la base des tiges doit tremper dans l’eau, la lumière doit être modérée à importante, sans soleil direct toutefois.J’en ai pris trois aussi, pour essayer… 3 tiges pour le bonheur !