Île-de-France

À propos de la région de l’Île-de-France

Week-end « Aux arbres citoyens ! »

Le 21 et 22 novembre, la troisième édition du Week-end « Aux arbres citoyens ! » prend racine près de chez vous !

Pour la troisième année consécutive, la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux) et la FCPN (Fédération des clubs Connaître et Protéger la Nature) organisent, en France et dans le reste de l’Europe et en Afrique, le Week-end « Aux arbres citoyens ! ». Un grand moment pour que chacun puisse redécouvrir l’importance des arbres pour la biodiversité.

Trop souvent ignoré ou même oublié, l’arbre est pourtant un élément essentiel de notre biodiversité. La LPO et la FCPN se proposent donc, au cours d’un week-end, de sensibiliser à la beauté et l’utilité des arbres. Ainsi, pour la troisième année consécutive, la LPO et la FCPN co-organisent le Week-end « Aux arbres citoyens ! » un événement ouvert à tous, gratuit et convivial. En 2008, c’est plus de 180 animations dans plus de 40 départements français et dans 7 pays étrangers qui ont été proposées permettant à plus de 6 000 participants de se familiariser avec ce végétal de notre quotidien.

À l’honneur cette année : « les arbres à cavité », une thématique qui permettra de constater que ce qu’on appelle communément les arbres creux ou morts sont en fait un abri unique pour le développement de la biodiversité. En effet, du rongeur à la chouette, de nombreux animaux qui, sans ces habitats ne pourraient se reproduire, nicher ou même s’abriter des rigueurs de l’hiver, habitent ces HLM (Habitations à Locataires Multiples).

Alors, rejoignez-nous les 21 et 22 novembre prochains, à l’heure de la Sainte-Catherine (25 novembre) où « tout bois prend racine ! » pour découvrir, vous émerveiller et partager de nombreuses activités avec les animateurs, entre autres, de la LPO et de la FCPN. Il vous suffit de consulter les sites Internet de ces deux associations pour y trouver toutes les animations répertoriées par région et par département, le site le plus proche de votre domicile, ainsi que les coordonnées de chaque organisateur local. Pour l’Île-de-France :
5 activités en Essonne,
10 activités en Seine-et-Marne,
4 activités dans le Val-de-Marne,
1 activité dans les Yvelines.

Ouverture du premier centre de phytorestoration

Le 26 octobre 2009, à la Brosse-Montceaux, commune rurale à côté de Montereau (77), s’ouvre le premier centre de phytorestoration : La Bioferme.

Ce centre de dépollution par les plantes des matières polluées est une première mondiale. En rachetant une ferme de 104 hectares, Phytorestore a équipé ce centre expérimental des dernières technologies de dépollution par les plantes, mises au point par sa R & D :
– phytolixiviation des polluants grâce aux racines de plantes laveuses de pollution : iris, scirpes, carex et roseaux.
– phytofixation et phytotransformation des polluants non bio-dégradables, grâce aux plantes transformeuses comme les joncs, baldingères, salicaires ou lysimaques qui transforment dans des filtres de tourbes, les traces métalliques mobiles en éléments métalliques stables.

« Notre approche est en complète rupture avec les solutions anglo-saxonnes classiques qui privilégient, quant à elles, la phytoextraction (les plantes mangeuses de pollution) et la phytostabilisation (les plantes cacheuses de pollution).« , explique Thierry Jacquet, président-fondateur de Phytorestore.

« Comme les plantes utilisées par Phytorestore ne mangent pas les pollutions, elles sont entièrement réutilisables pour de nouveaux usages et prêtes à devenir des bio-carburants, ces matériaux combustibles pour les chaudières ou encore isolants dans la construction (panneaux isolants, parpaings naturels). », poursuit-il.

Ce centre de remise en forme des sols pollués traitera, dans un premier temps, les déchets riches en matières organiques (boues de curage, produits de fosses sceptiques, boues de curage de réseaux, boues urbaines, etc) pour rentrer dans les réglementations limitatives existantes. À terme, la Bioferme a pour objectif d’être une alternative pour la ressource précieuse qu’est un sol de culture, en offrant une solution de restauration aux modes opératoires destructifs actuels (incinération, enfouissement des sols pollués).

La bioferme accueille ainsi une pépinière de plantes uniquement dédiées à la dépollution. C’est une première mondiale. L’ouverture de ce centre est le commencement de nouvelles approches en matière de dépollution par les plantes : la Bioferme est l’occasion de penser de nouvelles filières de biomasses végétales.

« Le développement de ces solutions constitue une véritable révolution à long terme pour les villes écologiques de demain. Non seulement les espaces verts urbains classiques pourront organiser sur place des boucles écologiques de ressources précieuses, pour l’eau, les sols, l’air et l’énergie. Mais en plus, ces jardins produiront des biomasses valorisables qui pourront un jour payer ce service assainissement dans les pays et population les plus démunies. » explique Thierry Jacquet.

La Bioferme,
25, rue de la Grange Rangée,
ZA du Port,
77240 La Brosse-Montceaux.

Les entreprises du paysage en Île-de-France

L’Île-de-France regroupe 19 % de la population française. L’UNEP vient de publier les chiffres clés des entreprises du paysage en 2009 pour cette région.

11350 actifs (soient 15 % des actifs en France),
1620 entreprises du paysage (8 % des entrepreneurs en France),
750 millions d’euros de chiffre d’affaires,
L’entreprise du paysage type en Île-de-France compte 6,1 salariés,
Elle est dirigée par un chef d’entreprise âgé de 37 ans,
Ses salariés sont essentiellement des hommes, âgés de 32 ans et qui, pour 89% d’entre eux, sont en CDI,
89 % d’hommes et 11 % de femmes dans les salariés,
Elle réalise en moyenne 463 K€ de chiffre d’affaires.


Pour rechercher un professionnel du paysage en Île-de-France :

annuaire des entreprises du paysage

Journees des plantes de Courson les 16, 17 et 18 octobre 2009

51ème édition des Journées des plantes de Courson avec près de 250 exposants sélectionnés par les différents Comités de Courson.

Les exposants y présentent les dernières obtentions, les redécouvertes de plantes, des collections de végétaux ainsi que les outils et objets à vivre inédits qui participent de la vie au jardin. Un rendez-vous fleuri et coloré en diable !

Deux baptêmes de roses et un baptême de dahlia, les remises des Prix et des Mérites de Courson, le lancement du Carnet des Tendances du Jardin, des hommages particuliers à l’occasion d’anniversaires… Les événements qui se succèderont le vendredi 16 octobre, feront de Courson le lieu où toute l’actualité du jardin sera rassemblée, réunissant les principaux acteurs des métiers de la botanique et de l’horticulture mais aussi des médias.

L’actualité végétale – automne 2009 avec les deux thèmes Courson :
– Toute une année en compagnie des « vrais » bulbes classiques,
– Beaux et généreux, les arbres et arbustes « provende ». Le jardin comme une valeur refuge où la simplicité est de mise, où l’on retrouve le mystère rassurant des bulbes, les gestes simples de les planter puis d’attendre quelques mois avant qu’ils ne fleurissent et rappellent le cours des saisons. L’envie aussi d’une beauté généreuse, celle des arbres « provende » aux silhouettes gracieuses, aux floraisons et aux feuillages étonnants, aux fruits gourmands.

Parce que l’automne est la saison des plantations par excellence, le jardinier trouvera un large choix d’arbres et d’arbustes – courants ou rares – sélectionnés au mieux de leur forme, proposés en différentes tailles selon leur destination. C’est aussi l’époque de revoir le dessin de son jardin, de planter ce qui manquait à la « belle saison », d’envisager une plantation de graminées, de rechercher « le » rosier ou « la » pivoine de ses rêves. En un mot, de prendre le temps de revoir ou de découvrir les trésors proposés par les pépiniéristes présents à Courson.

Avec les exposants retenus par le Comité Autour du Jardin pour une sélection d’outils qui facilitent la vie du jardinier mais aussi avec tout ce qui peut enrichir l’univers du jardin : construction, mobilier, objets de décoration.

Huit conférences pour aborder le jardin à l’échelle de la planète en compagnie de personnalités de premier plan dans leur domaine.

Bref, un très grand rendez-vous d’automne, qui montre les différentes facettes de cette arrière-saison et donne plein d’idées pour apporter une touche de couleur et prolonger la bonne humeur dans son jardin.

J’y serai demain vendredi toute la journée ! À demain peut-être, le nez et les yeux dans les belles plantes…

Infos pratiques :
Parc du Domaine de Courson,
91680 Courson-Monteloup.
Tél. : 01 64 58 90 12.
Site internet : www.domaine-de-courson.fr

• matinée professionnelle : vendredi 16 octobre, de 10h à 14h.
Ouverture au public :
• vendredi 16 octobre, de 14h à 18h.
• samedi 17 et dimanche 18 octobre de 10h à 18h.

Exposition de photos Coquelicots de France

Le magasin Botanic de Pontault-Combault (77) présente les photos réalisées par Elios Alonso Avila jusqu’au dimanche 1er novembre 2009.

Ce photographe a réalisé des clichés de coquelicots sous toutes leurs formes et toutes leurs couleurs dans la France entière. Une superbe exposition photographique à découvrir dans tout le magasin, tous les jours de 9 h 30 à 19 h.

ZAC de Pontillault,
77340 Pontault-Combault.
Tél. : 0811 90 74 74.

De retour de Saint-Jean-de-Beauregard (91)

Belle journée ensoleillée et chaude pour ce vendredi, première journée de la Fête des Plantes, Fruits et Légumes d’hier et d’aujourd’hui de Saint-Jean-de-Beauregard (91).

La journée a débuté très fraîchement, avec un beau ciel rougeoyant, vite suivi par un soleil radieux sur fond de ciel bleu. Une belle journée d’automne, le temps rêvé pour parcourir l’exposition. Journée bien remplie à découvrir les nombreux stands de pépiniéristes, tous plus fleuris et colorés les uns que les autres, sans oublier le potager, magnifique à cette période de l’année, opulent, généreux, avec des accords de fleurs et de feuillages resplendissants sous le beau soleil automnal.

Une visite à faire absolument !

Après la découverte des stands nécessaire pour pouvoir voter et participer au jury de la presse, j’ai pu parcourir ensuite plus tranquillement la manifestation, avec le plaisir des rencontres : Vérone (blog Le jardin de Vérone), qui m’a gâté avec plein de jeunes plants dont le fameux Aster frickartii ‘Wunder Von Stäfa’, introuvable dans les stands, et pourtant, des asters, il y en avait ! Rencontre avec Claudine aussi (blog Atelier Côté Jardin) qui expose pendant les trois jours de la Fête des Plantes. Des moments très sympathiques !!!

J’ai fait plus de 400 photos dans la journée (mais j’étais sur place dès 8 h 30 !), j’ai donc plein de fleurs à vous montrer. Je le ferai sur ce blog, mais aussi beaucoup sur le blog jardin de Rustica, où vous pourrez aussi découvrir les trouvailles de Stéph, journaliste qui m’accompagnait, chacun fouillant de son côté avec de temps en temps des petits points pour vérifier que nous n’avions rien manqué. Difficile, car il y a tant à voir !

Mais aujourd’hui, je vais vous parler de mes achats. Je partais avec quelques envies bien précises, je suis revenu avec beaucoup plus, largement de quoi combler les vides quand les fleurs annuelles seront enlevées. Je n’ai pas tout photographié, notamment les liriopes que je voulais pour habiller les coins secs et ombragés de mon balcon, des asters pour renforcer les floraisons de fin d’été, des heuchères et tiarellas pour tapisser quelques coins très ombragés…
J’ai craqué pour un petit cyclamen (Cyclamen hederifolium ‘Silver Leaf’), parfaitement rustique, au feuillage argenté très décoratif et aux petites fleurs rose cyclamen.

Je n’ai pas pu résisté au feuillage coloré de x Heucherella ‘Alabama Sunrise’, qui apportera un peu de couleurs lumineuses dans un coin ombragé.

Pour la mauvaise saison, j’ai fondu pour des petites violas cornutas tricolores (il y avait une gamme inouïe). Bleu, orange doux et blanc, j’adore !

Et je suis revenu avec un nouvel hibiscus rustique (Hibiscus ‘Fireball’), au feuillage découpé teinté de pourpre et aux grandes fleurs veloutée rouge opéra.

Le stand de la Pépinière Fleurs du Sud où j’ai trouvé cet hibiscus impressionnant était une véritable débauche de fleurs, avec des dizaines d’hibiscus rustiques couverts d’énormes fleurs…

Comment résister à tant de tentations (en photo, Hibiscus ‘Kopper King’), parfaitement rustiques qui plus est !
Il vous reste deux jours, aujourd’hui et demain dimanche, le temps est superbe, allez vite vous balader du côté de Saint-Jean-de-Beauregard (91) !