fougère

Les Filicophytes, communément appelées fougères, sont des cryptogames vasculaires. Elles comportent environ 13 000 espèces (le plus grand embranchement végétal après les Angiospermes). On rencontre environ les trois quarts des espèces dans les régions tropicales et une bonne proportion de ces fougères tropicales est épiphyte.
L’ancienne division (paraphylétique) des ptéridophytes (Pteridophyta) comprend, outre les fougères proprement dites, les psilophytes (Psilophyta) qui sont aujourd’hui rapprochées des ophioglossophytes (Ophioglossophyta, voir plus bas), mais aussi les sphénophytes (Sphenophyta, dont les prêles ou Equisetophyta) et les lycophytes (Lycophyta, dont les lycopodes).
La plupart des fougères, leptosporangiées, sont membres du clade des Filicophyta.

Fougère à feuilles fines ‘Evergemiensis’

Fougère de Crête, Pteris ensiformis 'Evergemiensis', plante d'intérieur, feuillage panachéEncore une acquisition récente, cette belle fougère offre une panachure blanc argenté très lumineuse sur l’ensemble de son feuillage finement découpé. Elle mérite bien son nom commun de fougère dentelle d’argent.

Fougère de Crête, Pteris ensiformis 'Evergemiensis', plante d'intérieur, feuillage panaché
J’ai beaucoup hésité avant de l’acheter parce que les fougères du genre Pteris aiment une ambiance très humide et elles ne supportent pas le moindre oubli d’arrosage. On trouve d’ailleurs souvent des mini plantes pour la culture en terrarium. J’ai installé la potée assez volumineuse à même le sol, près d’une grande baie vitrée et elle semble bien s’adapter pour le moment.

Fougère de Crête, Pteris ensiformis 'Evergemiensis', plante d'intérieur, feuillage panaché
La panachure est vraiment bien blanche, un blanc très pur. Les motifs des frondes sont très graphiques, j’aime vraiment beaucoup !

Enregistrer

Nephrolepis exaltata ‘Suzi Wong’, la fougère dentelle

Nephrolepis exaltata 'Suzi Wong', fougère, plante d'intérieur, Paris 19e (75)
Pour une fois, je suis revenu de la Fête des Plantes de Saint-Jean de Beauregard avec davantage de plantes d’intérieur que de fleurs pour mon balcon. Je n’ai pas résisté à cette curieuse variété de la fougère de Boston au feuillage si finement découpé qu’il en devient vaporeux.

Nephrolepis exaltata 'Suzi Wong', fougère, plante d'intérieur, Paris 19e (75) (suite…)

Phlebodium, la fougère bleue

Potée de Phlebodium, fougère bleue, parc de Bagatelle, Paris 16e (75)
Cette fougère de plus en plus souvent proposée en petites potées pour une culture à l’intérieur peut prendre des proportions imposantes, avec des reflets bleus du plus bel effet comme le montrent mes photos réalisées dans le parc de Bagatelle ce week-end.

Potée de Phlebodium, fougère bleue, parc de Bagatelle, Paris 16e (75) (suite…)

Athyrium filix-femina ‘Lady in Red’, superbe mais sans rouge !

Potée de fougère, Athyrium filix-femina 'Lady in Red' sur mon balcon, Paris 19e (75)Mon pied de fougère femelle (Athyrium filix-femina ‘Lady in Red’) est superbe, ses frondes finement découpées s’étalant pour former un superbe éventail tout en légèreté. Mais les tiges sont toujours désespérément vertes ou marron. De rouge, il n’y en a point !

Fougère, Athyrium filix-femina 'Lady in Red' sur mon balcon, Paris 19e (75) (suite…)

Les couleurs incroyables de la fougère peinte du Japon

Fougère peinte du Japon (Athyrium niponicum 'Metallicum'), parc floral, Paris 12e (75)
Les fougères peintes du Japon (Athyrium niponicum) m’ont toujours attiré, tant par la finesse des frondes très découpées que par leurs coloris inouïs. Il existe de nombreuses variétés, cette fois-ci j’ai photographié ‘Metallicum’ qui offre un mélange de gris, d’argent et de pourpre violet du plus bel effet.

Fougère peinte du Japon (Athyrium niponicum 'Metallicum'), parc floral, Paris 12e (75)
Ce beau pied pousse dans le parc floral de Paris, dans le coin des azalées, rhododendrons et autres arbustes de terre de bruyère. Ambiance fraîche, sol jamais sec et lumière tamisée.

Fougère peinte du Japon (Athyrium niponicum 'Metallicum'), parc floral, Paris 12e (75)

J’ai fait un essai de culture sur mon balcon qui n’a pas été concluant. Mais j’ai vraiment envie d’essayer une nouvelle fois… Je devrais en trouver à la fin de la semaine prochaine lors de la Fête des plantes de Saint-Jean de Beauregard.

Mariage réussi de la fougère et de la graminée

Pennisetum alopecuroides 'Halmen' et Cyrtomium fortunei sur mon balcon parisien en automne, Paris 19e (75)Pour sa deuxième année de culture sur mon balcon, l’association d’une fougère (Cyrtomium fortunei) et d’une petite graminée (Pennisetum alopecuroides ‘Halmen’) est plutôt une réussite.

L’exposition mi ombragée convient aux deux plantes, la graminée se montre bien touffue et florifère. Et la potée ne m’a pas demandé beaucoup de soins pendant l’été. Les arrosages ont été réguliers, mais beaucoup moins importants que pour d’autres jardinières.

L’année prochaine, je vais être obligé d’installer cette belle potée dans un autre endroit sur mon balcon. La graminée pourra s’étaler davantage et la fougère aussi. Je me demande d’ailleurs si je ne vais pas devoir aussi trouver un pot un peu plus grand. J’ajouterai bien une plante vivace plus florifère comme un kalimeris…