Les Filicophytes, communément appelées fougères, sont des cryptogames vasculaires. Elles comportent environ 13 000 espèces (le plus grand embranchement végétal après les Angiospermes). On rencontre environ les trois quarts des espèces dans les régions tropicales et une bonne proportion de ces fougères tropicales est épiphyte.
L’ancienne division (paraphylétique) des ptéridophytes (Pteridophyta) comprend, outre les fougères proprement dites, les psilophytes (Psilophyta) qui sont aujourd’hui rapprochées des ophioglossophytes (Ophioglossophyta, voir plus bas), mais aussi les sphénophytes (Sphenophyta, dont les prêles ou Equisetophyta) et les lycophytes (Lycophyta, dont les lycopodes).
La plupart des fougères, leptosporangiées, sont membres du clade des Filicophyta.

Jardin d’intérieur Tregren T12 avec fougères et maranta

Après avoir essayé avec succès le potager d'intérieur Lilo que j'utilise désormais pour cultiver des plantes d'intérieur fragiles, j'ai fait l'acquisition d'un autre modèle plus spacieux, Tregren Série T (modèle T12). Et j'y cultive aussi des plantes d'intérieur, fougères et maranta, que j'ai toujours difficilement gardées.

Les nouvelles frondes cuivrées d’Adiantum caudatum

Le feuillage vert étalé à retombant de ce capillaire est déjà très élégant, mais les nouvelles frondes qui se dressent au-dessus des plus anciennes sont vraiment superbes avec leurs coloris cuivrés.

Doryopteris pedata, l’éternelle assoiffée

Cette jolie fougère d'intérieur n'est pas difficile à cultiver, à la condition de toujours surveiller l'arrosage. Car elle demande beaucoup d'eau avec un substrat toujours humide. Sinon les belles feuilles découpées se dessèchent immédiatement.

Asplenium scolopendrium ‘Crispum Bolton’s Nobile’

Cette curieuse fougère scolopendre se distingue par un feuillage très ondulé et crispé jaune au printemps puis vert et jaune pendant l'été et le reste de l'année. Le petite pied que j'ai acheté au printemps dernier a bien poussé au point d'occuper toute la potée dans laquelle je l'avais installé.