août 012012
 

Potée de cactus de Noël chez Eveline D à Amiens (80)

Après avoir généreusement fleuri au cours de l’hiver et parfois une ou deux autres fois au cours du printemps, le cactus de Noël profite de l’été pour faire des réserves et s’étoffer davantage. Cette plante succulente a alors besoin de lumière, d’arrosages réguliers et d’un peu d’engrais. Ce n’est pas le moment de l’abandonner.

Il en est de même pour les cactus de Pâques et les rhipsalis. Vous pouvez installer ces plantes dehors, sous un arbre ou dans un endroit clair mais ombragé, bien abrité du soleil chaud. Mais le retour à l’intérieur est parfois problématique, notamment pour les cactus de Noël ou de Pâques qui réagissent parfois violemment au changement en perdant quelques articles et leurs boutons s’ils se sont déjà formés à la fin de l’été. L’idéal est de les laisser à la même place toute l’année pour ne pas avoir de mauvaises surprises.

L’arrosage se fait avec une eau douce non calcaire, à la température de la pièce. Il faut maintenir le substrat toujours frais, sans jamais le détremper. Même si ces cactus épiphytes sont plus gourmands en eau, ils n’en sont pas moins des cactées sensibles à tout excès d’humidité et à la pourriture des racines et du collet. Quand le temps est chaud, vous pouvez les doucher ne serait-ce que pour leur ôter la poussière qui s’accumule sur les tiges aplaties pendant la mauvaise saison.

En principe le rempotage se fait plutôt au début du printemps. En été, donnez de l’engrais tous les quinze jours, toujours sur une motte bien humide. Utilisez un engrais organique liquide soit complet, soit pour fraisiers ou tomates, en diminuant les doses de moitié. Surtout pas d’engrais trop riche en azote car cela stimulerait le développement du feuillage au détriment de la formation des boutons floraux qui se produit en fin d’été et en automne pour les cactus de Noël cultivés comme des plantes d’intérieur.

Après plusieurs échecs, j’ai enfin cinq belles potées de cactus de Noël et une de cactus de Pâques qui se développent bien et fleurissent chaque hiver. Ce ne sont pas des plantes trop exigeantes en lumière, mais une pièce claire favorise une plus belle floraison et parfois plusieurs dans l’année.

Ps : si vous trouvez des potées défleuries soldées, achetez les ! Même si vous ne connaissez pas la couleur des fleurs, c’est un moyen de se faire une belle petite collection à moindre prix. Et à cette saison, les plantes sont beaucoup moins forcées que celles que l’on va bientôt nous proposer, couvertes de fleurs.

juil 302012
 

Kalanchoé (Kalanchoe daigremontiana), plante grasse, plante d'intérieur

Mon tout petit pied de kalanchoé, Kalanchoe daigremontiana je suppose même si je trouve les feuilles très étroites et effilées, est déjà couvert de bébés kalanchoés dont certains commencent même à faire des racines. La descendance est assurée !

Malgré son tout petit pot et sa taille encore très réduite (à l’age adulte et dans de bonnes conditions, la plante peut atteindre jusqu’à 1 m de hauteur), ce kalanchoé a déjà formé de nombreuses plantules sur le bord du limbe de ses feuilles qui ne demandent qu’à se détacher pour aller s’enraciner dans un pot voisin. Déjà quelques uns se sont enracinées au pied même de la plante mère dans le peu d’espace que laisse la potée miniature. Il devient urgent que je dédouble et rempote tout ce petit monde. Je vais en emmener une potée à mon bureau car c’est vraiment une plante peu exigeante, qui n’a pas besoin d’être souvent arrosée.

Mais il va falloir que je surveille mes autres potées si je ne veux pas être envahi de kalanchoés…

juin 042012
 

Joubarbes (Sempervivum), Pépinière Arbona, Jardins Jardin 2012, Jardin des Tuileries, Paris 1er (75)

La Pépinière Arbona exposait à Jardins Jardin aux Tuileries et présentait une exceptionnelle diversité de joubarbes (Sempervivum). Disposées les unes à côté des autres sur des plaques alvéolées, l’effet décoratif de ces petites plantes succulentes était encore plus évident. Démonstration en photos…

Joubarbes (Sempervivum), Pépinière Arbona, Jardins Jardin 2012, Jardin des Tuileries, Paris 1er (75)

Joubarbes (Sempervivum), Pépinière Arbona, Jardins Jardin 2012, Jardin des Tuileries, Paris 1er (75)

Continue reading »

mai 072012
 

Chaise transformée en mini jardin, Retour aux sources, Plantes Plaisirs Passions dans le château de la Roche-Guyon (Val d'Oise)

Guylaine Buteau (Retour aux sources) chine des objets anciens pour le jardin et la maison qu’elle propose dans son jardin ou sur les manifestations auxquelles elle participe. Le week-end dernier elle était à Plantes Plaisirs Passions à la Roche-Guyon (Val d’Oise). C’est là que j’ai remarqué sa chaise transformée en mini jardin de plantes succulentes.

Une vieille chaise, un peu de toile de jute et quelques joubarbes… Il n’en faut pas plus pour composer un petit jardin que l’on peut déplacer à loisirs, en veillant toutefois à toujours le laisser au soleil.

Retour aux Sources
17, rue du Village
78930 Auffreville – Brasseuil.
Tél. : 33(0)6 09 12 64 20.

avr 072012
 

Aloe erinacea, Édénia 2012, Cergy-Pontoise (95)

Cette espèce d’aloès est couverte d’immenses épines qui lui donnent un faux-air d’anémone de mer. Une plante succulente inhabituelle originaire de la Namibie à croissance très lente en culture.

Aloe erinacea, Édénia 2012, Cergy-Pontoise (95)

Les épines blanches sont assez grandes, environ 1 cm. Elles ne sont pas souples, mais suffisamment dures pour vous écharper au passage. À toucher avec les yeux, c’est préférable !

C’est encore un des bijoux admirés lors du salon Édénia.
Les exposants du salon Édénia 2012.

avr 022012
 

Sempervivum 'Feu de printemps', Gouin Horticulture, Fête des Plantes Vivaces de Saint-Jean de Beauregard, Essonne

Comme son nom l’indique cette joubarbe est vraiment toute rouge. Et bien rouge, un rouge brillant qui couvre toute la rosette de petites feuilles charnues. Et cette couleur vive ne s’efface pas pendant la belle saison.

Sempervivum 'Feu de printemps', Gouin Horticulture, Fête des Plantes Vivaces de Saint-Jean de Beauregard, Essonne

Bien sûr pour accentuer au maximum la couleur flamboyante, il faut exposer ces plantes grasses rustiques en plein soleil. Avec un substrat bien drainé et pas trop riche.

Continue reading »