botanique – Paris côté jardin

botanique

Vernissage de l’exposition Botanique à l’Orangerie du Sénat (Paris 6e)

Affiche de l'exposition "Botanique", Akira Inumaru, orangerie du Sénat, jardin du Luxembourg, Paris 6e (75), juillet 2018
Ne manquez pas le vernissage de l’exposition Botanique réalisée par l’artiste japonais Akira Inumaru dans l’Orangerie du Sénat (Paris 6e). C’est aujourd’hui mardi 17 juillet 2018 de 17h à 19h30.

Carton d'invitation pour le vernissage de l'exposition "Botanique", Akira Inumaru, orangerie du Sénat, jardin du Luxembourg, Paris 6e (75), juillet 2018Je compte bien assister à ce vernissage et j’espère avoir le plaisir de vous y rencontrer…

Botanique, exposition d’Akira Inumaru à l’Orangerie du Sénat du 13 au 24 juillet 2018

Affiche de l'exposition "Botanique", Akira Inumaru, orangerie du Sénat, jardin du Luxembourg, Paris 6e (75), juillet 2018L’Orangerie du Sénat, dans le Jardin du Luxembourg (Paris 6e) accueille une nouvelle exposition avec les créations artistiques d’Akira Inumaru du 13 au 24 juillet 2018.

Selon Pierre Vallet II, Mix-média sur papier, brûlure du soleil, Akira Inumaru
Akira Inumaru est un jeune artiste japonais qui vit et travaille à Rouen. Il peint, dessine et photographie essentiellement des plantes et des fleurs. Sa nouvelle exposition dans l’Orangerie du Jardin du Luxembourg à Paris consacre son travail remarqué par la presse artistique. Elle présente une suite de photographies où, dans sa main, des plantes se mettent en combustion, des peintures et dessins autour des plantes tinctoriales et, bien sûr, il porte son regard sur le pouvoir des végétaux, en faisant le « portrait » des plantes médicinales.

Fleur d'ail, Mix-média sur papier, brûlure du soleil, Akira Inumaru
(suite…)

Génie naturel ! Génie humain ? Rencontres autour de Gilles Clément à Royaumont

Génie naturel ! Génie humain ? Rencontres autour de Gilles Clément, Cycle L'Homme & la Nature, Fondation de Royaumont, Val d'Oise, juin 2018
Depuis plus de quarante ans, Gilles Clément, paysagiste-écrivain, pense le paysage et développe des concepts qui trouvent un écho chaque jour plus grand dans notre société. La Fondation Royaumont (Goüin-Lang) pour le progrès des sciences de l’Homme lui consacre les 29 et 30 juin 2018 la première édition de son nouveau cycle, L’Homme & la Nature.

Pour cette première édition, Génie naturel ! Génie humain ?, Gilles Clément sera entouré de personnalités pour tenter de définir ce qui lie l’humain à son milieu, comment il l’habite, le façonne et interagit avec la nature au-delà de son territoire. Au total, huit tables rondes en compagnie de personnalités telles que le psychanalyste Adrien Pichon, le biologiste Marc-André Selosse, le philosophe Mohammed Taleb, l’ethnobotaniste Geneviève Michon, les architectes Eric Bernard et Constantin Petcou, la sémioticienne Nicole Pignier, les paysagistes Philippe Wanty et Christian Allaert, le géographe Etienne Grézillon, l’ingénieur Thierry Gaudin, le biomécanicien Bruno Moulia, l’historien de l’économie Marius Magne-Maurin, des occupants témoins de la Z.A.D. Notre-Dames-des-Landes… Un concert, une promenade à l’écoute des chants d’oiseaux et deux expositions viendront prolonger ces échanges. (suite…)

Exposition « L’Europe des Herbiers, un patrimoine en partage » jusqu’au 15 juin 2018

Affiche des Rendez-vous aux Jardins 2018, création Chevalvert
La manifestation nationale Rendez-vous aux jardins prend pour sa 16e édition une nouvelle dimension. Elle s’inscrit dans le cadre de l’Année européenne du patrimoine culturel et associe pour la première fois 16 pays en Europe qui célèbreront les jardins aux mêmes dates. Pour illustrer ce caractère exceptionnel, le ministère de la Culture présente une exposition réalisée en partenariat avec le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN) : L’Europe des Herbiers, un patrimoine en partage, qui présentera des planches rares avec notamment des spécimens provenant de jardins botaniques européens.

Logo Muséum National d'Histoire NaturelleÀ l’occasion des « Rendez-vous aux jardins » qui célèbrent cette année l’Europe des jardins, le Muséum national d’Histoire naturelle donne à voir exceptionnellement quelques-uns des 8 millions de spécimens conservés à l’Herbier national.

Jusqu’au 15 juin, l’exposition inédite L’Europe des herbiers, un patrimoine en partage sera présentée dans le hall du site des Bons-enfants du ministère de la Culture, placée sous le commissariat de Marc Jeanson, botaniste et responsable de l’Herbier national. Cette sélection illustre l’importance des jardins botaniques, dans la description et la connaissance de la biodiversité végétale. Associée à ces herbiers, une sélection d’objets issus de la collection de fruits et de graines est également présentée. C’est en Europe et notamment en Italie, au début du XVIe siècle, que naquit la technique de mise en herbier des plantes. Une histoire débutée il y a près de 400 ans et qui se poursuit aujourd’hui.

Un diaporama présentera également un très bel herbier haut en couleur, celui de Léon Mercurin (1898-1994), amateur de botanique. Seul, entre 1925 et 1988, il accumule 2000 planches de plantes ; récoltées notamment dans le Var. Sur le plan artistique et didactique, les spécialistes considèrent qu’il a réalisé l’un des plus beaux herbiers du XXe siècle.

Cette exposition est complétée par des ateliers (6-10 ans) et des visites du jardin du ministère réalisé par le paysagiste Michel Desvigne, et du jardin du Palais Royal.

Informations pratiques
Ministère de la Culture, 182, rue Saint-Honoré, 75001 Paris (site des Bons-enfants).
L’exposition est ouverte du lundi au vendredi de 10h à 18h. Entrée libre et gratuite. Exceptionnellement, l’exposition et les ateliers pour les enfants (sans réservation) sont accessibles durant tout le week-end des Rendez-vous aux jardins, les 2 et 3 juin de 10h30 à 17h.

Découverte de la phénologie à l’École Du Breuil

Allium et Geranium, Journées portes ouvertes, École Du Breuil, Paris 12e (75)Les Éditions Biotope vous invitent à la découverte de la nature les 26 et 27 mai 2018 à l’occasion de l’exposition « Les plantes au rythme des saisons », à l’École Du Breuil, au cœur du bois de Vincennes (Paris 12e).

En marge de la Fête de la Nature, l’École du Breuil accueille lors de ses portes ouvertes une exposition gratuite et ouverte à tous pour découvrir la phénologie : l’étude des phases de développements saisonniers des êtres vivants (la floraison des plantes, la fructification des arbres, la coloration des feuilles à l’automne, etc.) en fonction du climat. Dans un cadre splendide, vous pourrez participer à des ateliers pratiques d’observations des plantes et rencontrer les auteurs du guide naturaliste grand public Les plantes au rythme des saisons.

Installée dans les jardins depuis avril et accessible en visite libre, l’exposition est composée de 20 panneaux et a été réalisée par le collectif scientifique de l’Observatoire des saisons (CNRS, INRA, ONF et AgroParisTech), l’association Tela Botanica et Biotope. Elle invite le public à découvrir les rythmes saisonniers de la flore qui nous entoure et l’évolution de ces cycles dans le contexte du changement climatique. Elle propose également de se familiariser avec la science complexe qu’est la phénologie, mise en abyme dans une riche collection de végétaux. Le parcours proposé au public en plein air invite à relier les panneaux de l’Observatoire des saisons aux collections d’arbres, d’arbustes et de plantes vivaces que présente l’école. Initiant le spectateur au « plaisir d’observer », en mêlant approche artistique et vulgarisation scientifique, l’exposition vise aussi à encourager les citoyens à rejoindre des programmes de sciences participatives.

Quels liens existent entre le climat et le cycle annuel des plantes ? Quels mécanismes commandent l’ouverture des bourgeons ? Quelles sont les projections dans un contexte de changement climatique ? Autant de questions à poser aux spécialistes de la phénologie présents sur place, qui feront peut-être naître quelques vocations… Dans ce havre de paix au sein de la capitale qu’est l’École du Breuil, petits et grands pourront profiter des espaces verts pour se familiariser avec l’évolution des plantes au cours des saisons et échanger avec des scientifiques sur l’univers fascinant des végétaux. (suite…)

Les 3èmes Journées de Chèvreloup les 3 et 4 juin 2017

Arboretum de Chèvreloup, photo MNHN / François-Gilles GrandinSite géré par le Muséum national d’Histoire naturelle, l’Arboretum de Chèvreloup est un lieu exceptionnel où plus de 2500 espèces et variétés d’arbres sont plantées, la plus riche collection d’arbres en Europe. Mitoyen du Parc de Versailles, support de sensibilisation à la nature, il s’étend sur 200 ha qui seront ouverts au public en totalité pour les troisièmes journées de Chèvreloup.

Fortes du succès des deux premières éditions, elles se dérouleront les 3 et 4 juin 2017. Vous pourrez découvrir exceptionnellement les collections botaniques et rencontrer les femmes et les hommes chargés de veiller sur ce patrimoine d’exception. Un week-end de découvertes et d’animations dense et passionnant !

Affiche des Journées de Chèvreloup, arboretum, MNHN, juin 2017Ouverture exceptionnelle des coulisses
La vocation première du lieu est la présentation des arbres rustiques sous le climat d’Ile-de-France, mais l’arboretum de Chèvreloup abrite aussi 6000 m2 de serres réservées aux seuls chercheurs et professionnels. L’ouverture des serres est toujours l’occasion unique d’en découvrir les collections secrètes. Elles abritent 5000 plantes tropicales et méditerranéennes dont 3000 sont protégées car menacées : cactus, orchidées, palmiers, fuchsias ou pélargoniums… Balade exotique et dépaysement végétal garanti.

La pépinière où sont élevés les arbres rares sera également accessible. Un chêne venant du Texas rarissime, un sapin à bractées venant de Californie et la très rare vigne du Père David, seule vigne épineuse au monde originaire de Chine, y cohabitent.

L’arboretum de Chèvreloup et ses collections existent grâce à des hommes et des femmes passionnés, compétents qui, le temps de ce week-end mettront à votre disposition leurs savoir-faire et leurs connaissances. Vous pourrez poser toutes vos questions aux jardiniers, aux techniciens, aux botanistes et recueillir de nombreux conseils de culture, de choix de plantes ou de détermination végétale. (suite…)