art

Articles sur le domaine des arts, plus particulièrement en relation avec le domaine du jardin, de la nature ou de l’environnement.

Exposition Lois Weinberger, galerie Salle Principale, du 17 octobre 2018 au 12 janvier 2019

Depuis le début des années 70, Lois Weinberger, qui se considère comme un homme de terrain, entreprend un travail poétique et politique interrogeant notre environnement direct qu’il soit naturel ou remanié par l’homme. Portant un regard bienveillant sur une nature libre et spontanée, l’artiste révèle avec délicatesse des zones marginales et par là même, nous interroge sur les valeurs hiérarchiques de notre société. 

L’exposition proposée par la galerie Salle principale vous conduira du côté d’œuvres textuelles qui accompagnent la diversité des travaux de Lois Weinberger : dessins, photographies, objets, textes, poésies.

UN LIEU /
OÙ ÉMERGE LE VIVANT /
VISIBLE PAR DELÀ L’ORDONNANCE /
OÙ L’IMPOSSIBILITÉ D’UNE DESTRUCTION /
TOUJOURS TIRE DE SON CONTRAIRE /
DES EFFETS PRÉVISIBLES DU NON-STÉRILE /
L’AUDACE D’UN FUTUR
OÙ FLEURIR
(Lois Weinberger 1996)

Informations pratiques

Exposition du 17 octobre 2018 au 12 janvier 2019. Vernissage le mardi 16 octobre de 18h à 21h.
Horaires d’ouverture : du mercredi au vendredi de 14h à 19h, le samedi de 11h à 19h.
Salle principale | la galerie, 28, rue de Thionville, 75019 Paris.
Tél. : +33 9 72 30 98 70.
Courriel : gallery@salleprincipale.com
Métro : ligne 5, station Ourcq.
Bus : ligne 60.
www.salleprincipale.com

Exposition « Couleurs du Japon » du 8 octobre 2018 au 20 janvier 2019

Mont Fuji, Dressed-Up @ Hidenobu SuzukiLes Maisons du Voyage vous propose une exposition des photographies de l’artiste japonais Hidenobu Suzuki qui vous feront découvrir différents paysages du Japon avec des perspectives exceptionnelles. 

«Hair stylist» de métier, devenu photographe, Hidenobu Suzuki habite à Toyohashi. Spirituel dans l’âme, l’artiste propose un voyage au travers de ses superbes clichés qui montrent la beauté de l’archipel nippon en fonction des saisons. Si sa perspective de l’art est surprenante, c’est parce qu’il assimile sa photographie à celui de la peinture japonaise. Le résultat est prodigieux : il alimente ce concept, dépeint des paysages à coup de flash, et sublime les moindres recoins du Japon. Ses procédés artistiques donnent au paysage japonais une douceur brute, presque explosive. Par sa sobriété et l’explosion de couleurs, Hidenobu Suzuki nous immerge dans les beautés du pays du Soleil Levant.

Né en 1971 à Tokushima, Hidenobu a grandi à Hamamatsu, dans la préfecture de Shizuoka. Aujourd’hui, il réside à Toyohashi dans la préfecture d’Aichi qui est située dans l’ile de Honshû, la plus grande île du Japon. Depuis 1991, il travaille comme « Hair stylist » et dirige son salon Lietratte à Toyohashi. En 2013, il se lance dans la photographie numérique alors qu’il a étudié et pratiqué la peinture depuis son enfance. Dès lors, il n’a de cesse de mener de front ses deux activités pour lesquelles il éprouve une réelle passion et consacre tout son temps libre à parcourir le Japon à la recherche de perspectives exceptionnelles. Esthète et spirituel, son but est d’offrir des paysages de toute beauté qui apporte une grande émotion. Car pour lui dit-il, « la nature a depuis les temps les plus reculés, inspiré les émotions des artistes et poètes du Pays du Soleil Levant et la spiritualité ancestrale du Japon est née de la contemplation de ses paysages. J’espère que les rectangles de mes photographies sont des fenêtres qui s’ouvrent sur l’harmonie. »

Ses photographies sont présentées sur différents sites tels que celui du National Geographic et de Lens Culture, où il a acquis une certaine réputation. En 2013, deux de ses photos sont nominées au Olympus Fotopus Grand Prix, et il reçoit le Gold prize of the week. En 2016, il a été invité au salon de la Société Nationale des Beaux-Arts au Carrousel du Louvre où il a été récompensé par la Médaille d’or de la photographie, ce qui lui a apporté une reconnaissance dans le monde des beaux-arts. Pour cette première exposition personnelle, l’artiste présente une trentaine de ses photographies en grand format.

Informations pratiques

Exposition du 8 octobre 2018 au 20 janvier 2019.
Vernissage le 10 octobre 2018 à 19 heures.
Entrée libre du lundi au samedi de 10h à 19h.
Les Maisons du Voyage, 76, rue Bonaparte, 75006 Paris.
Tél. : 01 40 51 95 00.
www.maisonsduvoyage.com

Exposition « Sublimer la nature », peintures de Jan Dilenschneider, du 4 octobre au 8 décembre 2018

Flora in the Meadow, Jan DilenschneiderDans le prolongement de l’exposition organisée en juillet dernier à la galerie Pierre-Alain Challier, Jardins en Art, l’unique librairie-galerie parisienne dédiée au jardin, présente une sélection d’une vingtaine de peintures de Jan Dilenschneider sur le thème de la nature, et plus particulièrement autour des feuillages et des arbres.

L’artiste américaine a souhaité prolonger son séjour en France pour partager avec le public parisien, ses peintures récentes qui célèbrent la beauté sauvage de notre planète menacée. Pour cette cinquième exposition parisienne, Jan Dilenschneider expose dans la librairie-galerie de Jérôme Marcadé, une vingtaine d’œuvres qui allient le sublime et l’étrange pour raconter une histoire d’amour avec la nature.

Un catalogue de l’exposition est disponible avec une préface du paysagiste Louis Benech.

Natural Grasses, Jan Dilenschneider (suite…)

Exposition « Épiphyte, dialogue floral » du 7 au 14 septembre 2018

Jefferson Fouquet, Artcurial, Biennale, exposition Épiphyte, septembre 2018
Du 7 au 14 septembre 2018, Artcurial propose une exposition inédite à l’occasion de la Biennale Paris. Elle est organisée à l’initiative de la journaliste et fondatrice du Collectif de la fleur française Sixtine Dubly, et s’intitule Epiphyte, du nom de ces plantes qui utilisent comme support pour se développer un autre végétal.

La maison de vente invite 10 fleuristes émergeants sur la scène française et internationale, pour un dialogue innovant. Chacun a carte blanche pour inventer une création florale avec comme point de départ une œuvre importante offerte aux enchères au cours du second semestre 2018 par l’un des 25 départements de spécialité de la maison Artcurial.Ettore Sottsass par Maison Debeaulieu, © Artcurial, Biennale, exposition Épiphyte, septembre 2018Pierre Blanchereau (Maison Debeaulieu), Louis-Géraud Castor (Castor fleuriste), Thierry Feret (Flowered by), Claire Boreau (Nue Paris), Catalina Lainé, Jefferson Fouquet, Majid Mohammad (Muse Montmartre), Hélène Taquet (Popfleurs) et Feya Joy (Garden Flower) pour Le collectif de la Fleur Française ou encore Rica Arai (Atelier d’Hana), ont répondu à l’invitation d’Artcurial. Ces talents, qui exercent en France, à Londres et à New-York, interprètent une œuvre de leur choix en créant une installation floral éphémère inspirée du travail de Lucio Fontana, Diego Giacometti, Alberto Giacometti, René Lalique, Théodore Géricault, Paavo Tynell, Lev Tchistovsky, Eugène Girardet, ou encore Ettore Sottsass.

PopFleurs, Artcurial, Biennale, exposition Épiphyte, septembre 2018
Initier cette conversation entre les fleuristes et les œuvres d’art rappelle aussi que les fleurs furent une source d’inspiration importante de l’histoire de l’art entre la fin du 16e siècle et le début du 20e siècle. Le visiteur découvrira un univers végétal et artistique, où l’œuvre d’art et la nature font corps. Les fleurs se servent de l’œuvre comme support, et inversement, offrant une perception différente de l’un et l’autre.

Sixtine Dubly auteur de La Tentation des fleurs, paru aux éditions Assouline en 2016, co-fonde en 2017 le Collectif de la fleur française, une association qui soutient la culture des terres florales et incarne le jeune mouvement Slow Flower en France. Elle collabore au magazine Paris Match et au magazine anglais The Garden Edit et prépare une exposition à Bordeaux en 2019 à la MECA.

Informations pratiques
Du samedi 7 au samedi 14 septembre 2018
Artcurial, 7, Rond-point des Champs-Élysées, 75008 Paris.

Vernissage de l’exposition Botanique à l’Orangerie du Sénat (Paris 6e)

Affiche de l'exposition "Botanique", Akira Inumaru, orangerie du Sénat, jardin du Luxembourg, Paris 6e (75), juillet 2018
Ne manquez pas le vernissage de l’exposition Botanique réalisée par l’artiste japonais Akira Inumaru dans l’Orangerie du Sénat (Paris 6e). C’est aujourd’hui mardi 17 juillet 2018 de 17h à 19h30.

Carton d'invitation pour le vernissage de l'exposition "Botanique", Akira Inumaru, orangerie du Sénat, jardin du Luxembourg, Paris 6e (75), juillet 2018Je compte bien assister à ce vernissage et j’espère avoir le plaisir de vous y rencontrer…

Botanique, exposition d’Akira Inumaru à l’Orangerie du Sénat du 13 au 24 juillet 2018

Affiche de l'exposition "Botanique", Akira Inumaru, orangerie du Sénat, jardin du Luxembourg, Paris 6e (75), juillet 2018L’Orangerie du Sénat, dans le Jardin du Luxembourg (Paris 6e) accueille une nouvelle exposition avec les créations artistiques d’Akira Inumaru du 13 au 24 juillet 2018.

Selon Pierre Vallet II, Mix-média sur papier, brûlure du soleil, Akira Inumaru
Akira Inumaru est un jeune artiste japonais qui vit et travaille à Rouen. Il peint, dessine et photographie essentiellement des plantes et des fleurs. Sa nouvelle exposition dans l’Orangerie du Jardin du Luxembourg à Paris consacre son travail remarqué par la presse artistique. Elle présente une suite de photographies où, dans sa main, des plantes se mettent en combustion, des peintures et dessins autour des plantes tinctoriales et, bien sûr, il porte son regard sur le pouvoir des végétaux, en faisant le « portrait » des plantes médicinales.

Fleur d'ail, Mix-média sur papier, brûlure du soleil, Akira Inumaru
(suite…)