Plantation d’un catalpa au Domaine de Méréville pour les 250 ans de Chateaubriand

/, événement, Île-de-France/Plantation d’un catalpa au Domaine de Méréville pour les 250 ans de Chateaubriand

Plantation d’un catalpa au Domaine de Méréville pour les 250 ans de Chateaubriand

À l’occasion des 250 ans de la naissance de Chateaubriand (1768 – 1848), les Départements des Hauts-de-Seine et de l’Essonne s’associent pour adresser un clin d’œil à l’histoire.

Le mardi 18 décembre 2018 à 10heures, Patrick Devedjian, Président du Département des Hauts-de-Seine et François Durovray, Président du Département de l’Essonne plantent un catalpa en provenance du Domaine départemental de la Vallée-aux-Loups au Domaine départemental de Méréville (Essonne). Cet événement est aussi l’occasion de découvrir le travail précieux des employés du chantier d’insertion sur le site qui s’appliquent, depuis septembre, à restaurer et entretenir le plus grand jardin pittoresque d’Europe. Natalie de Laborde, comtesse de Noailles, puis duchesse de Mouchy (1774-1835), dont Méréville était la demeure, a été la maîtresse de Chateaubriand et lui a offert de nombreux arbres ainsi visibles au Domaine départemental de la Vallée-aux-Loups. Fort de ce lien unique, le Département des Hauts-de-Seine a donc décidé de rendre un de ses arbres à Méréville. Le choix du catalpa s’est imposé : celui présent dans le parc de la Maison de Chateaubriand est atypique de par son port que l’on associe immédiatement au domaine.

Logo du Département des Hauts-de-Seine
Le Domaine départemental de la Vallée-aux-Loups à Châtenay-Malabry

Le Domaine départemental de la Vallée-aux-Loups – Maison de Chateaubriand est une belle illustration de l’harmonie qui existe entre patrimoines culturel et naturel dans la Vallée de la culture des Hauts-de-Seine. Le parc boisé, l’île Verte, l’Arboretum paysager à la collection végétale unique et la Maison de Chateaubriand, témoin d’une époque et de la vie de l’homme, du botaniste averti et de l’écrivain voyageur, forment une unité où se respectent le passé et le présent, le travail de l’homme et la nature.
Le Domaine départemental de la Vallée-aux-Loups bénéficie du label « jardin remarquable » délivré par la DRAC pour le parc de la maison de Chateaubriand, l’Arboretum et l’île verte, tant pour leur histoire que pour leur accueil du public et leur mode de gestion respectueux de l’environnement. Ce label a été renouvelé en septembre 2011 pour une durée de cinq ans. Il bénéficie également du label Eve®, « espace vert écologique », décerné en mai 2012. Pour célébrer les 250 ans de la naissance de Chateaubriand, le Département des Hauts-de-Seine présente l’exposition « (La Fondation) Napoléon rend visite à (la Maison de) Chateaubriand : l’Empire en boîtes », jusqu’au 10 mars 2019 à la Maison de Chateaubriand.

Le Domaine départemental de Méréville

Parc remarquable et emblématique des jardins anglo-chinois de la fin du XVIIIe siècle, l’aménagement du Domaine de Méréville fut conçu par François-Joseph Bélanger puis Hubert Robert pour le compte du Marquis de Laborde, banquier du roi Louis XV et grand amateur de jardins. Composé comme un tableau, articulé autour de scènes que l’on découvre au fil de promenades, il est un hommage à une nature idéalisée et magnifiée, et à la vie d’un homme au destin hors du commun.
Trop longtemps fermé au public, le Département de l ’Essonne aspire depuis 2016 à redonner à ce jardin pittoresque unique la reconnaissance qu’il mérite. Il peut compter sur le soutien de deux personnalités de renom, Stéphane Bern, parrain de la fondation Essonne Mécénat, créée par le Département pour soutenir ses efforts d’investissement dans le patrimoine, et Catherine Deneuve qui a accepté d’être la marraine du Domaine de Méréville.
Parmi les grands projets de rénovation que le Département souhaite mener sur le site, on retient notamment la restauration du Pont aux Boules d’or et du système hydraulique du XVIIIe siècle, qui permettra de retrouver la configuration historique du jardin. Estimé à 2 millions d’euros, ce projet a été retenu dans le cadre de la Mission Bern pour sauvegarder le patrimoine. Enfin, pour valoriser la richesse du parc paysager tout en exerçant son rôle majeur en matière d’insertion, le Département de l’Essonne a mis en place depuis juin 2018 un chantier d’insertion animé par un technicien spécialisé dans les jardins historiques.

By |2018-12-18T07:17:34+00:00décembre 18th, 2018|arbre ou arbuste, événement, Île-de-France|2 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

2 Comments

  1. nanou 19 décembre 2018 at 9 h 29 min

    pourquoi JPPJ ? le parc d’Ermenonville est magnifique et bien entretenu , que faire de plus ?

  2. jppj 18 décembre 2018 at 11 h 40 min

    Au delà des mondanités c’est vrai que le travail fait à Méréville est remarquable. A voir absolument en espérant que Ermenonville s’en inspire…

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui