Pouce vert / Fotolia malpTrop, c’est trop ! J’ai une overdose de ce « black friday » et de la multitude de soit disant bonnes affaires que l’on est censé faire ce jour-la (et aussi les jours qui précèdent). Quant au « green friday », en principe plus vertueux, c’est aussi une incitation à la consommation (certes responsable) et à la dépense dans la plupart des cas…

Déjà, les termes me défrisent. Pourquoi de l’anglais ? Vendredi noir, vendredi vert, cela ne sonne pas assez bien ?
Mes boites mail, personnelles et professionnelles, ont été littéralement assaillies par une multitude de courriels commerciaux m’incitant à la consommation, que dis-je, à la surconsommation. Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai cliqué sur « bloquer », « indésirable ». C’est drôle, on n’entend plus parler du RGPD depuis quelques jours…

Quelques citations relevées sur Internet :

« Le BlackFriday c’est la journée où tu reçois plus de textos et de mails que le jour de ton anniversaire. »
« Pendant que certains manifestent pour leur pouvoir d’achat, d’autres vont claquer du pognon pour des choses dont ils n’ont sûrement pas besoin pendant cette connerie de Black Friday. »
« On ne fera pas de promo pour le Blackfriday car on ne paie pas nos salariés -50% ce jour là et nos prix ne sont pas gonflés le restant de l’année. »
« Le BlackFriday c’est aussi être spamé(e) tous les jours durant une semaine par les marques. »
« Une pensée écologique pour le BlackFriday, une énième grande fête de la consommation et leurs catastrophiques empreintes carbone ! Continuons, tout va bien. »
« BlackFriday moi de toute façon j’ai plus une tune.. J’ai fait un plein d’essence. »
« Comment plumer les gens avec le BlackFriday. »
« Demain, essaye le GreenFriday plutôt que le BlackFriday, ce vendredi noir pour la planète. N’achète rien, ou alors responsable. »

Je n'achète rien, 23 novembre 2018, Black Friday, pouvoir de consommateur, voix de citoyen