Begonia rex, l’espèce à l’origine de tous les hybrides

/, plante exotique/Begonia rex, l’espèce à l’origine de tous les hybrides

Begonia rex, l’espèce à l’origine de tous les hybrides

Begonia rex, Bégoniacées, Conservatoire du bégonia, Rochefort (17)
On trouve de nombreux bégonias Rex dans le commerce, aux feuillages plus colorés les uns que les autres. Mais ce sont tous des hybrides, lointains descendants de l’espèce Begonia rex, aujourd’hui cultivée et préservée par le Conservatoire du Bégonia de Rochefort (Charente-Maritime). J’ai pu l’admirer et la photographier le week-end dernier lors d’une visite en compagnie de nombreux adhérents de l’Association Française des Amateurs de Bégonias.

Begonia rex, Bégoniacées, Conservatoire du bégonia, Rochefort (17)
Ce bégonia asiatique de type rhizomateux provient des contreforts tempérés de l’Himalaya, plus exactement de la province de l’Assam. Il a été introduit en 1856 par J. Simon chez Linden (Belgique) et décrit en 1857 dans l’ouvrage « la Flore des Serres » de Putzeys. Il appartient à l’histoire du genre bégonia même s’il est devenu très rare en culture.

Begonia rex, Bégoniacées, Conservatoire du bégonia, Rochefort (17)
Les feuilles sont grandes, jusqu’à 30 cm de longueur, avec une forme ovale pointue à cordiforme. Le feuillage gaufré est d’un vert très sombre velouté avec parfois des reflets bleu métallique. Il présente au milieu une bande irrégulière blanc argenté brillant.

Superbe bégonia, pas vraiment facile à cultiver surtout dans un appartement. Cette espèce est sensible à l’oïdium et craint tout excès d’arrosage. Comme de nombreux autres bégonias…

By |2018-10-10T21:59:39+00:00octobre 11th, 2018|plante d'intérieur, plante exotique|3 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

3 Comments

  1. mamiefanfan 11 octobre 2018 at 13 h 24 min

    quels beaux feuillages !!!

  2. Josette 11 octobre 2018 at 10 h 43 min

    J’ai eu le plaisir de visiter ce conservatoire alors qu’il allait fermer pour un temps assez long.

    J’ai plusieurs bégonias qui m’enchantent dont un acheté il y a des années à une exposition à Orléans, toujours en forme et opulent : fleurs roses en final et feuilles piquetées de blanc.

  3. jpp 11 octobre 2018 at 10 h 31 min

    Dommage qu’il soit difficile à cultiver car l’original est mieux que la copie…

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui