Les listes des noms de tempêtes 2018-2019

Logo Météo FranceDepuis 2017, Météo-France, le service météorologique espagnol et le service météorologique portugais d’une part, et leurs homologues britanniques et irlandais d’autre part, établissent deux listes de noms pour les tempêtes qui toucheront l’Europe dans les mois à venir. Le service qui prévoit d’émettre le premier l’alerte donne le nom de la tempête à partir de la liste préétablie pour son groupe. La tempête garde ensuite le même nom durant tout son cycle de vie, même si elle touche ensuite les pays de l’autre groupe.

Et voici les prénoms sélectionnés pour 2018-2019 :

France / Espagne / Portugal

Adrian
Beatriz
Carlos
Diana
Étienne
Flora
Gabriel
Helena
Isaias
Julia
Kyllian
Laura
Miguel
Nicole
Oscar
Patricia
Roberto
Sara
Teo
Vanessa
Walid

Royaume-Uni / Irlande / Pays-Bas
Ali
Bronagh
Callum
Deirdre
Erik
Freya
Gareth
Hannah
Idris
Jane
Kevin
Lily
Max
Niamh
Oliver
Peggy
Ross
Saoirse
Tristan
Violet
Wyn

Qu’est-ce qu’une tempête ?
Une tempête est une zone étendue de vents violents aux moyennes latitudes, générés par une dépression. Ces phénomènes ont un diamètre de l’ordre de quelques centaines à quelques milliers de kilomètres et une durée de vie d’environ une semaine. Les tempêtes qualifiées de « majeures » au niveau national affectent plus de 10 % du territoire.

En savoir plus sur les tempêtes : tempetes.meteofrance.fr

Pourquoi nommer les tempêtes ?
Donner un nom à une tempête permet de communiquer plus efficacement à son approche. Des sondages réalisés au Royaume-Uni et en Irlande ont ainsi montré que la population est beaucoup plus attentive aux consignes de sécurité quand la menace de vent fort est clairement identifiée comme reliée à une tempête nommée.

Nomme-t-on toutes les tempêtes ?
Une dépression est nommée seulement si elle risque de provoquer une vigilance vent de niveau orange au moins sur un des pays concernés. Les vigilances pour les vents régionaux comme le Mistral ne sont pas pris en compte.

S’informer sur le risque de tempêtes en France : vigilance.meteofrance.com

Comment faisait-on avant ?
Entre 1954 et 2017, c’était l’Université libre de Berlin qui baptisait les anticyclones et les dépressions européens. On lui doit notamment les noms de Xynthia, Klaus ou encore Dirk.

Ça vous plairait de voir votre prénom porté par une tempête ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.