Archive journalières: 4 septembre 2018

Exposition « Épiphyte, dialogue floral » du 7 au 14 septembre 2018

Jefferson Fouquet, Artcurial, Biennale, exposition Épiphyte, septembre 2018
Du 7 au 14 septembre 2018, Artcurial propose une exposition inédite à l’occasion de la Biennale Paris. Elle est organisée à l’initiative de la journaliste et fondatrice du Collectif de la fleur française Sixtine Dubly, et s’intitule Epiphyte, du nom de ces plantes qui utilisent comme support pour se développer un autre végétal.

La maison de vente invite 10 fleuristes émergeants sur la scène française et internationale, pour un dialogue innovant. Chacun a carte blanche pour inventer une création florale avec comme point de départ une œuvre importante offerte aux enchères au cours du second semestre 2018 par l’un des 25 départements de spécialité de la maison Artcurial.Ettore Sottsass par Maison Debeaulieu, © Artcurial, Biennale, exposition Épiphyte, septembre 2018Pierre Blanchereau (Maison Debeaulieu), Louis-Géraud Castor (Castor fleuriste), Thierry Feret (Flowered by), Claire Boreau (Nue Paris), Catalina Lainé, Jefferson Fouquet, Majid Mohammad (Muse Montmartre), Hélène Taquet (Popfleurs) et Feya Joy (Garden Flower) pour Le collectif de la Fleur Française ou encore Rica Arai (Atelier d’Hana), ont répondu à l’invitation d’Artcurial. Ces talents, qui exercent en France, à Londres et à New-York, interprètent une œuvre de leur choix en créant une installation floral éphémère inspirée du travail de Lucio Fontana, Diego Giacometti, Alberto Giacometti, René Lalique, Théodore Géricault, Paavo Tynell, Lev Tchistovsky, Eugène Girardet, ou encore Ettore Sottsass.

PopFleurs, Artcurial, Biennale, exposition Épiphyte, septembre 2018
Initier cette conversation entre les fleuristes et les œuvres d’art rappelle aussi que les fleurs furent une source d’inspiration importante de l’histoire de l’art entre la fin du 16e siècle et le début du 20e siècle. Le visiteur découvrira un univers végétal et artistique, où l’œuvre d’art et la nature font corps. Les fleurs se servent de l’œuvre comme support, et inversement, offrant une perception différente de l’un et l’autre.

Sixtine Dubly auteur de La Tentation des fleurs, paru aux éditions Assouline en 2016, co-fonde en 2017 le Collectif de la fleur française, une association qui soutient la culture des terres florales et incarne le jeune mouvement Slow Flower en France. Elle collabore au magazine Paris Match et au magazine anglais The Garden Edit et prépare une exposition à Bordeaux en 2019 à la MECA.

Informations pratiques
Du samedi 7 au samedi 14 septembre 2018
Artcurial, 7, Rond-point des Champs-Élysées, 75008 Paris.

Victoires du Paysage 2018 : voter pour désigner le Prix du Public

Logo Les Victoires du PaysageEn janvier 2018, Val’hor a lancé la 6ème édition des Victoires du Paysage, concours national ouvert aux maîtres d’ouvrages privés ou publics: collectivités, entreprises, promoteurs immobiliers, aménageurs, organismes HLM, particuliers… Après la sélection des candidats retenus et les visites sur le terrain, l’heure est au vote du grand public pour désigner son aménagement préféré.

Le 11 juin dernier, 69 aménagements sur 107 candidats ont été retenus par le Jury Technique pour la 2ème phase du concours : les visites sur le terrain. Depuis fin juillet et jusqu’à fin septembre 2018, le Jury – par petits groupes – sillonne la France pour évaluer les finalistes sur le terrain et rencontrer maîtres d’ouvrages et équipes de professionnels du paysage ayant réalisé l’aménagement. Le Jury se réunira une dernière fois le 16 octobre 2018 pour la délibération finale sous la présidence d’Erik Orsenna. Les prix seront dévoilés et remis le 6 décembre prochain lors d’une grande cérémonie à Paris.

En attendant le public peut également élire son aménagement coup de cœur parmi les 60 finalistes des catégories Collectivités, Entreprises et Promoteurs Immobiliers (les jardins de particuliers, non visitables, ne sont pas concernés par le Prix du Public) ! L’aménagement qui remportera le plus de votes recevra le Prix du Public 2018 lors de la cérémonie officielle de remise des prix en décembre 2018.

Comment participer ?
Jusqu’au 3 novembre 2018, rendez-vous sur le site www.lesvictoiresdupaysage.com, dans la rubrique « Prix du Public » où les aménagements sont présentés avec photos et texte explicatif. Il suffit de s’inscrire, de voter pour son aménagement paysager préféré et de partager son vote sur les réseaux sociaux pour aider son candidat favori à gagner le Prix du Public 2018 ! De plus, un tirage au sort sera effectué pour récompenser des votants avec de nombreux lots mis en jeu (week-end, bon d’achat en végétaux, livre,…).

Depuis 2010, le Prix du Public est une distinction décernée – en plus du palmarès des Victoires du Paysage – par le public qui vote parmi les finalistes pour son projet préféré. Ainsi, le Jardin Romain de Caumont-sur-Durance (en 2010), l’Écoquartier Andromède réalisé par Oppidea et la SEM du Grand Toulouse (en 2012), La Promenade du Paillon à Nice (en 2014) et le Jardin « Le Courtil » (en 2016) ont tous été doublement récompensés : à fois par le Jury et le Public !

Logo Les Victoires du PaysageLes Victoires du Paysage
Les Victoires du Paysage sont organisées par VAL’HOR, l’Interprofession française de l’horticulture, de la fleuristerie et du paysage. VAL’HOR conduit également en France la démarche européenne et citoyenne Cité Verte. Au sein de VAL’HOR, la filière paysage est composée des professions représentées par les fédérations membres que sont la Fédération Française du Paysage (FFP), la Fédération nationale des producteurs de l’horticulture et des pépinières (FNPHP), la Coordination rurale (CR), la Fédération des coopératives agricoles (FELCOOP), l’Union française des semenciers (UFS) et l’Union Nationale des Entreprises du Paysage (UNEP).

www.valhor.fr
www.citeverte.com