Archive mensuelles: août 2018

Terrariums : nouvelles installations et remise en état générale

Bégonias et Sinningia dans des terrariums, plantes exotiques d'intérieur, Paris 19e (75)
J’ai profité de mes grandes vacances pour remettre un peu d’ordre dans mes terrariums et pour en installer d’autres. La culture sous verre et éclairage artificiel ne demande que des soins épisodiques après l’installation, mais entre le nettoyage des plantes, des parties vitrées, les plantes qui ont beaucoup (trop) poussé et celles qui au contraire ne sont pas en forme, cela finit par représenter quand même un temps important quand le nombre des terrariums est conséquent.

Bégonias dans un terrarium, plantes exotiques d'intérieur, Paris 19e (75) (suite…)

Croissance XXL pour mon pied de Sphaeralcea ‘Newleaze Coral’

Sphaeralcea 'Newleaze Coral', Malvacées, en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)Mon pied de Sphaeralcea ‘Newleaze Coral’ acheté fin 2013 a résisté aux hivers parisiens, repousse et refleurit au fil des années avec toujours autant de générosité. Mais cette année, je l’ai rempoté dans un pot plus grand avec un apport de nouveau terreau et d’engrais organique pour tomates. Cela a fortement dopé sa croissance et j’ai de plus en plus de mal à le contenir.

Sphaeralcea 'Newleaze Coral', Malvacées, en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
La floraison est aussi plus abondante, même si les fleurs de petite taille se perdent dans le feuillage très foisonnant. Mais ce sont des dizaines de fleurs qui s’ouvrent chaque jour.

Sphaeralcea 'Newleaze Coral', Malvacées, en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)La potée de grand volume a permis aux plantes voisines de bien prospérer aussi. Notamment le buddléia nain à fleurs blanches qui a beaucoup fleuri. Mais comme il pousse au-dessus de la rue, je ne suis pas arrivé à le photographier… Quant à l’oeillet d’Inde ‘Linnaeus’, il a supporté sa taille sévère en juillet et il a repoussé avec vigueur. Il commence à refleurir.

Sphaeralcea 'Newleaze Coral', Malvacées, en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Avant, je voyais le bassin de la Villette. Maintenant, il faut que j’écarte les feuillages de ma jungle urbaine pour arriver à l’apercevoir…

22ème Nuit Internationale de la Chauve-souris

Affiche de la 22ème Nuit Internationale de la Chauve-souris
Pour apprendre à mieux connaître les chauve-souris, la Société Française pour l’Étude et la Protection des Mammifères (SFEPM) vous invite à participer les 25 et 26 août 2018, à ce grand événement international. Partout en France, des spécialistes vous proposent des conférences, des sorties nocturnes à l’écoute des chauves-souris, des expositions, des projections de films, des ateliers… gratuits et ouverts à tous ! De riches rencontres pour découvrir, s’enthousiasmer et aimer ces fascinants mammifères nocturnes.

Pour cette année 2018, l’espèce désignée comme « Chauve-souris de l’année » par Batlife Europe est le Petit rhinolophe, une des espèces les plus anthropophiles qui soient. Plus de 30 pays en Europe se sont engagés à faire découvrir cette espèce, les menaces qui pèsent sur elle ainsi que les actions menées pour la conserver comme sa prise en compte lors de rénovation dans les milieux bâtis ou dans la fermeture des milieux souterrains.

Plus de renseignements sur le site internet : www.nuitdelachauvesouris.com

Nouveaux rendez-vous pour la fin de l’été et l’automne dans ma page agenda 2018

2018, quatre saisons, four seasons, photo Fotolia / © msnobodyNouvelle mise à jour de ma page des rendez-vous « jardin » et « agriculture urbaine » pour la fin de cette année 2018, plus particulièrement pour la fin de l’été et l’automne à Paris et en Île-de-France. Plus quelques rendez-vous plus éloignés, mais facilement accessibles pour une balade d’une journée depuis la capitale.

Les Estivales de la Permaculture, Montreuil (93), septembre 2018

Pensez à consulter régulièrement ma page Agenda 2018 pour être informé de l’actualité des manifestations « jardin » et « agriculture urbaine » parisiennes et franciliennes et pour y découvrir les derniers événements ajoutés.

Piment d’ornement ‘Black Pearl’

Piment d'ornement, Capsicum annuum 'Black Pearl', Solanacées, en été dans l'École du Breuil, Paris 12e (75)
En plein soleil, ce piment d’ornement devient vraiment noir, à l’exception des toutes jeunes feuilles, des fleurs et des fruits qui deviennent rouges à maturité. Quand je suis passé hier dans les jardins de présentation de l’École du Breuil (Paris 12e), les pieds de ce piment était d’un noir intense éclatant. Remarquable !

Piment d'ornement, Capsicum annuum 'Black Pearl', Solanacées, en été dans l'École du Breuil, Paris 12e (75) (suite…)

Le liseron donne une deuxième vie à une topiaire mal en point

Topiaire en forme de boule complètement recouverte de liseron, mauvaise herbe, Paris 12e (75)
Combien de belles boules de buis ont rendu l’âme depuis que les voraces mineuses et les nouveaux champignons pathogènes sévissent en France ? Un grand nombre malheureusement. Avec comme conséquence l’arrachage et éventuellement un remplacement avec une autre espèce végétale. Mais je viens de trouver une autre solution, grâce au liseron !

C’est bien connu, rien n’arrête le liseron qui a la fâcheuse habitude de grimper sur le moindre support à la portée de ses longues tiges. Et cette mauvaise herbe très envahissante à vite fait d’étouffer sa plante support si celle-ci n’est pas assez vigoureuse. Sur une topiaire en forme de boule, cette peste peut très vite la recouvrir. Quand l’arbuste est en pleine forme, il faut vite intervenir pour empêcher l’envahisseur de faire des dégâts en privant la plante hôte de lumière. Mais quand la boule est desséchée, cela lui redonne un aspect vert et un bel aspect. Démonstration en photo !

Vous noterez que le liseron a aussi complètement recouvert le sol en lui donnant l’aspect d’un élégant tapis vert, dense et régulier. Dans les coins ingrats où il est difficile de faire pousser quoi que ce soit, c’est peut-être une solution si le liseron y pousse naturellement. Mais gare à l’envahissement dans le reste du jardin…