Rhapis excelsa 'Chigo Nishiki', palmier nain, plante d'intérieur, Paris 19e (75)
Depuis des années je rêvais de trouver et d’acheter un palmier nain (Rhapis excelsa) à feuillage panaché, mais plus particulièrement les variétés appelées « kannonchiku » qui se caractérisent par un très faible développement et qui font l’objet de sélections et de collections au Japon. Des raretés à prix souvent délirants que je n’avais vues qu’en photos jusqu’à présent. Et j’ai pu enfin en acquérir un exemplaire (variété  ‘Chigo Nishiki’) sur eBay… sans me ruiner.

Rhapis excelsa 'Chigo Nishiki', palmier nain, plante d'intérieur, Paris 19e (75) Le bébé (la plante ne mesure pas plus que ma main en hauteur) est arrivé directement du Japon, soigneusement emballé et seulement après quelques jours de voyage. Inutile de vous dire que dès que j’ai eu l’avis de passage, j’ai foncé au bureau de poste et à mon retour chez moi, je l’ai immédiatement déballé.


Et mon petit, tout petit palmier nain était en parfait état, pas une feuille abimée, panachure très marquée. Le rêve est enfin devenu réalité !

Rhapis excelsa 'Chigo Nishiki', palmier nain, plante d'intérieur, Paris 19e (75)
À racines nues, nettoyées de tout substrat bien sûr, pour des raisons phytosanitaires. Toute la plante était en parfait état. Je me suis empressé de la rempoter (le fournisseur m’avait envoyé un pot spécial pour Rhapis, parfaitement adapté à la taille de cette miniature).

Rhapis excelsa 'Chigo Nishiki', palmier nain, plante d'intérieur, Paris 19e (75)Belle panachure, bien dessinée. Le prix élevé mais encore de l’ordre du raisonnable (enfin tout est relatif) à la fin des enchères indique qu’il peut y avoir encore beaucoup mieux pour la perfection de la panachure. Mais je suis ravi, pour moi, ce palmier est le plus beau ! C’est le mien !!!

Et voilà mon palmier dans son petit pot spécial. Les températures étant très élevées depuis son arrivée, je lui vaporise de l’eau sur et sous les feuilles pour que la reprise se fasse sans problème.

C’est mon deuxième Rhapis à feuillage panaché. L’autre acheté en Bretagne il y a déjà quelques années est aussi nain (beaucoup moins quand même), avec une panachure davantage jaune crème et en fines striures, pas de grandes bandes. Il pousse très bien, lentement comme le font les Rhapis. Il ne dépasse pas 50 cm de hauteur mais a formé une belle touffe de feuillage maintenant.

Rhapis excelsa 'Variegata', plante d'intérieur, rue de Nantes, Paris 19e (75)
Feuilles beaucoup plus étroites et allongées, panachure très irrégulière… Ce n’est certainement pas une panachure parfaite, mais j’aime beaucoup ce Rhapis qui a un port très élégant. Excellente plante d’intérieur !