Grêle et orage, plus de peur que de mal sur mon balcon

/, météo et climat, Paris/Grêle et orage, plus de peur que de mal sur mon balcon

Grêle et orage, plus de peur que de mal sur mon balcon

Gros grêlons après un orage en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)Grosse frayeur hier vendredi en début de soirée quand l’orage qui s’est abattu sur Paris et plus particulièrement sur mon quartier a déversé des grêlons énormes, de la taille d’une belle cerise. Le bruit provenant du choc de ces billes de glace frappant à toute allure les toits, les gouttières, la balustrade de mon balcon et la rue était impressionnant. Et je n’ai pu que regarder, impuissant devant cet orage dévastateur.

J’avais eu le temps de décrocher les potées installées sur la rambarde de mon balcon, mais les autres dans les grandes jardinières ont du supporté les grêlons heureusement pas trop nombreux car mon balcon est partiellement protégé par l’avancée du toit de l’immeuble et le vent dirigeait plutôt l’eau et la glace à l’extérieur de mon jardin suspendu. Mais quelques gros grêlons ont quand même atterri tout contre la façade.

Gros grêlons après un orage en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)Ce matin, j’ai fait l’inventaire des dégâts. Minimes heureusement pour mes plantes, ce sont surtout les alcathéas qui ont le plus souffert de la grêle avec les tiges qui se dressaient au-dessus de la rue complètement effeuillées voire cassées. Un pied de gaura a perdu quelques rameaux aussi coupés net par des grêlons. Et il y a eu aussi des feuilles, mais dans l’ensemble tout est en bon état. J’ai eu de la chance !

J’ai tout remis en ordre, taillé ce qui était abimé et replacé toutes les potées accrochées à la balustrade.

Mon balcon parisien en été après le gros orage de grêle, Paris 19e (75)Comme si de rien n’était !

Mon balcon parisien en été après le gros orage de grêle, Paris 19e (75)Par contre, il fait beaucoup moins chaud et ça, c’est vraiment bien !

By |2018-07-28T20:18:26+00:00juillet 28th, 2018|balcon et terrasse, météo et climat, Paris|4 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

4 Comments

  1. Alain Delavie 30 juillet 2018 at 6 h 33 min

    Merci Josette, la chaleur fait des dégâts aussi. Les 35°C et plus que nous avons eu ont malmené mon beau pied de coeur de Marie doré et certains feuillages panachés.

  2. Caterina maggi 30 juillet 2018 at 3 h 30 min

    Grazie del dono che mi fai ogni giorno.!! Sono felice che i danni siano ridotti… È impressionante vedere la grandine così grossa. Complimenti vivissimi per il tuo lavoro! Grazie.!

  3. Josette 29 juillet 2018 at 14 h 10 min

    En découvrant hier matin l’infortune des Parisiens avec cette grosse averse de grêle j’ai tout de suite pensé au balcon d’Alain ! Pourvu que …. Apparemment pas trop de bobos.

    Ici ma spirée Goldflame a eu son feuillage grillé en partie par un soleil de plomb.
    Le soir il faisait encore 30° dans la maison.

  4. jpp 29 juillet 2018 at 12 h 03 min

    Je ne sais pas s’il y a eu de la grêle sur Saint serge (pas très loin de chez vous) mais en tout cas pas de dégâts y_compris les plants en godets. Dans ma rue (Buttes-Chaumont) pas de dégât non plus sur les pieds d’arbre: pourtant j’ai vu les grêlons !

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui