Conférence publique « La monétarisation de la nature » le 31 mai 2018

Affiche de la conférence publique "La monétarisation de la nature" le 31 mai 2018
L’ARB Île-de-France organise une nouvelle conférence pour le grand public avec pour invités Harold Levrel, professeur à l’AgroParisTech, économiste écologique au sein du Centre International de Recherche sur l’Environnement et le Développement (CIRED) et Antoine Missemer, chargé de recherche CNRS au CIRED, avec lequel il a conduit ses travaux de recherches.

Que les dynamiques de destruction de la nature aient pour origine des forces économiques, en particulier dans le cadre du système capitaliste industriel tel qu’il s’est développé à partir du 19e siècle, la plupart des observateurs en conviennent. Que ces mêmes forces économiques puissent aujourd’hui fournir des outils de protection de la nature fait en revanche débat. Il en va ainsi de la monétarisation de la nature qui serait pour les uns une manière de rendre visible les bénéfices générés par différentes composantes de la nature et qui ne sont aujourd’hui pas pris en compte dans les décisions d’investissement, tandis que pour les autres ce phénomène témoigne d’un glissement vers une mise en économie de la nature dont les conséquences peuvent être néfastes.

Déroulé de la conférence
Les conférenciers reviendront sur l’historique de la monétarisation de la nature, préciseront les termes du débat actuel autour de la monétarisation, d’aller au-delà de certaines idées reçues, souligneront qu’on observe aussi des phénomènes de démonétarisation de la nature depuis une vingtaine d’années et finalement proposeront des pistes pour contextualiser les méthodes, les usages et les finalités potentielles de ces exercices de monétarisation de la nature.

Informations pratiques
Jeudi 31 mai 2018 de 19h à 21h
IAU Île-de-France, 15, rue Falguière, 75015 Paris.
Métro : ligne , station Falguière.
Entrée gratuite. Inscription conseillée.

Commentaire (1)

  1. jpp

    Un sujet très important. Personnellement, je ne vois pas ce qu’il a à relativiser…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.